Côte d'Ivoire Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Pour l'OIDH, le retrait d'Abidjan du protocole de la CADHP s'apparente  à un recul démocratique
 

Côte d'Ivoire : Pour l'OIDH, le retrait d'Abidjan du protocole de la CADHP s'apparente à un recul démocratique

 
 
 
 6709 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 02 mai 2020 - 13:34

 la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples à Arusha


Les autorités ivoiriennes ont pris la décision de retirer le pays de la déclaration de reconnaissance de la compétence de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) à la suite à la décision de la Cour de surseoir à l'application du mandat d'arrêt lancé contre le député de Ferkessédougou et la libération provisoire de ses proches.


Selon l'observatoire ivoirien des droits de l'homme (OIDH), cette décision de retrait d'Abidjan saper le couronnement de plusieurs années de plaidoyers initiés par les ONG de défense des droits humains à l’effet de rapprocher cette juridiction régionale des justiciables ivoiriens qui se sentiraient lésés dans leurs droits au niveau interne. 


L’OIDH, estime que les multiplicités des recours ouverts aux personnes en vue d'assurer le respect de leurs droits, sont un gage d'une plus grande ouverture de l'Etat sur la protection des droits de l'homme en particulier, et sur la démocratie en général. 


 

Ainsi cette organisation de la société civile affirme dans un communiqué dont copie est parvenue à KOACI que la décision de retrait, à quelques mois des échéances électorales de 2020, et au regard de la crispation du contexte socio-politique actuel, pourrait priver les citoyens de recours pourtant essentiels à la reconnaissance de leur droit. 


"Elle s’apparente ainsi à un recul démocratique pour notre pays qui se veut un parangon en matière de respect des droits humains et de l’état de droit", fait-elle remarquer.


Aussi, l’OIDH estime, par ailleurs, ne pas comprendre Madame la Secrétaire d’Etat aux droits humains et ses tentatives de justification de cette décision de retrait, là où sa mission de promotion et de protection des droits de l'homme devrait plutôt l'amener à agir dans le sens de maintenir et accroître les acquis en matière de protection des droits de l'homme au niveau national et international. 


Enfin, pour l'OIDH, après le douloureux passé de soubresauts sanglants et meurtriers que le pays a connus, les réflexes ne devraient pas être de restreindre les possibilités aux personnes de réclamer plus de droits et libertés à l'Etat, en l'obligeant à respecter ses engagements internationaux, surtout à l'orée des élections présidentielles d'octobre 2020. 


Jean Chrésus 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Pour l'OIDH, le retrait d'Abidjan du protocole de la CADHP s'apparente à un recul démocratique
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
Nous on dit à l OIDH que dans tous les indicateurs internationaux de libertés des hommes de la presse etccc la rci à super super progresse lol donc nous on dit à la cadhp kabato et on avance lol
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
Ce monsieur, c'est le " nanssigui" du RDR momifié qui te délirer ou quoi?
 
 il y a 2 ans
jordanchoco2020
Dites à l OIDH que le président ouattara est trop respecté par tous se pères africain au sein de l ua aahahahah c est le président le plus panafricain... L' AGENDA 2063 est le schéma et le plan directeur de l'Afrique visant à transformer l'Afrique en puissance mondiale de l'avenir. Et à qui l Afrique à demandé de rédiger le projet ahahahahahahahah ado pissanssi à magni deh le président ouattara vous avez pas fini de la voir l Afrique à besoin de lui tu veux tu veux pas le barasseur on vous regarde même pas
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
Je comprends aussi pourquoi le trafic de drogue est en hausse, depuis l'avènement de ces "Djandjanmen" au pouvoir. Arrêtez de le truc, ça ne va pas avec vous.
 
 il y a 2 ans
SRANBLE DEH
Dramane est fini, complètement fini.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Les États africains post-coloniaux ne sont pas fondamentalement prêts pour un régionalisme à l'occidental. il ne sert à rien d'aligner les institutions si elles n'ont aucun pouvoir coercition sur les États. Même Léa injonctions de l'Union Africaine ne sont respectés par les États que quand ça les arrange. Dans ce cas-si, l'histoire montre que cette cour n'est qu'une coquille vide juste là dans le symbolisme sans aucun pouvoir. Donc si elle veut se faire de la publicité par la CI, mieux vaut la quitter et passer à autre chose
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter