Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Reprise des cours, le MIDD exige une prime de risque de 50 000 FCFA par mois et par enseignant
 

Côte d'Ivoire : Reprise des cours, le MIDD exige une prime de risque de 50 000 FCFA par mois et par enseignant

 
 
 
 8599 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 19 mai 2020 - 10:06

Une école primaire lundi à Niakara dans le Hambol 


Après deux mois d’arrêt à cause du Coronavirus, les cours ont repris le lundi 18 mai 2020 dans les établissements scolaires à l’intérieur du pays.


Mais avant cette reprise, le Ministère de l’éducation nationale avait pris des mesures de précaution afin d’éviter la propagation de la pandémie du Covid19.


Parmi celles-ci, Kandia Camara a décidé d’alterner la présence dans les écoles, des petites classes (CP1, CP2, CE1) et des grandes classes (CE2, CM1, CM2).


 

Une proposition récusée par le Mouvement des instituteurs pour la défense et leurs droits (MIDD). Dans une déclaration, le syndicat explique que, cette organisation pratique des enseignements n’est pas appropriée parce qu’elle ne peut convoquer les techniques pédagogiques des classes jumelées, ni des classes multigrades et complexifiera inutilement et inefficacement la tâche.


Ensuite le syndicat exige le paiement d’une « prime de risque contre la pandémie de « 50 000 FCFA par mois et par enseignant


"Le MIDD, au regard des sujétions particulières qu’impose la nouvelle organisation et tenant compte de l’exposition des enseignants aux risques, ils exigent le paiement d’une prime de 50 000 FCFA par mois et par enseignant", a indiqué le secretaire general, Mesmin Comoé,  avant de faire d’autres propositions notamment : des pauses récréatives alternées de 10 minutes ; une rotation interne pour des effectifs supérieurs à 25 élèves par classe.


Enfin, les instituteurs membres du MIDD préconisent aussi l’allègement des programmes pour les limiter aux disciplines fondamentales et par ricochet la dotation des classes en dispositif sanitaire pour le respect des mesures barrières contre la Covid-19.


Reste désormais à savoir si les propositions syndicales seront prises en compte par la tutelle.


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Reprise des cours, le MIDD exige une prime de risque de 50 000 FCFA par mois et par enseignant
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Joperfal
Je crois qu’à cette allure tout le monde exigerait à l’Etat des primes de risque pour sortir de chez soi. Les servantes exigeraient leur part pour les risques qu’elles prennent de travailler chez certains d’entre vous enseignants. Soyons un peu raisonnable. Je me dis que l’Ivoirien veut toujours profiter de toutes les situations même malheureuse comme le COVID 19.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
MOJAVELI
Nous parents exigeons aussi des primes de risques. Les élèves aussi exigent des primes. C'est pas mieux vous allez allez en vacances ?
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
lasak
Pourquoi pas une prime de risque pour les élèves et écoliers aussi? Et pourquoi pas une prime aux chauffeurs et propriétaires des véhicules que vous empruntez pour aller enseigner? pourquoi pas une prime pour le gardien de l'établissement et les balayeuses ? Donc tout le monde doit faire des efforts sauf vous les enseignants. Donner donner et toujours à vous qu'on doit donner. Raisonner avant de pondre vos revendications.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
GUNICAO
pour ceux qui ont lu mes messages sur la reprise des cours, j'ai dit que les enseignants allaient demander des primes. Pourquoi parce que les FDS et les médecins en ont reçu, eux ils vont imaginer toutes sortes de stupidités pour réclamer des primes sinon ils vont pas aller enseigner. et voilà j'ai eu raison très tôt. en fait être enseignant c'est être moralement misérable. c'est un corps de métier qui n'est plus noble car ceux qui le constituent sont en grande partie des envieux. Et le totem d'un enseignant c'est de voir qu'un autre corps de métier reçoit quelqu'un chose de l’État. ces enseignants sont dans la grande majorité de personnes a plaindre. Je demande au gouvernement de bien peaufiner la stratégie d'enseignement en ligne, de bien l'améliorer, de trouver des moyens encore plus innovants à cette méthode; d’optimiser l'utilisation des TIC afin de contourner ces enseignants véreux. Car c'est dans le crise de ce genre que les génies naissent. Par exemple trouver de méthodes pour contourner les notes de fin d'année que les enseignants utilisent pour bloquer de façon express l’école pour de miettes et détruire l'avenir des élèves. Il faut que le gouvernement UTILISE toutes les ressources techniques et technologique maintenant pour s'adapter au fonctionnement du pays quand des hommes de mauvaise foi comme les enseignants jouent au pyromanes.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter