Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Marcory, on casse tout mais pas touche aux hôtels de passe
 

Côte d'Ivoire : Marcory, on casse tout mais pas touche aux hôtels de passe

 
 
 
 16749 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 24 mai 2020 - 10:34

Devant un hôtel de passe samedi soir à Marcory (ph KOACI)


Il n'y a pas que l'état dégradé de la voirie qui interpelle ces derniers temps dans la commune de Marcory.


Les amonts de gravats y sont désormais à la mode. Les destructions de maquis d'hier sont aussi visibles dans le paysage urbain de cette commune d'Abidjan que les cratères sur les voies.


Mais comme partout où les bulldozers sont passés depuis l'arrivée au pouvoir du Président Alassane Ouattara, on constate des survivants et pas n'importe lesquels.


Amont de gravats de maquis détruits autour de l'hôtel

Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Ceux parfois tenus par des propriétaires épargnés ou aux bras un peu plus longs que ceux qui pleurent leurs investissements mis à terre. Comme ce bout d'immeuble juxtaposant un autre bout détruit, au milieu des gravats, où l'activité s'observe grouillante.


"Ça rentre, ça sort seulement", on pourrait ainsi résumer par cette tournure populaire, le bal de va-et-vient des prostituées suivies de leurs clients dans cet hôtel de passe, hier discrètement fondu dans un lot de maquis désormais détruits.


Situation qui, malgré une pancarte disposée pour faire diversion et restreindre son exposition, le dévoile au grand jour certes, mais n'engendre que peu d'incidences sur son activité, comme en témoigneront les chargés de le surveiller et nos yeux.


Quand est abordée la question quant aux raisons d'une non-destruction, quand on nous répond, c'est par des fatalités ironiques du genre "c'est Dieu" ou "ça va aller".


 

Contactée, la Mairie de Marcory nous renverra au Ministère de la Salubrité dont une source expliquera penser savoir que le bâtiment cité n'était pas compris dans le lot à détruire de la zone sur laquelle il est situé.


Une chose est sûre, ça va surement mieux pour les tenanciers de ce petit hôtel survivant, que pour tous ceux qui ont vu les bulldozers détruire une partie de leurs rêves où ceux qui voient leurs voitures être abimées par les failles routières de cette commune d'Abidjan pourtant centrale.


Amy Touré


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Marcory, on casse tout mais pas touche aux hôtels de passe
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Les hotels de passes sont utiles sinon on va faire comment quand on a pas maison ou voiture ou alors quand les parents ne veulent pas qu'on rentre avec une go ? On va faire dans la rue ? Magnifique papier en tout cas, je partage.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
k
Remarquable rédaction. Sujet intéressant par sa mise en relief sociale et économique réelle.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
Voilà eux mêmes viennent de montrer que les vrais jouisseurs ces les "blakloros" du RDR momifié.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BenMar87
merci pour cette plainte!
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Les hôtels de passe sont comme des "bois-sacrés" .
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter