Cameroun Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Les syndicats d'enseignants conditionnent la reprise des cours en pleine pandémie de covid-19
 

Cameroun : Les syndicats d'enseignants conditionnent la reprise des cours en pleine pandémie de covid-19

 
 
 
 2000 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 25 mai 2020 - 15:56

Au Cameroun, la reprise des cours programmée le 1er juin prochain par le gouvernement est menacée par les exigences des enseignants.

En effet, les syndicats des enseignants du Cameroun posent des conditions aux autorités pour la reprise des cours le 1er juin prochain.

Les enseignants camerounais demandent au gouvernement d’organiser les examens sur la base de la couverture à jour des programmes scolaires.


Et, d’échelonner la reprise des classes en commençant dans le secondaire par les terminales pour éviter l’engorgement des campus.

Parmi les autres conditions que posent les enseignants, figure la disponibilité gratuite des masques et gels hydro-alcooliques pour tous les élèves et enseignants sur tous les campus scolaires ainsi que la limite à 24 par classe du nombre d’élèves. 

Les enseignants disent être préoccupés par la situation sanitaire des élèves et exigent aux autorités d’assurer la désinfection quotidienne et méticuleuse des campus scolaires. 


"La santé des enseignants, des millions d’élèves, ainsi d’ailleurs que de leurs parents nous semble sans prix. Les Syndicats mobiliseront les enseignants en cas de nécessité à se défendre si des dispositions claires ne sont prises pour assurer leur retour protégé sur les campus scolaire", précise le porte-parole des Syndicats d’enseignants du Cameroun.


En rappel, les autorités ont annoncé la reprise des cours pour les classes d’examen dans le primaire et l’enseignement secondaire du premier et second cycle le 1er juin prochain. 

Arnaque 

Les dirigeants d’associations des parents d’élèves (APE) du Cameroun ont exigé 1000 FCFA par élève pour l’achat des masques de protection et des gels hydro alcooliques, d’un cubitainer de 1000 litres par établissement.


 

Cette exigence ne plait pas du tout au ministère des enseignements secondaires (Minesec) qui s’est désolidarisé des APE.

 Dans un communiqué transmis à Koaci ce lundi, le Minesec a dénoncé une arnaque des APE en complicité avec certains chefs d’établissements.  

La ministre des enseignements a « décliné toute responsabilité liée à la perception de la somme susmentionnée."

Explosion de la covid-19


Sur le terrain, les chiffres de contamination de la pandémie de Covid-19 explosent.


Selon le Centre des opérations d’urgence de la santé publique (Cousp), 293 nouveaux cas ont été confirmés en 24 h. Le Cameroun recense désormais 4 890 de contamination à la pandémie de Covid-19 depuis le 6 mars 2020.

Dans le même temps, 43 malades sont annoncés guéris, faisant passer le nombre de guérisons à 1 865. 

Et, 06 décès ont malheureusement été enregistrés entre jeudi et vendredi. Soit un total de 165 décès.


Selon Manaouda Malachie, le ministre de la Santé publique, le Cameroun entre "dans une phase compliquée de la pandémie."

Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : Les syndicats d'enseignants conditionnent la reprise des cours en pleine pandémie de covid-19
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain au plus vite ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pas retrouvé, selon vous Mabri Toikeuse jouit-il d'aide du système ?
 
2140
Oui
49%  
 
2113
Non
48%  
 
142
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement