Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : (Encore) un journaliste enlevé et torturé par des militaires, faut-il réellement faire confiance au régime Biya ?
 

Cameroun : (Encore) un journaliste enlevé et torturé par des militaires, faut-il réellement faire confiance au régime Biya ?

 
 
 
 3234 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 10 juin 2020 - 07:26

Kingsley Fumunyuy Njoka


Un journaliste a été enlevé à Douala (Littoral), puis torturé. Il a été découvert après 25 jours de détention dans une caserne militaire de Yaoundé région du Centre. 


Selon le Mandela Center, Ong spécialisée dans la défense et la protection des droits de l’homme, le journaliste d’expression anglaise Kingsley Fumunyuy Njoka a été enlevé le 15 mai 2020 aux environs de 6 heures locales (5hGMT) à Bonaberi (4e arrondissement de Douala) par 4 agents des forces de sécurité sous le regard de son épouse malade.


Plus tard, ces agents de la police camerounaise sont revenus au domicile du journaliste où ils ont opéré une fouille en forçant son épouse à les assister.

 

" Ils ont emporté trois ordinateurs portables et une somme de 50 mille FCFA", souligne l’ONG.


Après avoir été interrogé dans les services de la police à Douala pendant plusieurs jours, le journaliste a été transféré "menotté" et "cagoulé " au centre du renseignement militaire (CRM) à Yaoundé où il a subi des traitements " cruels", " inhumains" et " dégradants ».


Kingsley Fumunyuy Njoka n’a été découvert que le 8 juin dernier dans les locaux du Secrétariat d’Etat à la défense (Sed, quartier général de la gendarmerie.


 

Les autorités militaires reprochent au journaliste, de "parrainer" les combattants sécessionnistes anglophones et des sorties médiatiques critiques contre le régime.


Il serait également membre de plusieurs plateformes WhatsApp et Facebook dans lesquelles, les informations sur la crise anglophone sont largement partagées. 


Depuis son enlèvement le journaliste n’a pu accéder à aucun médecin ni à un avocat. 


Samuel Wazizi


Pendant ce temps, les journalistes ont manifesté dans plusieurs villes du Cameroun pour exiger toute la lumière sur l’affaire Samuel Wazizi.


 

En rappel, le journaliste Samuel Wazizi avait été enlevé en août 2019, dans le sud-ouest. Sa mort a été annoncée le 2 juin 2020.


Pour Yaoundé, Wazizi était un logisticien des forces séparatistes. 



Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 

ARTICLES ASSOCIÉS

 
 
  Cameroun : Un journaliste interpellé et torturé à mort dans un lieu secret
Samuel Wazizi (Ph)Un jeune journaliste a été torturé à mort dans la région du Sud-Ouest, épicentre de la crise anglophone révèle Equinoxe Tv...
Cameroun | Politique      il y a 2 ans
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Baisse du dollar et du baril et hausse du prix de l'essence, hausse d'impôt déguisée ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Affaire d'arnaque dans le pesage, les activités de Côte d'Ivoire métr...
 
2056
Oui
80%  
 
510
Non
20%  
 
10
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Cameroun : (Encore) un journaliste enlevé et torturé par des militaires, faut-il réellement faire confiance au régime Biya ?
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
tomas
quand dites vous Mr cote d'ivoire le sieur Nyamsi Francklin? le Cameroun un pays de droit voici comment on gère les journalistes.et si c’était ici en cote d'ivoire ce Mr serait entrain de se déchainer .si c’était en CI on allait crier partout ADO est ceci ,ADO est cela et patati patata...... on va activer ses amis aux sein des ONG pour des déclarations intempestives.mais au cameroun tout est normal,
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter