Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Ferké, affligée par la disparition de Gon, l'opposition: « Amadou Gon était notre frère et un grand serviteur de l'Etat »
 

Côte d'Ivoire : Ferké, affligée par la disparition de Gon, l'opposition: « Amadou Gon était notre frère et un grand serviteur de l'Etat »

 
 
 
 6972 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 11 juillet 2020 - 14:55

Feu Amadou Gon Coulibaly à Ferké en 2019 (ph KOACI) 



À l’instar de toute la côte d’ivoire, Ferkessédougou dans la région du Tchologo, est encore sous le choc de l’annonce du décès du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly. Fils de la région du Poro, Amadou Gon est aussi considéré comme un parent à Ferké. La population Ferkoise n’en revient pas d’autant plus que depuis son retour au pays le jeudi 02 juillet dernier, Amadou Gon était constamment vu à la télé nationale souriant et confiant.


Monsieur Ouattara Seydou, couturier au quartier Zindel est consterné, « Certes c’est un mortel comme nous tous d’ailleurs, mais le timing, c’est-à-dire à quelques mois des élections et juste moins d’une semaine après son retour de la France, c’est vraiment difficile à accepter.» Mariam Yeo, vendeuse de poissons au grand marché de ferké, elle, termine ses propos en sanglots, « Dieu l’a décidé ainsi que pouvons-nous faire si ce n’est prier...» Tous ont tenu à présenter leurs condoléances et à rappeler quelques qualités du défunt. Certains habitants dont des cadres sous couvert d’anonymat, à les en croire, se préparent à déferler sur Korhogo, à environs 45 kilomètres de Ferké, le jour de l’enterrement de Gon Coulibaly, le vendredi 17 juillet prochain.


Du coté des responsables Politiques à Ferké, le premier Adjoint au maire de Ferké Coulibaly Bakary accuse encore le coup car comme il l'aurait tenu à le faire savoir « Amadou Gon était un grand frère, un ainé, un compagnon de lutte puisque nous nous sommes battus ensemble au RDR pour la démocratie. J’ai même coulé les larmes à l’annonce de son décès. Je présente mes condoléances les plus attristées à sa famille biologique et à sa famille politique le RHDP. C’est aussi le lieu de rappeler qu’au-delà de nos divergences politiques, nous demeurons des frères...»


 

 Les responsables locaux du RHDP n’ont pas souhaité s’exprimer, attendant les consignes de la direction du parti. Toutefois Monsieur Coulibaly Aboubakary, infirmier à la retraite, a présenté, en son nom propre, les condoléances à la famille du premier ministre Gon, tout en évoquant des qualités de l’homme, « La Côte d'Ivoire perd ainsi un homme de valeur, de fidélité et de conviction. Je suis personnellement affligé et nous allons tous prier le Seigneur pour qu’il l’accueille au Paradis.»


Kpangui Yao Hyppolite , Directeur de Cabinet du vice-président du Front Populaire Ivoirien (FPI), chargé de la région du Tchologo, a, au nom de l’opposition à Ferké, présenté les condoléances à la famille Gon Coulibaly et présenté les hommages de son parti à ce grand homme de conviction, ce combattant qu’était le premier ministre Amadou Gon Coulibaly. « Au-delà de tout, le premier Ministre Amadou Gon était notre frère et un grand serviteur de l’Etat. C’est vraiment une grande perte pour notre pays et cela doit nous rappeler à tous les liens de cohésion et de fraternité surtout en ces moments douloureux, que tous les ivoiriens doivent tisser.» a indiqué le porte-parole de l'opposition à Ferké.


Il faut le dire net, les populations de Ferké, surtout le peuple Niarafolo, se sentent orphelines avec la disparition du premier Ministre Amadou Gon Coulibaly. Enfin, notons qu'en plus du fait que Ferké et Korhogo partagent la même histoire, ces deux villes du Nord de la Côte d’Ivoire ont été fondées par le même peuple Senoufo.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com



 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la victoire du RHDP dès le premier tour ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Annonce qu'il parlera "sous peu" la semaine dernière et silence, cert...
 
3199
Oui
73%  
 
1028
Non
24%  
 
129
Sans avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement