Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, selon la plateforme de l'opposition, le président Ouattara « ne considère que comme ivoirien les membres de son parti...»
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, selon la plateforme de l'opposition, le président Ouattara « ne considère que comme ivoirien les membres de son parti...»

 
 
 
 8480 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 28 août 2020 - 23:36

Akpele N'cho Dorgeles entre les membres de la plateforme de l'opposition de Gbêkê vendredi à Bouaké (ph KOACI) 



Ne voulant pas rester en marge de l'actualité politique du pays, les partis politiques de l'opposition réunis au sein de la plateforme de l'opposition de Gbêkê, ce sont exprimés ce vendredi 28 août comme constaté par KOACI, sur les différents sujets d'actualités.


Ainsi, c'est au cours d'un point de presse, dirigé par Akpele N'cho Dorgeles président de cette plateforme, que les partis d'opposition sont revenus sur la récente adresse à la Nation ivoirienne, en date du 6 Août 2020, où le Président de la République de Côte d’Ivoire Alassane Ouattara, a annoncé sa candidature à un troisième mandat.


« Cette déclaration, qui se devait être une adresse solennelle pour commémorer l’Indépendance de notre Nation et offrir une chance à la réconciliation, s’est muée en un discours de chef de parti politique en proie à une énième violation des textes constitutionnels qui régissent notre belle patrie, notamment en ces articles 183 et 55.


 

Pour cela, la plateforme de l'opposition de Gbêkê note ce qui suit, Monsieur Alassane Ouattara assimile la gestion de l’État de Côte d’Ivoire à celle de son parti clanique, le RHDP; il, de ce fait, ne considère que comme ivoirien les membres de son parti; il, ainsi, s’inscrit dans une posture de supra-citoyen en se plaçant au-dessus de la constitution.


Suite à cette annonce impertinente du Président Alassane Ouattara, l’Opposition dans son ensemble, a appelé à des marches spontanées et éclatées. Celles-ci ont été durement réprimées par les soldats aux ordres du RHDP et aussi par des voyous munis d’armes blanches (couteaux, machettes, gourdins et autres).


Cette répression violente et haineuse a conduit à la mort de plusieurs personnes innocentes.» a rappelé Akpele N'cho Dorgeles qui, au nom de la plateforme de l'opposition de la région de Gbêkê, s’inclinant respectueusement devant la mémoire des disparus, a condamné avec la plus grande énergie la répression jugée « honteuse opérée par ces soldats aux ordres du Régime, prend à témoin la Communauté Internationale pour toutes les violences subies et les arrestations arbitraires des opposants et membres de la Société Civile,


 

appelle le président Alassane Ouattara à renoncer à cette aventure électorale pour laquelle il est constitutionnellement forclos, exige le rajout des noms du Président Laurent Gbagbo, du Premier Ministre Guillaume Soro et du Ministre Charles Blé Goudé sur la Liste électorale de 2020, réclame l’audit de la liste électorale actuelle, exige la libération sans délai des prisonniers politiques et des prisonniers d’opinions, notamment Pulchérie Gbalet, exige la levée immédiate de l’interdiction des marches, demande au Gouvernement de favoriser le retour des exilés politiques et enfin demande à la jeunesse de rester mobilisée pour mettre fin à la forfaiture orchestrée par le RHDP


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Réussir à "casser" 500 bureaux de vote le 31 Octobre, objectif que peut atteindre l'opposition?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Après Soro, Bédié est-il entrain de "tuer" politiquement Affi N'Guess...
 
3852
Oui
76%  
 
1101
Non
22%  
 
128
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement