Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Pour pas paraitre trop anti-pouvoir, la BBC préfère déprogrammer l'intervention d'un « opposant »
 

Côte d'Ivoire : Pour pas paraitre trop anti-pouvoir, la BBC préfère déprogrammer l'intervention d'un « opposant »

 
 
 
 15306 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 25 septembre 2020 - 17:04

Amon-Tanoh 


Un revers médiatique pour l’ancien chef de la Diplomatie Ivoirienne, Marcel Amon-Tanoh. Alors que le candidat recalé à la présidentielle du 31 octobre 2020, invitait le public à écouter son interview accordée à la radio anglaise BBC-Afrique, ce vendredi à 14h GMT qu’il constate un revirement de la part de la Direction du media audio.


« j'ai appris de mon service com que l’émission de la BBC (média d'Etat Anglais, ndlr) a été annulée 35 mn avant, au prétexte qu’il était déséquilibré d’avoir 2 opposants (GKS et MAT) reçus successivement dans la même émission, ce que BBC savait pertinemment », a rapporté l’ancien cadre du RHDP devenu il y a peu opposant à cause du choix d'alors du regretté Amadou Gon, et de marquer son indignation. 


 

« Nous échangions pourtant avec M. Didier Lando de BBC Afrique, qui nous sollicite depuis plusieurs mois. Les échanges suivants l’attestent. Je suis étonné du revirement de ce média réputé pour son sérieux et dénonce une atteinte à la liberté d'expression. ».


Alors que des observateurs s'interrogent sur le silence des médias étrangers quant aux échecs à répétition des appels à marcher et à la désobéissance civile, si certains ont osé faire passer des casseurs pour des manifestants, à l'image de certaines ONG, la suspicion de connivences entre opposants et journalistes de la presse étrangère en Côte d'Ivoire ou à l’extérieur, est forte du côté du pouvoir.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Baisse du dollar et du baril et hausse du prix de l'essence, hausse d'impôt déguisée ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Affaire d'arnaque dans le pesage, les activités de Côte d'Ivoire métr...
 
2056
Oui
80%  
 
510
Non
20%  
 
10
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Pour pas paraitre trop anti-pouvoir, la BBC préfère déprogrammer l'intervention d'un « opposant »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
En tant qu'observateur, je m'interroge... Attendez, je cherche à comprendre ici. D'aucuns voudraient faire croire que cette station prééminente à réputation établie et pré-établie sur des décennies est manipulée par le candidat Ouattara et son parti ? Eh bêh là, il faut donc jeter l'éponge si ce parti et son candidat sont aussi puissants aussi bien en CIV que chez le blancs... Voyons...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Il ne s'agit pas de manipulation.... BBC devrait équilibrer ses infos dans une telle période de doute et de "tension" sociopolitique dans notre pays.... Je suis en phase avec BBC qui est n'est pas "Radio Nostalgie" ou autre d'Abobo.
 
 il y a 2 ans
couly
Qu'amon tanoh se rassure il a le pierre pinto d'Rfi en Côte d'Ivoire pour lui servir de relais lol
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
bon, admettons qu'on t'invite à l'émission. Tu vas venir dire quoi qui mette en cause les acquis de la gouvernance ouattara et qui va faire de toi un président?
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
Quand je fais une interview audio, en homme intelligent, j'ai ma copie. Ou est ta copie audio ? Rien...Tu pourrais partager cette intervention si tu avais ta copie....Si on te tend le micro, enregistre aussi...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter