Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : En partance pour Abengourou, une militante du RHDP et un journaliste pris à partie par des jeunes dans le Iffou
 

Côte d'Ivoire : En partance pour Abengourou, une militante du RHDP et un journaliste pris à partie par des jeunes dans le Iffou

 
 
 
 34387 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 22 octobre 2020 - 19:02

Rébecca Yao interrogée par le CB adjoint après le forfaits des vandales de Pèpresssou jeudi (ph KOACI) 


Suite au mot d'ordre de désobéissance civile lancé par l'opposition avec à sa tête Henri Konan Bédié, la présidente de Diabo Ville Émergente, figure bien connue du RHDP dans la région de Gbêkê et son chargé de communication, ont été pris à partie par des jeunes surexcités au carrefour de Pèpressou, village d'Henri Konan Bédié lors de leur trajet pour Abengourou ce jeudi 22 octobre qui, selon le confrère, serait carrément coupée de la Côte d'Ivoire par des barricades érigées à l'entrée de tous les village de la région du Iffou.


Selon les informations fournies par Ocar Kouassi, correspondant du quotidien Le Jour Plus, journal proche des Houphouëtistes qui accompagnait la déléguée communale RHDP Diabo tôt le matin de ce jeudi 22 octobre pour une cérémonie des USI-Femmes, avec la ministre Ly Ramata à Abengourou dans le cadre de la visite du président Alassane Ouattara pour la campagne électorale dans cette localité, ils auraient été confrontés à plusieurs barrages érigés le long du trajet.


« Pendant le parcours, les barrages commencent déjà dans le village de Bounda dans la Sous-préfecture de Brobo. C'est là que commence notre souffrance. Jusqu'à M'Bahiakro, le voyage a été très pénible. Nous avons compté près de 37 barrages. Et à chaque barrage, ce sont des contrôles systématiques. Nous avons passé près de 03 heures de temps entre Bouaké et M'Bahiakro. De M'bahiakro à Daoukro, nous avons traversé 29 barrages dressés par des jeunes très remontés. Tous ont les mêmes réflexes et mêmes paroles pendant les contrôles, dans un langage familier "on pé voir dans coffre-là ? ou encore Ouvrez les portières". Jusqu'à aller se coucher sous la voiture pour vérification. On peut dire que la région de l'Iffou est prise en otage par des vandales sous l'effet des substances qui les ont mis dans un état second.


 

Au barrage du carrefour Pèpressou, village du tête de fil de l'opposition Henri Konan Bédié, c'est là que tout va dégénérer. Au moment de notre arrivée, deux groupes armés de gourdins, machettes, couteaux et fusils de chasse de type calibre 12, revendiquaient le corridor. C'est ainsi qu'un jeune bien dans sa peau, nous a demandé de passer après avoir débarrassé les branches d'arbres. Alors qu'on croyait être libéré, qu'un jeune avec son lance-pierre, brise le pare-brise arrière du véhicule de type 4×4 Tukson appartement à Rébecca Yao, cadre RHDP. Ces jeunes voulaient coûte que coûte en découdre avec nous sous prétexte que Rébecca Yao, habillée en pagne RHDP donc, envoyée par le président Alassane pour espionnage.


Ce sont les éléments du commandant de brigade de la brigade de gendarmerie de Daoukro l'adjudant-chef Sagné, qui sont venus les dissuader. Plus tard après avoir passé à l'interrogatoire, nous avons été escortés jusqu'à Ananda pour notre sécurité. Nous avons été confrontés à un désordre bien organisé par des vandales qui ne jurent que par des autorités et cadre de l'opposition tapis dans l'ombre.» a confié à KOACI, le confrère Oscar Kouassi qui s'en est sorti heureusement indemne de cette situation.


Cliquez pour agrandir l'image  
 



T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : En partance pour Abengourou, une militante du RHDP et un journaliste pris à partie par des jeunes dans le Iffou
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
C'est quoi ça cette sauvagerie ?... Et là, les animaux bleus et verts n'en parlent pas. Mais, des individus non identifié vont les cogner avec de petits bois de maïs dans les ruelles d'Abidjan, ils vont appeler Amnesty International au secours... Bandes de chenapans...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Du n'importe quoi.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
C'est quoi ça cette sauvagerie... Et là, les animaux bleus et verts n'en parlent pas. Mais, des individus non identifié vont les cogner avec de petits bois de maïs dans les ruelles d'Abidjan, ils vont appeler Amnesty International au secours... Bandes de chenapans...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BenMar87
Arrogance...arrogance...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Symbioz
Pffffffffff cette idiote du rdr raconte des conneries... la désobéissance civile est peut suivie... donc sûrement que ce sont les microbes du rdr qui l'ont agressés... sales bandes de moutons écervelés... vous n'avez encore rien compris... c'est le 31 vous allez apprécier. Sinon j'espère que vous avez pu prendre vos cartes d'électeurs les moutons du rdr la...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Khanel
Incroyable!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement