Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Avant son inhumation à Grand-Bassam, Sidiki Diakité fait commandeur dans l'ordre national
 

Côte d'Ivoire : Avant son inhumation à Grand-Bassam, Sidiki Diakité fait commandeur dans l'ordre national

 
 
 
 7426 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 26 octobre 2020 - 15:07

Le couple présidentiel et la famille du défunt ce lundi au Plateau à Abdijan


Décédé le vendredi dernier, un hommage national a été rendu à Sidiki Diakité, ancien ministre de l'Administration du territoire et de la Décentralisation et il a été élevé au grade de commandeur dans l’ordre national à titre posthume, par le Premier ministre, pour ses immenses services à la nation.


Les insignes de sa décoration ainsi que le drapeau l'État ont été remis à la veuve du défunt.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


C'est cet après-midi que le ministre Sidiki Diakité a été inhumé au cimetière de Grand-Bassam après une prière à la grande mosquée de la ville.


Quelques heures plutôt, la nation lui a rendu une cérémonie d'hommage sur le parvis de la Primature, en présence de Alassane Ouattara, chef de l'Etat ivoirien et de son épouse.


Plusieurs membres du gouvernement, des membres de la famille éplorée ainsi qu'un parterre de personnalités civiles, politiques et militaires ont pris part cette cérémonie.


La dépouille du ministre Sidiki Diakité recouverte du drapeau tricolore national a été exposée sous un chapiteau et ses collègues se sont inclinés à tour de rôle sur le cercueil y compris le chef de l'État et son épouse Dominique Ouattara.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


C'est son ancien collaborateur qui a prononcé l'oraison funèbre. André Ekponon Assoumou, Préfet de Korhogo a rappelé, les qualités humaines, professionnelles du disparu.


«Sidiki Diakité incarnait le retour de l’Etat à l’instar de ses autres collègues redeployés dans les régions de la zone CNO. A Abidjan, où il a officié en qualité de préfet, son mode de gestion des conflits fait de son approche, une doctrine de management administratif que les nouvelles générations devraient s’en approprier », a déclaré, le préfet.


Il a affirmé qu'il retient de l'illustre disparu, les qualités d’un homme affable et courtois et respectueux de l’autre (…).


"Sidiki rentre au panthéon de l’administration ivoirienne», a mentionné, André Ekponon Assoumou.


Vagondo Diomandé, ministre de la Sécurité et de la protection civile a salué le « grand commis de l’Etat, un serviteur loyal de la nation, un homme de dialogue, un artisan de la paix, un époux attentionné, un père modèle, un travailleur infatigable, un collègue humble et discret ».


Selon, sa grande capacité d’écoute, son humilité, la recherche permanente du consensus avait fait de lui un administrateur chevronné.


 

"Il a su relevé les différents défis avec succès au point de recevoir le prix national d’excellence de la meilleure autorité préfectorale en août 2017. (…) le ministre Sidiki Diakité a travaillé à faire baisser l’indice de sécurité, et à engager des reformes importantes tant dans le domaine de la sécurité que dans celui de l’administration du territoire », a précisé, le Général.


Il a indiqué que 48h avant le décès brusque de son collègue, il était encore aux manettes du dialogue politique comme pendant exactement 32 ans, 9 mois et 21 jours où il a été aux services de la cote d’Ivoire.


"Pour moi, Sidiki est un héros qui a donné sa vie au dialogue politique, à l’organisation d’élection transparente (…) il nous appartient sous votre houlette Mr le président de la république, d’accomplir les vœux chers de Sidiki Diakité, à savoir une élection réussie, un dialogue politique sans relâche, une décentralisation accrue et une identification de tous les habitants de notre pays. Sidiki Diakité n’est plus des nôtres mais son action est indélébile. Ses projets encore vivants et sa personnalité à jamais gravée dans notre cœur », a-t-il conclu.


Sidiki Diakiaté est née le 5 janvier 1961 à Gagnoa, marié et père de 5 enfants.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Avant son inhumation à Grand-Bassam, Sidiki Diakité fait commandeur dans l'ordre national
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Un cadavre humain ne représente PLUS RIEN malgré ses décorations en Or et en Diamant sur son cercueil... Allez-y voir où et comment les PUISSANTS ROIS des DIEUX de l'Arabie-Saoudite sont enterrés....
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
May our Almighty God rest his soul! Amen!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Lom
Il n'a pas village ou bien? En allant à Bassam je crois qu'on passe par Bonoua.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Empoisonné pour une simple lettre de démission? C'est méchant!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain au plus vite ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pas retrouvé, selon vous Mabri Toikeuse jouit-il d'aide du système ?
 
2140
Oui
49%  
 
2113
Non
48%  
 
142
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement