Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Le RDHP impute à l'opposition la responsabilité des morts du jour
 

Côte d'Ivoire : Le RDHP impute à l'opposition la responsabilité des morts du jour

 
 
 
 10492 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 31 octobre 2020 - 23:08

Adama Bictogo ce samedi soir à Abidjan


Le scrutin présidentiel s'est tenu ce samedi en Côte d'Ivoire, conformément à la date retenue par la Constitution ivoirienne. L'opposition a affirmé en début de soirée que le vote a été émaillé de violences et a occasionné des pertes en vies humaines.


Affi N'Guessan a même confié à la presse que l'opposition a dénombré, 12 morts. Le RHDP a réagi dans la nuit et a imputé ces morts à l'opposition, sans toutefois donner le nombre des victimes qui ont trouvé la mort.


«Nous profitons de cette tribune, déplorer les blessés qu'il y a eu, les morts dus à l'agression de l'opposition, mais demander à l'ensemble des ivoiriens qui ont fait preuve d'une grande maturité qu'un autre jour s'élève pour la Côte d'Ivoire parce que le 31 octobre n'a pas été le déluge comme l'avait prédit tous les responsables de l'opposition mais le mieux les ivoiriens se sont appropriés cette élection en allant voter massivement ce matin », a déclaré, Adama Bictogo, Directeur national de campagne et Directeur exécutif du RHDP.


Il s'est dit satisfait du fait que les ivoiriens viennent de signer un nouveau pacte social avec le Président Alassane Ouattara, « en bravant dans certains endroits des barrages qui étaient dressés par des militants de l'opposition ».


 

Il a démenti les propos de l'opposition qui fait croire que les ivoiriens ont boycotté le scrutin du jour et a par ailleurs minimisé les endroits où le vote n'a pas eu lieu à cause des affrontements.


«Je voudrais saluer la CEI qui a pu faire parvenir, tout le matériel électoral à l'heure. Évidemment sur 223686 bureaux de vote, nous avons noté que quelques dizaines ont fait l'objet d'attaque d'éléments violents organisés par l'opposition. Nous avons pu noter aussi, alors que la Côte d'Ivoire des élections, la Côte d'Ivoire du développement, la Côte d'Ivoire de la paix de la stabilité qui se reconnaît en la personne du Président Alassane Ouattara s'est exprimée dans la sérénité dans le calme. La Côte d'Ivoire minoritaire opposée à cette élection devant son incapacité à proposer un projet de société, devant son incapacité à faire adhérer les ivoiriens, en leur projet qui n'en est pas un ont donc utilisé des moyens violents. Nous avons pu constater qu'en lieu et place des militants de l'opposition nous avons des agresseurs que nous avons pu interpeller à travers la gendarmerie et la police », s'est justifié, Bictogo.


Il s'est réjoui de la tenue de l'élection à la date du 31 octobre conformément à la Constitution et a salué, l'esprit de civisme des ivoiriens qui ont voté.


« Nous voudrions à cet instant précis, alors que les bureaux de vote viennent de fermer, saluer cet esprit de civisme, cette grande maturité, mais surtout, cette ferveur, cette volonté populaire qui s'est exprimée aujourd'hui alors que l'opposition pendant des mois a donc fait l'apologie de la non tenue des élections. Aujourd'hui, la Côte d'Ivoire vient de montrer à l'opinion nationale et internationale, sa capacité non seulement à organiser les élections mais surtout à faire respecter sa constitution qui est notre boussole. Aujourd'hui donc la Côte d'Ivoire vient de franchir un cap, en attendant que la Commission électorale indépendante se prononce sur les résultats et le Conseil constitutionnel en fasse la validation, nous voulons noter ce soir notre grande satisfaction, pour nous déjà constitue une première victoire qui est que l'élection présidentielle s'est tenue aujourd'hui, le 31 octobre conformément à la Constitution, nous l'avons toujours dit. Cette élection se tiendra dans le calme », a expliqué, le Directeur exécutif du RHDP.


 

Adama Bictogo a salué les forces de l'ordre qui ont fait preuve de sérénité en ne répondant pas aux provocations aux agressions dont ils ont été victimes durant la période électorale.


Il s'est enfin refusé de donner un taux de participation, même s'il affirme que ses concitoyens sont sortis massivement pour exprimer leur devoir civique.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le RDHP impute à l'opposition la responsabilité des morts du jour
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
LICOUL2000
Elle est responsable de fait, tout à fait. Les représentants de l'opposition devront répondre de leurs actes devant les tribunaux.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Bien entendu... En tant qu'observateur, il faut appeler un chat un chat... Par ailleurs, selon le rapport liminaire des observateurs, tout s'est globalement bien passé et le scrutin était"fair" et le peuple a pu exercer nson droit en toute liberté... On avance donc... Nexxxxxxxxttt stop, les législatives...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
On les attend pour les législatives de décembre prochain. Ils vont comprendre qui a mis sucre dans l'eau de coco.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Bien évidement l opposition. Répondra pour les morts vous dites vous participez pas à une élection à laquelle vous vous êtes inscrit et bous avez été validé. Mais vous envoyé vos militant casser les urnes agresser brûler tout est noté les observateur internationaux vont rendre les rapports et vous allez voir à qui vous aller continuer à casser les pieds ça vient restez là ça vient avec ado c est en douceur regarder seulement
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
A-FREE-CA
La faute au violeur de la construction qui veut absolument faire un 3ème mandat illegal
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
A-FREE-CA
La faute au violeur de la construction qui veut absolument faire un 3ème mandat illegal
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Lom
Il pleure pour sa position, lui le vendeur d'oignons devenu le super entrepreneur qui rafle tous les marchés surfacturés de gré à gré du pouvoir. Tous, nous savons que c'est lui qui a poussé dramane dans ce 3è mandat anticonstitutionnel juste pour garder ses privilèges.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Création d'une crise dans la filière cacao pour réduire la possibilité d'une chute des cours en raison des effets de la crise du corona ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain...
 
2081
Oui
61%  
 
1212
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement