Côte d'Ivoire Culture
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : 10è journée africaine de la sécurité routière, un cadre du Cosim : « Aujourd'hui, les accidents sont pires que les guerres d'hier »
 

Côte d'Ivoire : 10è journée africaine de la sécurité routière, un cadre du Cosim : « Aujourd'hui, les accidents sont pires que les guerres d'hier »

 
 
 
 1589 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 20 novembre 2021 - 10:29

A l’occasion de la 10è journée africaine de la sécurité routière, l’office de la Sécurité Routière (OSER) a organisé le vendredi 19 novembre 2021 une sensibilisation de la communauté musulmane à la mosquée du Mont Arafat de la Riviera Bonoumin dans la commune de Côte d’Ivoire.


Dans son sermon aux fidèles musulmans , le Docteur Arnan Konaté, 1er Adjoint au Cheick Ousmane Diakité, président du Conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires religieuses de Côte d'Ivoire (COSIM), a insisté sur la responsabilité des uns et des autres sur les nombreux accidents constatés ces derniers années sur les routes ivoiriennes.


Pour le religieux les responsabilités sont partagées. Des parents qui doivent éduquer leurs enfants, la responsabilité des transporteurs, des chauffeurs de l’Etat, à travers le Ministère des transports et également la responsabilité des piétons qui ne respectent pas le code de la route quand ils traversent.


« Celui qui opte la vie à un être humain, il est considéré par Dieu comme celui qui ôte la vie à toute l’humanité. Il n’a pas de place chez Dieu mais à l’enfer », a-t-il indiqué. « Quand nous faisons le bilan des accidents sur les routes, nous disons que, la vie n’a pas de sens. Aujourd’hui, les accidents sont pires que les guerres d’hier », a-t-il poursuivi et de lancer. « Chacun de nous doit s’acquitter de ses devoirs (...) Nous devons faire l’effort pour être dans la tranquillité », a exorté l’Imam.


 

Le DG de l’OSER, Baffah Koné, qui représentait le Ministre des Transports, Amadou Koné, à la cérémonie est revenu sur le sens de la sensibilisation dans les lieux de cultes.


« Depuis le 7 juillet 2021, le Ministère des Transports a pu faire adopter par le Gouvernement une stratégie de sécurité routière qui met l’accent sur la sensibilisation, mieux définit une sensibilisation de proximité en créant des comités locaux de sécurité routière (Abengourou, Korhogo, Bouaké, Abidjan, Daloa). Nous sommes venus à la Mosquée parce que tous les troisièmes dimanche du mois de novembre, ont célèbre la journée africaine de la sécurité routière. Placé sous le sceau du recueillement, parce que, la stratégie a un leitmotiv (...) La mission de l’OSER c’est de collecter les accidents sur les routes sur l’ensemble du territoire national, de faire une base de données et de faire une analyse. Sur les 10 années, où nous avions effectué cette analyse, en moyenne on constate que, en Côte d’Ivoire, il 12 000 accidents que nous constatons en moyenne dans l’année. Il y a 21 000 blessés et en moyenne nous avons entre 1200 et 1500 morts. Quand il y a un accident de circulation, cela impute à 90 % à l’homme, 10 % concerne le véhicule et l’infrastructure routière. Nous faisons en sorte que par la sensibilisation et à la formation, nous avons fait beaucoup pour la route soit améliorée. Principalement tous les troisièmes dimanche du mois de novembre nous ciblons les lieux de prière pour la sensibilisation, dans les églises et les mosquées. Quand la parole vient d’un divin, on est mieux écouté... », a-t-il confié à la Presse.


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Trafic de drogue, le pays doit il être plus vigilant sur les profils des étrangers qui s'installent ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Mairie de Bouaké 2023, Béma Fofana peut il rivaliser avec Amadou Koné...
 
1343
Oui
28%  
 
3276
Non
69%  
 
116
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : 10è journée africaine de la sécurité routière, un cadre du Cosim : « Aujourd'hui, les accidents sont pires que les guerres d'hier »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Il n'y a RIEN á ajouter... Ce sont ceux qui aiment la pagaille et le bordel qui sont au pouvoir depuis 11 ans. Ils "sanfrou-la-mort"
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter