COMMUNIQUÉ
30 Novembre 2021
 
 2056 Vues
 
  0 Commentaires
 
 
 
 
PREMIERE DAME CI
Côte d'Ivoire Politique
 
Côte d'Ivoire : Enfant en situation de rue, Dominique Ouattara appelle les acteurs de la lutte à une synergie d'action
 
 

La Première Dame Dominique Ouattara a parrainé la cérémonie de lancement de la campagne nationale des villes et communes de Côte d’Ivoire sans enfant en situation de rue, le mardi 30 novembre 2021, à l’Espace Latrille Events des Deux Plateaux.


La cérémonie a enregistré la présence de Madame Florence Achi, épouse du Premier Ministre, sa Majesté Nanan Désiré Tanoé, Président de la Chambre des Rois et Chefs Traditionnels de Côte d’Ivoire, Madame Nassénéba Touré, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Madame Dao Macoura, Présidente de la section Côte d’Ivoire du Réseau des Femmes Elues Locales (REFELA-CI), M. Danho Paulin Claude, Ministre de la Promotion des Sports et du développement de l’Economie Sportive et Président de l’Union des Villes et Communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI) et de bien d’autres personnalités.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


L’objectif de cette campagne est de contribuer à la protection, à la prise en charge et à l’insertion scolaire ou professionnelle de 100.000 enfants en situation de rue d’ici à 2025. Un objectif désormais possible grâce à la signature d’une convention entre le Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, le REFELA-CI et l’UVICOCI sanctionnée par l’investiture d’un comité de suivi dans le rôle est de coordonner et suivre toutes les actions menées dans le cadre de cette campagne. Toute chose qui permettra de coordonner les efforts et de mutualiser les moyens de ces acteurs afin d’atteindre les objectifs visés.


Après avoir écouté les différentes données sur le phénomène, la Première Dame par ailleurs Présidente de la Fondation Children Of Africa, a tiré la sonnette d’alarme. En effet, c’est un secret de polichinelle que l’ampleur du phénomène d’enfant en situation de rue dans les villes et les communes du pays, a atteint depuis quelques années des proportions inquiétantes. « (…) Comme nous l’avons entendu, les données sur l’évolution de ce fléau dans notre pays sont alarmantes et nous interpellent. (…), il apparaît clairement que des actions immédiates et concrètes s’imposent pour endiguer ce phénomène », a révélé Madame Dominique Ouattara. Pour Madame Dominique Ouattara, il est inéluctable que la résolution de ce problème sociétal passe nécessairement par la maîtrise de ces causes que sont les échecs scolaires précoces, de la dislocation de la cellule familiale et de la vulnérabilité des familles. Aussi, pour faire front contre ce phénomène, la section Côte d’Ivoire du Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique (REFELA-CI) en partenariat avec le Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant et l’Union des Villes et Communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI) a décidé de s’attaquer à ce phénomène. Une situation qui réjouit la Première Dame Dominique Ouattara. « Je me réjouis de ce que le REFELA, le Ministère de la Femme de la Famille et de l’Enfant, l’UVICOCI et leurs partenaires aient décidé de prendre ce problème à bras le corps.   


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Dans cette optique, « la campagne des villes et communes de Côte d’Ivoire sans enfants en situation de rue » nous apparaît comme une réponse adéquate à ce phénomène. L’ambitieux objectif de cette campagne de contribuer à la protection, à la prise en charge et à l’insertion scolaire ou professionnelle de 100 000 enfants en situation de rue d’ici à 2025, sera un véritable catalyseur de la lutte contre ce phénomène », s’est réjouie Madame Dominique Ouattara. En effet, selon l’épouse du chef de l’Etat, c’est cette même raison qui a guidé ses actions au départ de la création de la Case des Enfants, le premier centre d’accueil pour enfants en détresse de la Fondation Children Of Africa en 1998. « Le problème des enfants en situation de rue est l'une des raisons qui m'ont poussées à créer ma Fondation Children Of Africa en 1998. En effet, j'étais sensible et préoccupée par le sort de ces enfants vulnérables que je croisais dans les rues d'Abidjan et plus particulièrement de la commune du Plateau où j'avais mes bureaux. J'ai alors réhabilité la "Case des Enfants" qui nous a permis de donner un nouveau foyer à ces enfants désemparés », a expliqué Madame Dominique Ouattara.


Pour terminer, Madame Dominique Ouattara a lancé un appel solennel aux différents acteurs impliqués dans cette campagne pour une synergie d’actions afin de remédier à ce phénomène de société. «(…) Je voudrais lancer un appel à tous les acteurs qui agissent dans le domaine de la protection de l’enfant à savoir : le Gouvernement, les autorités administratives et politiques, les élus locaux, les ONG nationales et internationales, les autorités traditionnelles et religieuses ainsi que les familles. Je les invite à plus d’engagement et à plus d’action pour éliminer durablement ce fléau qui met en péril la vie de nos enfants et le développement de notre pays. (…) Des villes et communes de Côte d’Ivoire sans enfant en situation de rue, oui ! Nous le pouvons en étant tous unis dans une dynamique d’actions solidaires et coordonnées », a encouragé Madame Dominique Ouattara.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Madame Nassénéba Touré, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, a remercié la Première Dame Dominique Ouattara pour son engagement pour la cause des enfants. Après avoir salué cette initiative du REFELA-CI, la Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, a appelé les différents acteurs à mutualiser leurs efforts pour plus d’efficacité dans la lutte contre le phénomène en situation de rue. Elle a, en outre, révélé que son département ministériel a pour projet de créer trois (03) centres d’accueil pour les enfants en situation de rue d’une capacité d’accueil de 200 pensionnaires chacun qui seront situés à Bouaké, Korhogo et Man.


M. Danhon Paulin Claude, Président de l’Union des Villes et Communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI) et Ministre de la Promotion des Sports et du Développement de l’Economie Sportive, a quant à lui, sollicité l’expertise de la Première Dame pour trouver une solution durable à ce phénomène. Il a également appelé les différents acteurs à mutualiser leurs efforts à travers les collectivités locales pour remédier à ce phénomène.


Madame Dao Macoura Coulibaly, Présidente du REFELA-CI et député-maire de Foumbolo, a, quant à elle, appelé les collectivités locales à élaborer des politiques territoriales à même de résorber durablement le phénomène. Elle a rappelé que l’objectif de cette campagne est de sortir 100.000 enfants en situation de rue en cinq (05) ans.


Madame Zagba Léontine Kouassi, Directrice coordonnatrice du Programme de protection des Enfants et Adolescents vulnérables au Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a présenté le projet de campagne des villes et communes de Côte d’Ivoire sans enfant en situation de rue. Selon cette dernière, les Nations Unies estiment à plus de 120 millions le nombre d’enfants dans la rue dans le monde dont plus de 30 millions sont en Afrique. Le Bureau International Catholique pour l’Enfance (BICE), en 2011, a enregistré 175.000 enfants en situation de rue en Côte d’Ivoire.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Enfant en situation de rue, Dominique Ouattara appelle les acteurs de la lutte à une synergie d'action
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter