Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Plafonnement du prix du kilo de thon de Garba, la FENAC-CI menace l'Etat et prévient que le poisson prendra les destinations du Ghana et du Sénégal
 

Côte d'Ivoire : Plafonnement du prix du kilo de thon de Garba, la FENAC-CI menace l'Etat et prévient que le poisson prendra les destinations du Ghana et du Sénégal

 
 
 
 4479 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 31 décembre 2021 - 08:30

Soumahoro Farikou ce jeudi au port d'Abidjan (ph KOACI)




Alors que des acteurs saluent la décision de plafonnement du prix du kilo de thon d'autres crient à une pénurie de ce poisson utilisé dans la commercialisation du Garba. C'est le cas des « vrais acteurs » et annoncent que l'Etat n'obtiendra pas sa recette sur les droits de douane.


Au cours d'une rencontre avec la presse qui s'est tenue au Port d'Abidjan, le député-maire de la commune d'Adjamé, Soumahoro Farikou, président de la Fédération nationale des acteurs du commerce de Côte d'Ivoire (FENAC-CI), son collaborateur, Traoré Youssouf, président du Conseil national des ports, au niveau de la Fenac-CI et Soumahoro N'Faly, Président des consommateurs « Le Réveil » ont appelé à « un dialogue, à des échanges concertées, d'ici au 31 décembre 2021, faute de quoi, le Port d'Abidjan ne serait plus sur la liste des ports d'attaches où ces navires transportant du thon, font quotidiennement escale pour livraison. Ils ont mentionné qu'au grand désarroi des acteurs, dont les armateurs et mareyeurs et au bout de la chaine, le consommateur verrait les coûts flamber, du fait de la rareté ou de l'inexistence du poisson.


Selon eux, le décret stipule également que le prix maxima du mareyeur grossiste au grossiste est de 600FCFA/ le kilo ; du ½ grossiste au détaillant, c'est 650FCFA/le kilo ; du détaillant au consommateur, c'est 850FCFA/le kilo à Abidjan +300 km et du détaillant au consommateur, c'est 900FCFA/le kilo, après 300 km.


« A la lecture du décret pris dans le cadre de la loi N°2013-662 du 20 septembre 2013 relative à la concurrence, les mareyeurs se trouvent dans l'incapacité d'exercer leur métier, eu égard aux réalités de la filière thon », a déclaré le Président de la FENAC-CI.


 

Soumahoro Farikou, a poursuivi qu'il n'y a aucun navire battant pavillon ivoirien et puis, les charges autour du poisson sont de 210FCFA/kilo, à la sortie du port.


« Pareille décision ne règle en rien la concurrence, mais plutôt, elle serait encline à provoquer une pénurie précoce du poisson garba au profit notamment de certaines zones de la sous-région tels le Ghana et le Sénégal où les prix pratiqués sont respectivement de 659FCFA/le kilo et de 600FCFA/le kilo.

Traoré Youssouf, Président du Conseil national des ports, au niveau de la FENAC-CI estime qu'en ayant des navires battant pavillon ivoirien offre des privilèges et explique que, ça permet à l'Etat de les aider.


Selon lui, les Ghanéens ont tellement bien compris que toutes les entreprises, tous les gros thoniers sont installés au Ghana avec en plus, des participations nationales dans ces entreprises.


Il a annoncé que l'une des victimes de la mise en œuvre du décret du 22 décembre est l'Etat, car il n'aura pas sa recette sur les droits de douane.


« Autres acteurs lésés dans ce contexte, il y a ceux qui font le ravitaillement, en carburant. Ainsi, on apprend que pour un navire de 500 tonnes qui accoste à Abidjan, c'est au total 120 millions de carburants. Il y a aussi, ceux qui approvisionnent le bâtiment en vivres (nourriture). Ce serait de grandes pertes. Aussi, depuis mercredi, à cause de la nouvelle donne, des navires éviteraient la capitale économique ivoirienne », a-t-il insisté.

Face à ces menaces, le Directeur général de l'entreprise SDMG, Touré Mamadou, lauréat du prix du meilleur distributeur de thon au port de pêche a affirmé qu'il n'a jamais été question de consensus, entre les acteurs et les représentants du gouvernement, contrairement à l'information qui circule.


 

Il a enfin demandé au député -maire d'Adjamé de transmettre un mémorandum au Président de la République sur cette affaire de Thon de Garba.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Plafonnement du prix du kilo de thon de Garba, la FENAC-CI menace l'Etat et prévient que le poisson prendra les destinations du Ghana et du Sénégal
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter