Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Un député apporte sa contribution pour combler le déficit de sang, précisions sur les bénéficiaires
 

Côte d'Ivoire : Un député apporte sa contribution pour combler le déficit de sang, précisions sur les bénéficiaires

 
 
 
 2530 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 24 janvier 2022 - 16:37

Yao Patricia et Seidou Konaté DG du CNTS (Ph KOACI) 



Le député Sylvie Yao Patricia, et ses proches soucieux du manque de sang, ont décidé d’apporter leur contribution afin de relever le défi de l’autosuffisance en produit sanguin en Côte d’Ivoire.


C’est le cadre de la première étape de l’opération organisée par la Jeunesse Sylvie Yao Patricia (JSYP) le samedi 22 janvier 2022 au Centre de Transfusion Sanguine de Treichville (CNTS), comme constaté sur place par KOACI.


Selon l’honorable, ladite opération a été organisée afin de sauver des vies tout en appelant à la mobilisation de tous pour donner son sang et contribuer ainsi à sauver des vies humaines.


 « L’objectif de Cette opération en donnant le sang, c’est de sauver la vie. Comme nous le savons, donner du sang permet de sauver des vies et connaissons les difficultés qui sont celles de Mr. Le Directeur Général du CNTS. Nous sommes tous les jours confrontés à des demandes d’interventions afin d’obtenir du sang pour les malades. Il était de notre devoir de venir appuyer les donneurs de sang habituels (...) », a expliqué la Députée-Maire de Guitry. Et d’ajouter. 


 

« C’est la première étape. Nous allons continuer à l’intérieur du pays dans d’autres centres de transfusion. La prochaine étape sera la ville de Divo, afin que beaucoup de vies puissent bénéficier du sang. Aujourd’hui nous pensons que nous aurons au moins 300 poches. Nous lançons un appel, parce que nous savons que, le sang est nécessaire à la vie et que beaucoup de personnes en n’ont besoin quotidiennement pour survivre. Donc, nous souhaitons que tout le monde se mobilise, les cadres, les élus, les leaders d’opinion qui peuvent faire venir tous les jeunes afin que cette opération se pérennise. Nous lançons un appel à la mobilisation de tous pour donner le sang et sauver des vies en Côte d’Ivoire. »


Pour sa part le Directeur Général, du Centre National de la Transfusion Sanguine (CNTS), Seidou Konaté, tout en remerciant l’initiatrice de cette opération, a révélé que, la Côte d’Ivoire à l’image de tous les pays du monde entier connait une autosuffisance en sang


« Je voudrais sincèrement au nom du Ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle dire merci à l’honorable, Yao Patricia et aux jeunes qui ont accepté de participer à cet élan de solidarité, d’amour, de générosité qu’est le don de sang. Les besoins en sang en Côte d’Ivoire sont très importants », a-t-il déclaré, avant de révéler.


« Nous avons besoin de 250 000 unités par an. Aujourd’hui, nous sommes autour de 170.000 donc, il y a un gap à combler. Ce sont ces gestes de ce genre qui peuvent nous aider à combler ce gap. Le don de sang de sang se fait quatre fois dans l’année . Tous les trois mois, vous pouvez revenir faire le don de sang. Je compte sur tout le monde pour qu’ensemble, dans un élan de solidarité, nous puissions relever le défi de l’autosuffisance en produit sanguin en Côte d’Ivoire (...) le don de sang est l’affaire du pays lui-même. Partout dans le monde, il y a un besoin de sang. Ainsi, chaque pays doit s’organiser pour s’autosuffire. Sauf en cas de grande catastrophe, la solidarité internationale peut agir. Nous sommes 25 millions d’habitants, Si 1% de la population donne du sang, nous avons 250 .000, nous avons atteint notre objectif. Le sang existe en Côte d’Ivoire, il faut venir le donner pour sauver nos malades. »


 Pour rappel, le don de sang est un acte volontaire et gratuit qui consiste à se faire prélever une poche de sang en de la donner à une personne qui en a besoin.


Il faut préciser que, le sang n’est pas vendu, il est excédé à un coût forfaitaire par l’Etat de Côte d’Ivoire. Ce cout est une contribution de la population aux frais de production de la poche de sang.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


« Le donneur de sang régulier est prioritaire : Il ne paie pas de poche de sang. Les poches de sang lui sont servies gratuitement pour lui-même., son conjoint (e), ses enfants de moins de 18 ans, son père et sa mère sur présentation des pièces justificatives de leur identité », précise le CNTS.



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Un député apporte sa contribution pour combler le déficit de sang, précisions sur les bénéficiaires
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Toi là, ex 100% Gbagbo, on s'en rappelle, qui mange au restaurant maintenant, Amedé et le Rhdp te guettent pour les régionales.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter