Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Le CNC muselle des journalistes qui ne chantent pas les louanges du régime
 

Cameroun : Le CNC muselle des journalistes qui ne chantent pas les louanges du régime

 
 
 
 2087 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 02 avril 2022 - 07:54

Séverin Tchounkeu DG d'équinoxe TV suspendu pour un mois (Ph)



Des journalistes qui ne chantent pas les louanges du régime, écopent d'un mois de suspension.


Officiellement, le CNC dit les sanctionner pour affirmations et accusations non fondées, diffusion des propos offensants, d'une part et d'autre part, pour manquement professionnel.


Le CNC, organe de régulation du secteur de la Communication sociale au Cameroun, s'est autosaisi sur la base des rapports de veille médiatique, apprend-on.


Il en ressort de ce conclave, des sanctions contre journalistes et directeur de publication, ainsi que la suspension de programme.


Pour l'essentiel, un seul organe est visé par les sanctions issues de la 34e session ordinaire du CNC.


 

Il s'agit de la télévision Équinoxe réputée proche du Mrc, formation politique de l'opposition Camerounaise.


Son directeur de publication est sanctionné par le régulateur des médias pour "affirmations et accusations non fondées" au titre de journaliste.


Comme patron, il est suspendu pour, diffusion dans le même organe de, " propos non fondés, insinuants et offensants et pour déformation de la vérité des faits".


Un journaliste du même organe de presse est suspendu pour "manquement professionnel consécutif à un défaut d'encadrement d'une émission" d'une part.

Et d'autre part, pour "déformation de la vérité des faits".


Ce n'est pas la première fois, la télévision Équinoxe est la cible du pouvoir.


Équinoxe TV a fait l'objet de plusieurs mises en garde des autorités.


 

Ces dernières estiment que les représentants des partis politiques de l'opposition qui interviennent sur ledit organe de presse, tiennent des propos à caractère "conflictogène et susceptibles de conduire à l'amplification d'une situation sociale potentiellement explosive".


De leur côté, les responsables du média brandissent leur indépendance, le respect de leur ligne éditoriale et la liberté d'expression.


Ils évoquent surtout le respect strict des règles qui régissent l'exercice de la profession de journaliste dans leur traitement de l'information.



Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : Le CNC muselle des journalistes qui ne chantent pas les louanges du régime
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter