Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : BTS 2022, des syndicats lancent un appel à tous les décideurs pour qu'ils viennent forcer le respect du manuel de procédure de l'organisation des examens  à Abidjan
 

Côte d'Ivoire : BTS 2022, des syndicats lancent un appel à tous les décideurs pour qu'ils viennent forcer le respect du manuel de procédure de l'organisation des examens à Abidjan

 
 
 
 2986 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 19 juillet 2022 - 10:51

Les Syndicalistes lundi à Abidjan (Ph KOACI) 


 Les épreuves écrites du Brevet de Techniciens Supérieur (BTS) ont démarré le lundi 18 juillet 2022 sur le territoire national. Ce sont plus de 60.000 candidats qui prennent part à ces épreuves.


Mais à peine débuté que les syndicats SESSUP (Syndicat des Enseignants Solidaires du Supérieur Privé), la FNESUP (Force Novatrice des Enseignants du Supérieur) que les syndicats dénoncent le non-paiement de leurs primes du BTS 2019, celui de la soutenance de décembre 2021, et des omissions interminables. 


« En ce qui concerne les arriérés à payer par l’Etat  dans le cadre de l’organisation du BTS :

Alors que le Président de la République a entièrement mis à la disposition de l’Etat, les moyens financiers nécessaires, nous n’avons pas eu gain de cause. La DEXCO n’étant pas un service financier, n’est donc pas outillées pour faire des points comptables des états financiers du personnel employé pour faire le BTS. Alors qu’il existe une Direction des Affaires Financières au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, depuis toujours la DEXCO se charge des traitements des états financiers des examens du BTS. On ne finit pas avec les erreurs, les omissions et pleins d’autres insuffisances », ont relevé les syndicats lors d’une conférence de presse tenue le lundi 18 juillet 2022 à Adjamé.



 Pour ces derniers, pourquoi la DEXCO veut toujours forcement faire les états du BTS en plus de son rôle d’organisation de l’examen alors qu’elle n’a que prouvé ses insuffisances à le faire et n’a pas la qualité juridique pour le faire.


 

Ils rappellent que, le décret n° 2018 – 945 du 18 décembre 2018 portant organisation du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, en son article 10 précise que la DEXCO est chargée : D’organiser les examens du Brevet de Technicien Supérieur et d’évaluer les résultats de ces examens ;De formuler des propositions d’amélioration de l’organisation des examens et des concours ; De coordonner et de superviser les concours en collaboration avec les structures concernées.


« Nulle part il est mentionné dans cet article que la DEXCO est chargé de l’exécution des budgets liés au BTS, encore moins de réaliser quelconque état financier ou comptable liées aux frais d’organisation du BTS. Mais la DEXCO l’a toujours fait, et continue de le faire, malgré les plaintes monstres et très souvent fâcheuses qu’elle occasionne toujours dans ce sens, avec de grosses erreurs qui pourraient peut-être nuire au budget de ce ministère. Nous n’avons pas encore tous eu notre paiement du BTS 2019, celui de la soutenance de décembre 2021, et des omissions interminables », soulignent les syndicats.


 En ce concerne la composition du personnel des secrétariats, le SESSUP et FNESUP, que malgré les promesses du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Adama Diawara, d’avoir malheureusement constaté lundi que pour seulement les quelques centres où ils ont mené leurs enquêtes, que le manuel de procédure n’a pas été respecté.


« Nous avons encore des personnes qui ne sont pas enseignants comme membre de secrétariat du BTS, n’importe qui dedans donc ; Nous avons des personnes qui sont vice- présidents de centre d’examen, et qui ne sont ni inspecteur général de l’enseignement technique, ni conseiller pédagogique de l'enseignement technique ; Nous avons des chefs de secrétariat qui ne sont ni enseignant du secondaire technique, ni inspecteur d'orientation. Nous revenons à la case départ, pour dire que la composition des secrétariats du BTS ne respecte pas le manuel de procédure qui nous a été entièrement lu à la réunion du samedi 16 juillet 2022, et que nous avons pu enregistrer pour en être fidèle », ont-ils observé avant de lancer un appel.


 

 « Nous lançons un vivant appel à tous les décideurs, pour qu’ils viennent forcer le respect du manuel de procédure de l’organisation du BTS à Abidjan. Nous demandons la révision toute entière de ce manuel de procédure avec des compétences issues de l’enseignement supérieur et des syndicats dans l’ensemble », a avant de prévenir. 


« En tant que syndicalistes, nous ne comptons pas nous limiter à dénoncer cette fois-ci. Nous allons rencontrer toutes les plus hautes autorités pour que nos revendications soient prises en compte.», ont prévenu les leaders syndicaux.


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo dans la Mê, le PPA-CI joue-t-il la victimisation pour sa communication ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocati...
 
2258
Oui
39%  
 
3373
Non
58%  
 
143
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : BTS 2022, des syndicats lancent un appel à tous les décideurs pour qu'ils viennent forcer le respect du manuel de procédure de l'organisation des examens à Abidjan
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter