Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Le conseil constitutionnel tranche, Mangoua éligible à Bodokro, des militants PDCI exigent « sa réinstallation au conseil régional de Gbêkê »
 

Côte d'Ivoire : Le conseil constitutionnel tranche, Mangoua éligible à Bodokro, des militants PDCI exigent « sa réinstallation au conseil régional de Gbêkê »

 
 
 
 7316 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 18 août 2022 - 14:57

Le siège du conseil régional de Gbêkê (ph KOACI) 



« Étant donné que le conseil constitutionnel a approuvé la décision de validation de la candidature de Monsieur Mangoua Jacques à l'élection législative partielle de Bodokro, il est donc indéniable que ce dernier ne souffre d'aucune restriction judiciaire, l'empêchant de jouir de tous ses droits civiques. C'est l'occasion d'attirer l'attention de tous, que le rétablissement de monsieur Mangoua Jacques dans ses fonctions de président du conseil régional de Gbêkê, est un impératif, si on suppose qu'il ne peut avoir de deux poids deux mesures dans les sentences prononcées par le tribunal.


Il est donc légitime de considérer qu'empêcher cet homme d'être à la tête du conseil régional de Gbêkê par le subterfuge d'une décision juridico-politique est nul et de nul effet. Ce conseil constitutionnel qui vient de confirmer l'éligibilité du candidat du PDCI RDA Mangoua Jacques à la partielle de Bodokro, devrait être capable d'expliquer aux instances étatiques qui ont mis un terme à sa gestion du conseil régional de Gbêkê, de se ressaisir en revoyant leur copie...» ont confié à KOACI, des militants du plus vieux parti politique ivoirien résidant dans la région de Gbêkê.


En effet, après la validation de la candidature de Mangoua Jacques par la Commission Électorale Indépendante (CEI) le 04 août 2022 dernier, puis la confirmation de cette validation par le conseil constitutionnel à travers une note indiquant que « (...) Par deux correspondances en date du 16 août 2022 (n°269/CC/SG/ddj et n°270/CC/SG/ddj), le Conseil constitutionnel a porté à la connaissance de la CEI que suite à la publication des listes provisoires des candidats dans les circonscriptions susindiquées, (...). En conséquence de ce qui précède, le Conseil constitutionnel a, dans les correspondances précitées, informé la Commission électorale indépendante que les listes provisoires susmentionnées peuvent être publiées comme listes définitives des candidats aux élections concernées.


 

Conformément à ses attributions légales, la CEI a ainsi l’honneur de porter à la connaissance de la communauté nationale et internationale que sont définitivement retenus comme candidats aux élections législatives partielles dans les circonscriptions électorales n°057, 150 et 202, les candidats dont les noms suivent :


Dans la circonscription électorale n°057, Bodokro, Lolobo et N’Guessankro Communes et Sous-Préfectures, Marabadjassa Sous-Préfecture :


- Koffi N’Dah Kouakou et Kouakou Kanga, candidats titulaire et suppléant, candidats indépendants ;

- Kouamé Attingbré et Kouassi Yao Gérard, candidats titulaire et suppléant, Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) ;

- Mangoua Koffi Saraka Jacques et Yao Kan Clément, candidats titulaire et suppléant, Parti Démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement Démocratique Africain (PDCI-RDA) ;

- Sahoure N’Guessan Patrice et Kouadio Koffi Albert, candidats titulaire et suppléant, candidats indépendants ;

- Kouakou Kouamé Maxime et Kouamé Koffi Eugène, candidats titulaire et suppléant, candidats indépendants (...) »


 

Fort de cette décision qui permettra l'organisation de ces élections partielles le 03 septembre 2022 prochain, des militants du PDCI RDA exigent la restauration dans ses fonctions de président du conseil régional de Gbêkê, Monsieur Mangoua Jacques, déclaré officiellement éligible au poste de député à l'élection partielle à Bodokro par le conseil constitutionnel et ce, malgré une décision de justice, l'empêchant de jouir pleinement de ses droits civiques. 


Enfin, cet imbroglio juridique, laisse des caciques du PDCI de la région de Gbêkê dans la confusion totale. Ces derniers réclament justice pour l'un des leurs et demandent aux autorités de prendre en compte leur exigence.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Ouattara a enfin réussi à mettre en place la sécurité sociale pour tous, un exploit?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Burkina Faso : 34 ans et pas Mossi, le capitaine Traoré pourra-t-il tenir longtemps ?
 
1625
Oui
42%  
 
2139
Non
55%  
 
142
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le conseil constitutionnel tranche, Mangoua éligible à Bodokro, des militants PDCI exigent « sa réinstallation au conseil régional de Gbêkê »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Joperfal
Après l'arrestation des 49 soldats Ivoiriens au Mali pour tentative de subversion et le seul Mangoua Jacques un civile Ivoirien pour tentative de subversion en Côte d'Ivoire, le rdr nous dira ce qui vrai et ce qui est faux. Ayez honte un jour et le pays retrouvera la paix . N'importe quoi
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter