Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire-Mali : Délégation de la CEDEAO, pour Bamako, le médiateur c'est bel et bien   Faure Gnassingbé qui devrait tout  décanter ce jeudi
 

Côte d'Ivoire-Mali : Délégation de la CEDEAO, pour Bamako, le médiateur c'est bel et bien Faure Gnassingbé qui devrait tout décanter ce jeudi

 
 
 
 9619 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 29 septembre 2022 - 11:58

Faure Gnassingbé



Sauf changement d’agenda, la délégation de haut niveau des chefs d’Etat de la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) se rend ce jeudi 29 septembre 2022 au Mali, conformément aux décisions du sommet de New York, sur l’affaire des 46 soldats ivoiriens détenus ''injustement'' depuis près de 70 jours.


Il s’agit des présidents du Ghana, Nana Akufo-Addo, Togolais, Faure Gnassingbé et Gambien, Adama Barrow en remplacement du Sénégalais, Macky Sall, officiellement empêché.


Mais avant l’arrivée de la délégation en terre malienne, de hauts responsables de l’État malien, ont signifié à un confrère, qu’ils ne souhaiteraient pas que la Cédéao prenne le dossier en main à la place du togolais Faure Gnassingbé.


 

« Disons que c’est le médiateur accepté par le Mali qui est accompagné d’autres présidents de pays également membres de la Cédéao », auraient-ils précisé et de renchérir. « Le président Faure comprend bien les enjeux, il sait nous parler. »


Nous apprenons aussi de source proche de la rencontre, on insiste aussi que le règlement de l’affaire des 46 militaires doit tenir compte de plusieurs facteurs.


« Le dossier est certes judiciarisé, mais c’est l’occasion de mettre sur table plusieurs dossiers communs au Mali et à la Côte d’Ivoire. Il y a les relations de bon voisinage à renforcer. Ensuite, des ressortissants maliens résidant en Côte d’Ivoire sont recherchés par la justice malienne. Il faut qu’Abidjan règle ce problème ou que ces Maliens connus quittent le territoire ivoirien », soutiendraient d’autres sources.


 

Une chose est sûre, la visite de la délégation des chefs d’État de la CEDEAO devrait absolument aboutir à la libération des 46 soldats ivoiriens détenus injustement à Bamako depuis le 10 juillet dernier, au risque de voir cette affaire prendre une autre tournure, au grand dam des relations sous-régionales.



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo dans la Mê, le PPA-CI joue-t-il la victimisation pour sa communication ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocati...
 
2258
Oui
39%  
 
3373
Non
58%  
 
143
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire-Mali : Délégation de la CEDEAO, pour Bamako, le médiateur c'est bel et bien Faure Gnassingbé qui devrait tout décanter ce jeudi
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Faure n'est pas la bonne personne, car la junte malienne planque tout son pognon au Togo. Ils sont en affaire.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Anticonformiste@
Couly a tout compris
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
Trop parler donne dagbè. De façon graduelle, prendre ces mesures :1) reininstituerla carte de séjour 2) couper l'électricité 3) Rappeler notre ambassadeur 4)rappeler tous nos soldats ONU et puis on observe
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
La politique, la diplomatie, etc, demandent de la finesse. Dramane a tjrs fonctionné avec des diktats, de la violence...il n'a rien à faire au sommet d'un pays normal.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter