Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Réné Bourgouin, Président de la HACA annonce que des discussions sont en cours pour la réduction des droits de diffusion
 

Côte d'Ivoire : Réné Bourgouin, Président de la HACA annonce que des discussions sont en cours pour la réduction des droits de diffusion

 
 
 
 7937 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 16 novembre 2022 - 18:37

Réné Bourgouin



Réné Bourgouin, Président de la HACA annonce que des discussions sont en cours pour la réduction des droits de diffusion, comme souhaité par les éditeurs


Réunis à Abidjan dans le cadre de leur 3ᵉ Assemblée générale et après jours d'échanges et travaux, les membres du Réseau africain des télédiffusions (RAT), présidé par Adama Ouédraogo, Directeur général de la Société burkinabé de télédiffusion, ont été reçus cet après-midi par la Haute autorité de la Communication audiovisuelle (HACA), avec à sa tête son Président, Réné Bourgouin.


Au cours de cette séance de travail, plusieurs sujets d'intérêt commun ont été évoqués entre les membres du Réseau et les responsables de la HACA. Ce sont des sujets très importants qui ont trait à l'avenir de la Télévision numérique terrestre (TNT), qui ont trait également aux recouvrements, à la viabilité des sociétés de diffusion qui rencontrent beaucoup de difficultés.


Au terme de cette rencontre, le Président de la HACA a confié à KOACI que ces échanges permettront au Réseau d'aller de l'avant, de faire face aux défis qui sont les tiens.


En matière de recouvrement, Réné Bourgouin a affirmé qu'une société ne peut fonctionner si elle n'a pas de ressources, or les ressources de l'IDT proviennent des subventions de l'État, des droits de diffusion, qu'elle se doit de recouvrer auprès des opérateurs de la TNT.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Prenant l'exemple de la Côte d'Ivoire, le Président a indiqué que le problème qui se pose dans son pays, c'est que les droits de diffusion qui avaient été fixés ont été jugés très élevés par les éditeurs qui sont assujettis au paiement de ces droits.


«Et à la vérité, ces droits sont quelque peu élevés. Les éditeurs ont saisi le Gouvernement à l'effet d'examiner cette doléance qu'ils font pour qu'il y ait une réduction sensible de ces droits. Les discussions sont en cours, elles ne sont pas achevées, lorsqu'elles seront achevées et un montant définitif aura été arrêté, alors le régulateur que nous sommes prendra ses responsabilités et exigera de ces éditeurs, le paiement des droits fixés par le Gouvernement, faute de quoi, les sanctions prévues par la loi seront appliquées. Ces sanctions peuvent aller jusqu'au retrait de l'autorisation », a expliqué, le Président de la HACA.


Entre les régulateurs, les éditeurs de services et les sociétés de diffusion, il y a un lien ombilical. Adama Ouedraogo, Président du RAT, Directeur général de la Société burkinabé de télédiffusion a déclaré que les membres sont venus auprès de la HACA pour présenter les conclusions de leurs travaux et recueillir ses orientations et conseils afin de consolider davantage le Réseau.


«Il y a deux sujets assez importants qui ont été développés et échangés. Nous pensons qu'avec les orientations, les conseils que le Président nous a donnés, nous permettra davantage d'être unis pour relever les défis qui minent le secteur de la Télévision numérique terrestre (TNT) », a-t-il mentionné.


Les défis de la TNT dans la sous-région sont énormes. Selon Adama Ouédraogo, la TNT se veut plus proche des citoyens à travers la diffusion de la Télévision numérique terrestre, du coup, il va falloir qu'il y ait des mécanismes pour soutenir l'ensemble des sociétés de diffusion.


 

« Les enjeux sont énormes, non seulement, il y a ce problème de viabilité économique, les questions de recouvrement des redevances des éditeurs de services qui pour le moment avec la mise en œuvre de la TNT dans les pays sont les seuls produits qui nous permettent de vivre alors qu'il faut réfléchir à d'autres mécanismes pour assurer une pérennité, une viabilité à longue durée des sociétés de diffusion », a insisté, le Président de la RAT.


Il a soutenu que lors des trois jours d'échanges, les pays membres ont fédéré leurs énergies et se sont donnés des solutions pour qu'ils puissent aller vers le déploiement d'autres multiplexes.


« Ce qui va nous permettre d'expérimenter d'autres produits, comme l'exploitation de la fibre optique, les fournisseurs d'accès Internet qui va nous permettre d'avoir d'assez de revenus conséquents pour assurer notre viabilité », a conclu, M. Ouédraogo.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A Yamoussoukro, les chefs d'Etat doivent-ils lancer un appel à la Paix en Ukraine, en Somalie et en RDC ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pas de toilettes publiques dans les villes, un soucis pour le tourism...
 
3216
Oui
99%  
 
14
Non
0%  
 
4
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Réné Bourgouin, Président de la HACA annonce que des discussions sont en cours pour la réduction des droits de diffusion
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter