Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Fin de l'ultimatum lancé aux multinationales du cacao, que vont faire Abidjan et Accra ?
 

Côte d'Ivoire : Fin de l'ultimatum lancé aux multinationales du cacao, que vont faire Abidjan et Accra ?

 
 
 
 5053 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 19 novembre 2022 - 13:45

Koné Yves DG du Conseil Café-Cacao (Ph)


Face au non-respect, des multinationales du Cacao à payer le différentiel de revenus décent (le DRD) de 400 dollars la tonne, la Côte d'Ivoire et le Ghana leur ont lancé un ultimatum qui prend fin ce samedi 19 novembre 2022 à minuit.


La question est de savoir que se passera-t-il après le 20 novembre 2022 ? 


Interpellé par un confrère sur la suite des choses, le président du Conseil Café-Cacao, Yves Koné Ibrahim, révèle que, certaines multinationales ont commencé à apporter leur soutien à ce qu’ils ont demandé. 


 

« Cette semaine, le groupe de travail a encore une séance de travail. Le Ghana, nous-mêmes, et puis il y a l’industrie, donc nous travaillons. Mais trois ans après avoir accepté le différentiel de revenus décent (le DRD) de 400 dollars la tonne, nous faisons le constat que le marché est de plus en plus réticent à payer le différentiel de revenu décent. Quand nos partenaires veulent acheter du cacao, ils nous disent : « Bon, le DRD de 400 dollars on va payer, mais la prime qui bonifie votre cacao, nous allons l’amener à -150, à -200 pounds la tonne », ce qui revient à dire qu’on diminue en fait le différentiel de revenus décent. Cette situation n’est pas tenable pour nous. »


Pour M. Koné, les industries du cacao sont capables de payer le DRR et s’explique : « Cette année la plupart des multinationales ont augmenté leurs profits de 8%, de 7% et de même plus. Est-ce qu’ils ne sont pas capables de payer ? Parce que quand vous regardez, le prix du cacao est très faible. »


Jusqu’où êtes-vous prêt à aller dans cet ultimatum ? Voici la réponse du Directeur du Conseil Café-Cacao. « Pour nous, c’est un cri de détresse, pour qu’on comprenne qu’on doit payer le planteur. Il y en a certains qui ont commencé à venir, à faire des contrats avec nous, j’espère que les choses vont aller dans la bonne direction. »


Les jours à venir nous en diront plus sur la crise du cacao qui oppose les multinationales à la Côte d’Ivoire et le Cacao.


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Baisse du dollar et du baril et hausse du prix de l'essence, hausse d'impôt déguisée ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Affaire d'arnaque dans le pesage, les activités de Côte d'Ivoire métr...
 
2056
Oui
80%  
 
510
Non
20%  
 
10
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Fin de l'ultimatum lancé aux multinationales du cacao, que vont faire Abidjan et Accra ?
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Je suis à 101 pourcent derrière nos pays frères dans cette lutte pour la survie financière de nos braves paysans en tant qu'Ivoirien et Africain. Ceci dit, voyons plus loin car la seule solution pérenne contre ces abus c'est la transformation à 100 pourcent de notre cacao sur place. Oui, 100 pourcent. Il faut le faire ici et maintenant et ériger cela en politique économique PRIORITAIRE ET STRATÉGIQUE dans les 5 années à venir. C'est comme ça seulement on pourra avancer sérieusement sur cet épineux dossier.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter