Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Lotissement Bingerville Blanchon, les acquéreurs dénoncent une arnaque de l'AGEF et menacent,  le ministre de la construction interpellé
 

Côte d'Ivoire : Lotissement Bingerville Blanchon, les acquéreurs dénoncent une arnaque de l'AGEF et menacent, le ministre de la construction interpellé

 
 
 
 7845 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 18 janvier 2023 - 10:38

Le collectif des acquéreurs face à la presse mardi (Ph KOACI) 


Une autre arnaque au sein de l’Agence de Gestion Foncière (AGEF) après le chapitre de l’ex DG Coulibaly Lamine ? 


Du moins, c’est ce à quoi donne de penser l’affaire qui oppose les acquéreurs du lotissement dénommé Bingerville blanchon et la directrice générale de l’AGEF


Puisque la dernière promesse faite lors de la rencontre tripartite Ministère de la Construction -AGEF et acquéreurs tenue le 15 juillet 2022 avait visiblement laissé afficher la volonté du ministère et de l’Agence de tout mettre en œuvre pour la remise des terrains aux acquéreurs avant le 31 décembre 2022. 


Sept mois après, rien n’y fit. Une situation que les acquéreurs ont qualifiée, au cours d’une rencontre avec la presse tenue le mardi 17 Janvier 2023 à Abidjan-plateau, d’arnaque.


 

 « Nous voilà aujourd’hui, après le 31 décembre 2022, nous n’avons toujours pas nos terrains. Cela fait deux fois que la directrice générale de l’AGEF nous donne des délais qu’elle ne respecte pas. Nous pensons que l’AGEF nous a fait de fausses promesses. Par ces actes, la directrice générale et son équipe nous ont montré clairement leur incapacité à résoudre le problème. Une fois encore nous pensons qu’on nous a fait du dilatoire et abusé de notre confiance. Nous sommes donc face à une arnaque savamment organisée pour spolier nos membres de leurs terrains. C’est pourquoi à l’implication du ministre de la construction pour qu’il vienne décanter la situation.», a déclaré, Sylvain Kpan, porte-parole du collectif des acquéreurs de Bingerville-blanchon. 


La proposition de remboursement de leurs frais de souscription aux acquéreurs faite par le directeur de cabinet du ministre de la construction ,lors de la rencontre qu’a eu ce dernier, le 12 janvier 2023, avec le collectif n’aura rencontré visiblement l’assentiment des concernés.


 « La directrice de l’AGEF nous a dit qu’elle a désormais de l’argent pour rembourser les acquéreurs. Plutôt que de vouloir nous rembourser qu’elle rembourse les 3 Milliards 2 de la banque parce que nous nous ne voulons pas être remboursés, nous avons besoin de nos terrains. C’est tout ce que nous demandons. Comment comprendre qu'une structure qui peine à rembourser un montant de 3,2 milliards depuis des années peut subitement trouver les ressources nécessaires pour rembourser près de 7 milliards hormis les dommages et intérêts éventuels à des acquéreurs. Nous disons non à cette nouvelle moquerie de l'AGEF et réclamons immédiatement la remise de nos parcelles acquis au prix de nombreux sacrifices.», s’est voulu formel, le collectif. 


Offusquée par cette affaire où, selon elle, les promesses faites par les autorités n’ont jamais été honorées, la Fédération des Associations de Consommateurs Actifs de Côte d’Ivoire (FACACI) a donné un ultimatum d’un mois à l’AGEF pour régler définitivement le problème. Non sans manquer d’appeler à l’implication imminente du ministre de la construction ainsi que du gouvernement à l’effet d’apporter un soulagement aux acquéreurs de Bingerville, pour la majorité, en souffrance, jusqu’ici.


 « Le consommateur ivoirien ne peut pas se faire gruger dans son propre pays. Nous donnons un mois à l’AGEF pour régler ce problème. Prochainement, on ne va plus mais on va agir. S’agissant de la banque qui signe des contrats avec une DPN sans connaitre les traces, nous estimons logique que si le directeur général de l’AGEF qui a signé avec cette banque est en prison, le directeur général de cette banque aussi doit se retrouver en prison. Parce que qui dit qu’il n’est pas complice dans cette affaire ? Aujourd’hui, on demande à cette banque de nous apporter les documents de ce contrat. Puisque l’AGEF a montré son incompétence à régler le problème des acquéreurs de Bingerville Blanchon, nous demandons que le ministre de la construction ainsi que le premier ministre s’impliquent dans ce dossier pour que les acquéreurs de Bingerville blanchon qui ne demandent qu’à entrer en possession de leurs terrains, trouvent gain de cause. A l’AGEF, nous donnons un mois pour régler le problème sinon l’AGEF ne va pas travailler. Car nous allons demander à tous les consommateurs de Côte d'Ivoire d’envahir ses locaux.», a prévenu Alain Tahi , président de la FACACI. 


 

Ce sont donc à des semaines sombres que devront s’attendre Mme Melei Anipko et ses collaborateurs de l’AGEF si rien n’est dès la fin du mois de février prochain.



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Lotissement Bingerville Blanchon, les acquéreurs dénoncent une arnaque de l'AGEF et menacent, le ministre de la construction interpellé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter