Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Vives réactions après l'assassinat du journaliste Martinez Zogo
 

Cameroun : Vives réactions après l'assassinat du journaliste Martinez Zogo

 
 
 
 3797 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 23 janvier 2023 - 07:25



Martinez Zogo en une d'un journal 


Au Cameroun, les réactions se multiplient depuis la découverte, dimanche 22 janvier, du corps sans vie du journaliste Martinez Zogo.


Le corps de Mbani Zogo Arsène, plus connu sous son nom de plume "Martinez Zogo", a été ensuite déposé dans la journée à la morgue de l'hôpital central de Yaoundé.


Pour la circonstance, l'institution hospitalière a été placée sous très haute sécurité.


 Le chef de chaine de la radio Amplitude FM a été tué après avoir été enlevé par des hommes en cagoules alors qu'il rentrait chez lui.


 

L'autopsie a révélé qu'il a été atrocement torturé.


René Emmanuel Sadi porte-parole du gouvernement, évoque un crime "odieux", "inqualifiable" et "inadmissible" qui ne peut se justifier sous aucun prétexte.


Le ministre de la communication rassure que les enquêtes se poursuivent pour traduire devant la justice, les auteurs.


Maurice Kamto le président du Mrc, a dénoncé un "contexte d'insécurité généralisée orchestré impunément par des clans et des gangs engagés dans la guerre de succession antidémocratique au pouvoir".


Cabral Libii député et président national du Pcrn, a demandé au Procureur de la République de s'adresser à la presse, "épouvantée" par ce "crime crapuleux" pour la rassurer.


Le Syndicat national des journalistes du Cameroun (Snjc), a condamné l'assassinat de l'animateur de l'émission "Embouteillages" et demandé que l'insécurité des journalistes cesse.


Même son de cloche au Syjac et au Synajic, deux autres regroupements professionnels des journalistes.


 

Ce lundi 23 janvier, Martinez Zogo fait la UNE de quasiment tous les journaux.


La Fédération des éditeurs de presse (Fedipresse) tient le gouvernement camerounais et le parlement responsables de cette atmosphère de "Far West", qui ne laisse désormais plus de place ni au respect de la loi, ni à la protection basique des droits humains, ni à l'exercice de la liberté la plus élémentaire celle d'informer et de savoir.


Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun


-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com


 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Pas d'augmentation du coût de l'electricité pour les particulier, salutaire ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Les pompes à essence plus aux normes depuis 2021, scandaleux ?
 
4126
Oui
95%  
 
211
Non
5%  
 
19
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : Vives réactions après l'assassinat du journaliste Martinez Zogo
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter