Ghana Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana :  Réintroduction imminente des frais de péages routiers
 

Ghana : Réintroduction imminente des frais de péages routiers

 
 
 
 1810 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 15 mars 2023 - 16:32


Poste de péage sur une route (ph)


Le gouvernement ghanéen prend des mesures pour réintroduire les frais de péages sur les routes et les ponts afin de renforcer les recettes intérieures.


Le ministère des Routes et des Autoroutes a présenté une note au Parlement demandant l'approbation de la réintroduire des frais de péages routiers après leur suppression en 2021.


Dans la perspective de la réintroduction des frais de péages, le ministère des Finances a fait une proposition sur les nouveaux taux à inclure dans un nouvel Instrument Législatif (LI) pour modifier la loi de 2022 sur les frais et charges (dispositions diverses) (loi 1080).


Le mémorandum du ministre des Finances, Ken Ofori-Atta, daté du 10 mars, sollicite l'avis du ministre des Routes et Autoroutes, Kwasi Amoako-Atta, sur les nouveaux tarifs. Les propositions sont que les voitures qui payaient 50Gp puissent payer 1 GH¢ tandis que les camions légers payent 1,50 GH¢, contre 1 GH¢ précédemment.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Les conducteurs de diverses voitures paieront des frais selon les types de véhicules qu'ils utilisent. Ainsi les bus et les camions légers passeront désormais de 1,50 GH¢ à 2 GH¢. Les camions de marchandises moyens (trois essieux) et les camions lourds (quatre essieux) paieront désormais 3 GH¢ au lieu de 2 GH¢ qu'ils payaient avant.


Développement antérieur


Le projet de réintroduction des frais de péage intervient deux ans après que le ministère des Routes et des Autoroutes ait ordonné l'arrêt de la perception des péages dans tout le pays.


Le gouvernement a arrêté la perception des frais de péages routiers et de ponts le 18 novembre 2021 dans le cadre de ce que le ministre des Finances a qualifié d'effort pour réduire le flux de trafic et améliorer la productivité. La décision avait suscité des controverses au point où certaines personnes ont déduit que la mesure réduira les recettes intérieures.


La suppression des frais de péages a suscité une controverse et amené certaines personnes à déclarer que cette décision réduirait les recettes intérieures. Supprimés, les frais et ont été remplacés par l'introduction des taxes sur les transferts électroniques (E-Levy). Cette initiative a connu des fortunes diverses et en deçà des attentes des autorités.


 

Premières réactions


Le projet de réintroduire les frais de péage routiers au Ghana est mal accueilli par le député de l’opposition, Sam Nartey George, qui a déclaré que le gouvernement semble prévoir quotidiennement de proposer des mesures qui rendront la vie insupportable aux ghanéens. Le député Nartey s’est d’abord demandé si

« Avançons-nous ou reculons-nous ? » avant d’ajouter quel genre de personnes dirigent ce pays ?


Pour sa part, Samuel Koku Anyidoho, un ancien Secrétaire général adjoint du parti d’opposition NDC, a jugé que la décision d'annuler les frais de péage routier en novembre 2021 était totalement inutile et irréfléchie.


Dans un tweet posté le mardi 14 mars 2023, Anyidoho a écrit qu'il ne comprend pas pourquoi les péages ont été annulés puisque les ghanéens ne s'en plaignaient pas et ont accepté que cela soit nécessaire pour la construction de routes.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Ghana : Réintroduction imminente des frais de péages routiers
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter