COMMUNIQUÉ
9 Mai 2023
PREMIERE DAME CI
Côte d'Ivoire
 
 4084 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 
 
 
PREMIERE DAME CI
Côte d'Ivoire Politique
 
Côte d'Ivoire : Sécurité sociale, le FAFCI et la CNPS signent une convention pour la couverture sociale des femmes

Les femmes adhérentes du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) vont désormais bénéficier d’une couverture sociale. La cérémonie de signature de la convention de partenariat entre le FAFCI et la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNSP) pour la souscription des bénéficiaires du programme au Régime Social des Travailleurs Indépendants (RSTI) s’est déroulée, le mardi 9 mai 2023, au Cabinet de la Première Dame à Cocody. Elle a été présidée par la Première Dame, Madame Dominique Ouattara. Elle également enregistré la présence de Monsieur Kamara Adama, Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale, Monsieur Denis Charles Kouassi, Directeur Général de la CNPS et de bien d’autres personnalités.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Cette signature marque une étape décisive dans le processus d’amélioration de la condition de vie des femmes. En ce sens que cette convention a pour objet la mise en place d’un partenariat entre la CNPS et le FAFCI pour l’affiliation au Régime Social des Travailleurs Indépendants (RSTI) de tout demandeur des services du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI). En un mot comme en mille, les adhérentes du programme de financement des microprojets des femmes mis en place en 2012 par l’épouse du Chef de l’Etat pourront désormais bénéficier d’un Régime Social des Travailleurs Indépendants (RSTI) afin de leur garantir la pérennité de leurs activités. En effet, elles pourront ainsi continuer d’exercer leurs activités dans la quiétude et la sérénité, en étant protégées contre les risques de perte de leurs revenus en cas de maternité, d’accidents, de maladies ou de retraite.


La Première Dame, Madame Dominique Ouattara, initiatrice du programme du FAFCI a rappelé les raisons qui ont sous tendu la création du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI). En effet, pour Madame Dominique Ouattara, c’est parce qu’elle a toujours cru au potentiel des femmes à être des actrices de lutte contre la pauvreté qu’elle a décidé de jeter sur les fonts baptismaux le FAFCI. « Comme vous le savez, j’ai toujours cru au potentiel des femmes de Côte d’Ivoire et en leur capacité d’adaptation à toutes les circonstances qui se présentent à elles. C’est fort de cette conviction qu’en 2012, je me suis engagée à soutenir l’autonomisation de mes sœurs, en créant le Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire, avec le soutien de mon cher époux, le Président Alassane Ouattara. En posant cette action, mon objectif était de rendre mes sœurs autonomes, en leur octroyant des ressources financières à moindre coût, pour développer des activités génératrices revenus », a rappelé Madame Dominique Ouattara.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Le FAFCI en chiffre


Faisant le bilan du programme près de 11 ans après sa création, l’épouse du Chef de l’Etat a rappelé que ce sont 353.000 femmes au total qui ont bénéficié du programme. Pour un capital de départ d’un milliard F CFA, le FAFCI est aujourd’hui doté d’un capital de 25 milliards F CFA. Et grâce au retour sur investissement, ce sont au total 71 milliards 700 million de FCFA qui ont servi à ce jour, à financer les projets des adhérentes. Aussi, l’initiatrice du FAFCI a tenu à relever le succès du programme. « Ces résultats positifs ont été obtenus grâce à la conscience professionnelle de nos sœurs qui mettent un point d’honneur à rembourser les prêts qu’elles perçoivent. Cette rigueur nous a permis d’enregistrer un excellent taux de remboursement national de 98% des prêts octroyés. Les émouvants témoignages recueillis auprès des bénéficiaires nous confortent dans l’idée que le FAFCI contribue véritablement à l’épanouissement des femmes et au bien-être de leurs familles. Et j’en suis très heureuse », a soutenu Madame Dominique Ouattara.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Les avantages du RSTI pour les adhérentes du FAFCI


Toute chose qui la fonde à dire qu’avec la signature de la convention de partenariat, c’est évidemment une nouvelle étape que le programme vient de franchir dans sa quête pour le bien-être des femmes. Aussi, Madame Dominique Ouattara a tenu à relever les avantages pour les femmes du FAFCI. En effet, selon la First Lady, à titre d’exemple, en cas de maternité, une commerçante qui cotise à la CNPS pourra bénéficier d’un congé et continuer à percevoir durant cette période, l’entièreté de son revenu déclaré, comme c’est le cas pour une personne salariée. « En conséquence, adhérer au RSTI sera pour les femmes bénéficiaires, un instrument de lutte contre la précarité, mais aussi une garantie quant à la santé de la mère et de l’enfant en cas de maternité. De plus, l’adhésion au RSTI renforcera non seulement la résilience de nos sœurs face aux risques sociaux, mais également leur crédibilité à l’égard des institutions bancaires et de microfinance », a déclaré Madame Dominique Ouattara. Elle a terminé en invitant les femmes bénéficiaires du FAFCI à saisir cette opportunité que leur offre le RSTI. 

Monsieur Adama Kamara, Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale, a pour sa part, remercié la Première Dame pour son engagement personnel pour l’autonomisation des femmes à travers le FAFCI. Pour le Ministre de l’Emploi et la Protection Sociale, la cérémonie du jour est un témoignage de l’engagement du Président de la République et de la Première Dame afin de permettre aux personnes démunies de bénéficier d’une couverture sociale. « Aujourd’hui, grâce au RSTI, ces femmes travailleuses peuvent bénéficier désormais, au même titre que tout travailleur, d’une pension de retraite ainsi que des indemnités en cas d’accident, de maladie ainsi que de période de congés de maternité payés », a-t-il tenu à préciser. Maître Adama Kamara a présenté les progrès du Gouvernement en matière de protection sociale que ce sont la Couverture Maladie Universelle (CMU) et le Régime Social des Travailleurs Indépendants (RSTI).


Monsieur Denis Charles Kouassi, Directeur Général de la CNPS, a exprimé la fierté de sa structure de participer à ce projet qui à améliorer la condition de vie des femmes. Pour ce dernier, à travers le RSTI, la CNPS vient aux côtés du FAFCI, offrir un ensemble de prestations constituées d’indemnités journalières aussi bien en cas d’accidents, de maladie ou de maternité et une pension de retraite viagère, payée au même titre que les salariés du secteur privé et les fonctionnaires.


Monsieur Serge Dibi Pacôme, chef de Projet à la CNPS, a présenté le RSTI. Madame N’Goran Do Viviane, porte-parole des bénéficiaires du FAFCI à inviter les adhérentes au programme à intégrer le RSTI pour leur mieux-être social. 



Notons que le RSTI consiste de verser des revenus de remplacement en cas d’interruption temporaire ou définitive de l’activité professionnelle du Travailleur Indépendant.

 
 
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter