Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Des médias et journalistes sanctionnés par le CNC
 

Cameroun : Des médias et journalistes sanctionnés par le CNC

 
 
 
 3608 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 03 juin 2023 - 06:43

Parfait Ayissi journaliste à Info Tv, sanctionné par le CNC (Ph)



Ces sanctions ont été prises à l'issue de la 38e session ordinaire du CNC tenue ce vendredi à Yaoundé.


Au Cameroun, le Conseil national de la communication (CNC, organe en charge de la régulation des médias), a prononcé, vendredi soir, une série de sanctions contre des médias et des journalistes, dans le cadre de la lutte contre les discours de haine.


La sanction la plus lourde concerne la station Voice Radio qui écope d'une interdiction définitive d'activités. 


A Vision 4 télévision, Bruno Bidjang son directeur général et présentateur de l'émission "Club d'élites", 

est suspendu pour une période d'un mois. Il lui est reproché un manque de professionnalisme dans l'encadrement et la conduite des panélistes au cours de l'émission "Club d'élites" du 16 avril 2023. 


Plusieurs autres médias et journalistes écopent de diverses sanctions.


 

Parfait Ayissi de la chaîne de télévision "Info TV", a également écopé d'une suspension d'un mois pour défaut d'encadrement pendant l'émission "Espace miné" du 25 avril dernier.


Stanislas Désiré Tchoua, directeur de publication de l'hebdomadaire 100 Sur Hebdo, écope d'une suspension de 3 mois à la suite d'une publication jugée "obscène" et "choquante", par le CNC.


Depuis quelques semaines, les autorités sont en guerre contre les discours de haine sur les plateformes médiatiques et les réseaux sociaux qui se sont installés dans les médias.


Trois membres du gouvernement sont montés au créneau contre les discours de haine tribale et la xénophobie.


 Il s'agit du ministre de la Communication, qui a été suivi par celui de l'Administration territoriale et enfin par le Secrétaire d'État à la défense (Sed, patron de la gendarmerie).


 Ils se sont ouvertement exprimés contre la récurrence des discours de haine sur l'espace public, menaçant de poursuites judiciaires tous les contrevenants.


 

De nombreux experts estiment que la côte d'alerte a été atteinte.




Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun


-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : Des médias et journalistes sanctionnés par le CNC
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter