Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   74 inspecteurs de soins en fin de formation ont prêté serment, le Procureur de la République les exhorte à « s'abstenir de verser dans l'arrogance »
 

Côte d'Ivoire : 74 inspecteurs de soins en fin de formation ont prêté serment, le Procureur de la République les exhorte à « s'abstenir de verser dans l'arrogance »

 
 
 
 3095 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 19 juillet 2023 - 16:53

Les impétrants ce mercredi à Abidjan


De nombreux dysfonctionnements chroniques des systèmes sanitaires nationaux des pays de l’Afrique subsaharienne en général, et de la Côte d’Ivoire en particulier, empêchent les hôpitaux de satisfaire les exigences de leurs patients en termes de qualité de prise en charge.


En Côte d’Ivoire, la complexité des activités de soins, les exigences d’efficacité et de qualité des soins, et la contribution de la science infirmière et obstétricale à la dynamisation du système sanitaire national, recommandent que les professionnels infirmiers et sages-femmes soient régulièrement encadrés, contrôlés, supervisés et évalués par des experts de leur domaine.


Dans le but donc d’améliorer de manière significative la qualité des soins de la population, l’Etat de Côte d’Ivoire a créé par le décret n°2016-1141 du 21 décembre 2016 l’emploi des Inspecteurs de Soins. Depuis 2019, la formation de ces experts est effective à l’INFAS d’Abidjan. Ces derniers ont pour missions principales d’œuvrer au développement de la discipline infirmière et obstétricale et de contribuer à l’amélioration de la qualité des soins et à la promotion de l’éthique dans ledit emploi.


Cette formation qui dure 24 mois comporte deux volets : un volet théorique et un volet pratique. Elle est sanctionnée à terme par l’obtention d’un Master en Management et Qualité de Soins (MQS). Après la première promotion (2018-2020) qui est déjà affectée et donc sur le terrain, la deuxième promotion qui prépare sa fête de baptême et la passation de flambeau à la 3ᵉ promotion a prêté serment ce mercredi 19 juillet au tribunal de première instance du Plateau à l'occasion d'une audience solennelle présidée par Konan Affoué Hortense épse Sonté.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Au nombre 74 impétrants, les nouveaux inspecteurs de soins ont reçu les félicitations, les encouragements et surtout des conseils du Substitut du Procureur de la République, Kra Aimé Yao Alban et de la Présidente du tribunal, Konan Affoué Hortense epse Sonté.


«Mesdames et messieurs les impétrants dans vos fonctions, montrer du respect à tout en vous faisant vous-même respecter. Tâchez d'être courageux tout en vous abstenant de verser dans l'arrogance. Soyez prêt à servir tout en restant exigent avec vous-même. Si donc vous avez exercé cette profession que vous-même avez choisie selon ces règles enfoncée je ne doute point que les décideurs patients retrouveront en vous et dans tout corps médical sa culture et son respect de la dignité humaine jadis décrier », a déclaré, le Procureur de la République.


Le serment est une affirmation solennelle et codifiée qu’une personne faite par voix orale en vue d'attester l'engagement de bien remplir les devoirs de sa fonction. Cette codification prend l'aspect d'un terme juratoire.


« Il n'est pas un aboutissement, il n'est pas non plus une formalité littéraire, légale ou administrative. Garder à l'esprit que le serment est certes prêté devant un tribunal, donc devant les hommes, mais sous la présence constante de deux témoins, Dieu et votre conscience. Pour ainsi dire que vous ne serez détacher de ce serment que dans la tombe. C'est à partir de ce serment que vous ne serez pas autorisé à partager, même à vos intimes, à vos proches, les membres de votre famille, le secret médicaux que vous aurez à découvrir à l'occasion de vos missions d'inspection. Toujours au nom de ce serment, vous ne serez non plus, autorisez au cours de vos missions d'inspection à faire de faux rapports ou de rapport complaisants pour couvrir un agent que vous aimez bien au préjudice d'un patient victime d'un d'une fuite de service ou personnelle, vous devez donc bien remplir vos fonctions avec honneur et conscience de sorte qu'après avoir faire l'état des lieux, l'évaluation vous puissiez certifier toutes les responsabilités », a ajouté, la Présidente, du tribunal.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Dr Ablé Ekissi, inspecteur général de la Santé, représentant le ministre de la Santé, Pierre Dimba a demandé aux nouveaux inspecteurs de faire confiance à leur métier et qu’ils travaillent pour la Côte d’Ivoire tout entière.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : 74 inspecteurs de soins en fin de formation ont prêté serment, le Procureur de la République les exhorte à « s'abstenir de verser dans l'arrogance »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter