Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Mise en place d'un réseau de vaccins parallèles, 09 agents publics interpellés dont des infirmiers, 01 médecin et 01 chauffeur
 

Côte d'Ivoire : Mise en place d'un réseau de vaccins parallèles, 09 agents publics interpellés dont des infirmiers, 01 médecin et 01 chauffeur

 
 
 
 5643 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 28 juillet 2023 - 11:51

Des vaccins douteux et du matériel médical saisis lors d'une perquisition, présentés ce vendredi par Augustin AKA à Cocody (Ph KOACI)



Ils avaient mis en place leur réseau de vaccins parallèles pour se faire une bonne part de la manne au détriment de la comptabilité officielle.


Sur la base d’une dénonciation anonyme reçue la plateforme Signalis de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG), des agents publics ont été mis aux arrêts.


Les résultats de cette enquête spéciale ont été présentés ce vendredi 28 juillet 2023 au siège de la HAGB à Cocody, comme sur place constaté par KOACI.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Lors de ce point presse, M. Henri Augustin AKA, Secrétaire Général de la HABG, a expliqué que c'est faisant état de pratiques de corruption dans certains services du Ministère de la Santé, de l’hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, en ce que certains agents de ladite structure ont introduit dans le circuit de la vaccination, des vaccins parallèles d’origine douteuse qu’ils commercialisent à travers la mise en place d’une double comptabilité dont l’une officielle et l’autre officieuse, et cela, en violation de la législation en vigueur que les enquêteurs se sont rendus sur les sites concernés après en avoir informé le Procureur de la République près le Pôle Pénal Économique et Financier.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Les résultats de cette Enquête de flagrance effectuée par les Officiers de Police Judiciaire Gendarmes (OPJ) de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance dans le cadre des dénonciations reçues au travers de la plateforme de Signalement des actes de corruption et infractions assimilées (Signalis) ont permis de mettre le grappin sur 09 agents publics.


Selon le secrétaire général de la HABG, les investigations menées ont permis de constater que les faits dénoncés étaient avérés.


Ainsi, explique-t-il, à l’issue de cette constatation, les enquêteurs de la HABG ont procédé à l’interpellation immédiate de six (06) agents publics dont quatre (04) infirmiers, une (01) infirmière et un (01) chauffeur, tous pris en situation de flagrant délit le lundi 24 juillet 2023.


"Ces agents étaient en possession d’une somme totale de 654.000 FCFA, de documents confirmant l’existence d’une double comptabilité des recettes issues de la vaccination et de faux rapports d’activités journalières", a révélé M. Henri Augustin Aka.


Aussi, une perquisition au domicile d’une des infirmières, ce 24 juillet 2023, a permis de retrouver chez elle, entre autres éléments, 21 407 seringues, 701 produits de vaccination et une centaine de flacons vides de vaccins dans des conditions de conservation inadéquates.


Trois (03) autres agents publics de la santé à l’issue de leurs auditions, dont un (01) infirmier et une (01) infirmière le mercredi 26 juillet 2023 et un (01) médecin le jeudi 27 juillet 2023, ont été aussi interpellés.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Pour le Secrétaire Général de la HABG, l’enquête a permis de mettre en lumière l’existence d’un réseau de vaccins parallèles organisé par certains agents du ministère de la Santé, en violation de la législation en vigueur, pour des avantages personnels indus tout en mettant en danger la vie et la santé de nos concitoyens, d’une double comptabilité des recettes issues des vaccinations qui ont lieu sur les sites enquêtés (dont une officielle et une autre officieuse) mise en place par certains agents publics de la santé, en violation de la législation en vigueur, l’existence d’une clé de répartition des recettes issues des vaccins parallèles entre plusieurs agents publics impliqués ou ayant connaissance de l’existence de ce réseau parallèle.


À l’issue de la procédure d’enquête, les mis en cause seront déférés devant le Procureur de la République près le Pôle Pénal Économique et Financier suivant procès-verbal de la Direction de l’Investigation et des Poursuites de la HABG pour des suites judiciaires, a fait savoir M. Henri Augustin Aka.


Pour rappel, c'est conformément à l’article 4 alinéa 2 point 12 de l’Ordonnance n° 2013-661 du 20 septembre 2013 fixant les attributions, la composition, l’organisation et le fonctionnement de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance, qui dispose que la HABG est chargée de « mener des investigations sur les pratiques de corruption », que les enquêteurs gendarmes de la HABG, en accord avec le Procureur de la République près le Pôle Pénal Économique et Financier (PPEF) et sous sa supervision ont réalisé une enquête de flagrance au niveau du ministère de la Santé, de l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle qui a conduit à l’interpellation de ces neuf (09) agents publics.



Jean Chresus, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Mise en place d'un réseau de vaccins parallèles, 09 agents publics interpellés dont des infirmiers, 01 médecin et 01 chauffeur
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter