Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, un vendeur de feux d'artifices tué d'une balle dans la tête
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, un vendeur de feux d'artifices tué d'une balle dans la tête

 
 
 
 10241 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 29 décembre 2023 - 18:21

L'entrée de la gendarmerie de Bouaké (ph KOACI) 



Un drame s'est produit au quartier Zone de Bouaké dans la nuit du jeudi 28 décembre 2023 aux alentours de 21 heures. Le jeune nommé Traoré Bouaké, un apprenti ferrailleur, a été abattu d'une balle dans la tête par un gendarme au carrefour Sanwi dudit quartier.


Les circonstances qui ont abouti à cette tragédie, selon les informations reçues, révèlent que le MDL Chef A.K.Noël de l'escadron de Bouaké, auteur du tir, aurait voulu acheter les feux d'artifices que Traoré B vendait au maquis Vénus. Le gendarme a proposé les acheter à 2000 francs, ce que Traoré B aurait refusé.


 

Le gendarme aurait décidé alors de confisquer tous les feux d'artifices de Traoré B. L'homme de la maréchaussée les a déposés par la suite sur sa moto. Peu de temps après, Traoré B profite d'un moment d'inattention du gendarme, s'empare des feux d'artifices et prend la poudre d'escampette.


Voyant le petit ferrailleur mué en vendeur de feux d'artifices s'enfuir, le gendarme se met à sa poursuite sur plusieurs centaines de mètres. A.K.Noël aurait réussi à rattraper le vendeur au carrefour Sanwi et quelques minutes après, une détonation est attendue. Le jeune Traoré B était couché à même le sol, baignant dans une mare de sang, la tête transpercée par une balle. Les témoins de la scène, proches de la victime, ont lancé des pierres contre l'homme en tenue. La situation devenait tendue jusqu'à l'arrivée des agents de police et du CCDO pour ramener le calme.


Enfin, nous apprenons qu'une rencontre a eu lieu ce vendredi 29 décembre à 17 heures entre les autorités sécuritaires, préfectorales et la jeunesse du quartier Odiénnékourani dont Traoré B est issu dans l'optique de trouver une solution à cette situation qui a plongé tout un quartier dans le deuil.


« Nous venons à peine de finir la réunion. Il s'agissait d'apaiser les parents, amis et habitants du quartier Odiénnékourani qui sont sous le choc après cette malheureuse altercation...» a confié à KOACI une autorité de la ville de Bouaké.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bouaké, un vendeur de feux d'artifices tué d'une balle dans la tête
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter