Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Des sacs de cacao estimés à 100 tonnes saisis dans un port sec à la frontière ivoiro-Guinéenne
 

Côte d'Ivoire : Des sacs de cacao estimés à 100 tonnes saisis dans un port sec à la frontière ivoiro-Guinéenne

 
 
 
 8146 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 06 février 2024 - 10:39

Une vue des sacs saisis (DR) 


1 500 sacs de cacao estimés à 100 tonnes ont été saisis en janvier 2024 à la frontière ivoiro-Guinéenne a-t-on appris de sources concordantes.


Nous apprenons que, la saisie des tonnes de cacao a été faite dans un port sec à Gniglé (Sipilou) un village situé à 800 mètres de la frontière avec la Guinée.


 

Le phénomène du trafic des produits agricoles vers les pays frontaliers de la Côte d’Ivoire est lois de s’estomper malgré les mesures prises par les autorités.


Cette activité illégale est une grosse perte pour l’économie ivoirienne. Il faudrait accentuer la sensibilisation auprès des producteurs qui s’adonnent à cette activité afin d’augmenter leurs revenus lors des campagnes de la filière café-cacao.


Donatien Kautcha, Abidjan  


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Des sacs de cacao estimés à 100 tonnes saisis dans un port sec à la frontière ivoiro-Guinéenne
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter