Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Rideau sur la 18e conférence de l'UPCI avec une déclaration d'Abidjan, voici les recommandations des États membres
 

Côte d'Ivoire : Rideau sur la 18e conférence de l'UPCI avec une déclaration d'Abidjan, voici les recommandations des États membres

 
 
 
 1711 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 05 mars 2024 - 18:20

rideau ce mardi à Abidjan sur la 18e conférence de l'UPCI (Ph KOACI)



La 18ème Conférence de l'Union Parlementaire des États membres de l'Organisation de la Coopération Islamique (UPCI) a conclu ses délibérations ce mardi 5 mars 2024, à Abidjan, sous la présidence de Monsieur Adama Bictogo, Président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire et actuel dirigeant de l'Union.


 Cette rencontre historique a abouti à une série de recommandations, regroupées dans la Déclaration d'Abidjan, traçant la feuille de route pour les douze prochains mois et témoignant de l'engagement ferme des parlementaires en faveur de la paix, de la justice et de la préservation de l'environnement.


Durant deux jours de discussions intenses, les représentants des pays membres de l'OCI ont unanimement exprimé leur préoccupation face à la situation humanitaire alarmante à Gaza, condamnant fermement les actes de violence et appelant à un cessez-le-feu immédiat. 


La Déclaration d'Abidjan insiste sur la nécessité d'établir un couloir humanitaire à Gaza pour protéger les populations vulnérables, conformément aux principes fondamentaux du droit international humanitaire et des droits de l'homme.


 

L'UPCI a également affirmé son engagement sans faille dans la lutte contre les changements climatiques, reconnaissant les menaces que ces derniers font peser sur l'ensemble de la planète. 


Parmi les douze recommandations de la Déclaration, figurent des mesures concrètes telles que l'instauration d'un couloir humanitaire à Gaza, la condamnation de l'islamophobie, et la mobilisation des pays membres pour faire face aux défis environnementaux urgents.


En outre, les parlementaires de l'UPCI ont salué l'initiative courageuse de l'État sud-africain, qui a qualifié les tueries en Palestine d'actes de génocide, et ont appelé à la mobilisation de la communauté internationale pour traduire les responsables en justice. 


La Déclaration d'Abidjan réaffirme ainsi l'engagement des membres de l'UPCI à promouvoir la justice et à défendre les droits de l'homme, conformément aux principes de l'Islam et aux valeurs universelles de paix et de tolérance.


Enfin, l'UPCI a désigné unanimement Monsieur Adama Bictogo comme le nouveau président en exercice, chargé de mener la lutte contre la désertification, la sécheresse et les inondations au cours de son mandat. Cette décision reflète la volonté collective des parlementaires de faire de la protection de l'environnement une priorité absolue, en vue d'assurer un avenir durable aux générations futures.


En conclusion, la 18ème Conférence de l'UPCI marque un tournant décisif dans l'histoire de l'organisation, avec un appel unanime à l'action pour la paix, la justice et la préservation de l'environnement.


 

 Sous la direction éclairée de ses dirigeants, l'UPCI s'engage à poursuivre ses efforts pour faire face aux défis mondiaux avec détermination et solidarité, dans le respect des valeurs fondamentales de l'Islam et de l'humanité.




Jean Chresus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Rideau sur la 18e conférence de l'UPCI avec une déclaration d'Abidjan, voici les recommandations des États membres
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter