Mali Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Mali : « Deux à cinq ans » supplémentaires, un collectif de partis s'oppose à la prolongation de la transition
 

Mali : « Deux à cinq ans » supplémentaires, un collectif de partis s'oppose à la prolongation de la transition

 
 
 
 2709 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 14 mai 2024 - 10:18

Assimi Goïta


Un collectif de partis et d'organisations de la société civile malienne s'oppose à la prolongation de la transition recommandée à l'issue du dialogue inter-maliens.  


Les assises nationales du dialogue inclusif ont recommandé des propositions, notamment une prolongation de la transition de 2 à 5 ans et la candidature du colonel Assimi Goïta à la prochaine élection présidentielle. 


Entre autres propositions, la relecture de la Charte de la Transition La réduction du nombre de partis politiques, la suppression de l’aide publique aux partis politiques,l’élévation au grade de Général des Colonels Assimi Goïta, Malick Diaw, Sadio Camara, Ismael Wague, Modibo Koné, Abdoulaye Maïga


 

Dans un communiqué diffusé le 12 mai, les partis politiques de la Déclaration du 31 mars, coalition qui rassemble la quasi-totalité des formations maliennes, disent "non" aux conclusions de ce dialogue qualifié de « grotesque piège politique ».


Les parties prenantes à ce collectif "dénoncent vigoureusement la mascarade de dialogue inter-Maliens, initiée par les autorités en place, et rejettent ses recommandations", ont-elles écrit.


 Les militaires "veulent s'éterniser au pouvoir en prenant en otage le Mali et les Maliens", dit le communiqué.


Selon elles, les autorités ignorent les difficultés quotidiennes des Maliens confrontés à l'insécurité, la cherté de la vie, le chômage ou les coupures d'électricité, et ont démontré leur incapacité notoire à apporter un moindre début de solution.


Notons que les autorités militaires s’étaient engagés en 2022 à rendre le pouvoir aux civils en mars 2024 après des élections, à l’issue de deux années d’une période dite de « transition ». 


Ils ont manqué à cet engagement, pris à l’époque sous la pression de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et de sanctions rigoureuses de la part de l’organisation, qui engendrent des tensions.


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Mali : « Deux à cinq ans » supplémentaires, un collectif de partis s'oppose à la prolongation de la transition
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter