Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Fraude fiscale, la DGI saisit des marchandises de plus de trois milliards FCFA à  la zone industrielle de Yopougon
 

Côte d'Ivoire : Fraude fiscale, la DGI saisit des marchandises de plus de trois milliards FCFA à  la zone industrielle de Yopougon

 
 
 
 12653 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 23 janvier 2019 - 14:46

Les marchandises saisies mardi à  Yopougon-

© Koaci.com – Mercredi 23 Janvier 2019 -L’opération que viennent de réaliser les agents de la Direction des Enquêtes, du Renseignement et de l’Analyse Risque (DERAR) constitue un véritable coup de filet et un signal fort aux opérateurs économiques fraudeurs.

Et pour cause ! Depuis le mardi 22 janvier 2019, les hommes de Monsieur OUATTARA Sié Abou, Directeur général des Impôts ont fait irruption dans les locaux d’une entreprise située à  la zone industrielle de Yopougon, rapporte de mercredi la direction communication des Impôts à  KOACI.


Il s’agit de Pearlland Côte d’Ivoire Investituent Coltd, une SARL au capital de dix millions de FCFA donc classée parmi les petites entreprises. Elle est spécialisée dans l’importation et la commercialisation de marchandises diverses notamment des matériaux de construction (carreaux, portes, lambris, etc.), des produits d’entretien de maison, des ustensiles de cuisine et des produits phyto sanitaire.

« Comment avec des marchandises de cette ampleur entreposée dans un local de plus de 8.000 m2, peut-on être se déclarer dans un régime de l’impôt synthétique, c’est-à -dire comme le petit boutiquier du quartier ? » interroge-t-on.

Les enquêteurs rompus à  la tà¢che ont mis en place un dispositif qui a consisté à  l’analyse et aux recoupements des données issues des importations de la société.

La perquisition a révélé que toutes ces marchandises ne sont pas déclarées au fisc. Il est délivré des bons de livraison en lieu et place des factures normalisées. Elle a aussi révélé l’existence d’une double comptabilité qui est une technique couramment utilisée par les opérateurs économiques pour organiser la fraude.

La fraude étant avérée, les collaborateurs du Directeur général des Impôts ont procédé à  la mise sous scellée de l’entrepôt.

"La conséquence, au plan fiscal de tout ce travail est le déclenchement d’une vérification générale de comptabilité pour évaluer avec précision le préjudice subi par l’Etat de Côte d’Ivoire assortie de sanctions fiscales, voire pénales", informe-t-on.


On le voit bien, la Direction général des Impôts a décidé d’aller en guerre ouverte contre les fossoyeurs de l’économie. L’objectif de toutes ces actions est de lutter contre la fraude fiscale qui prend des proportions inquiétantes.

L’ambition du Directeur général des impôts est claire et sans ambiguïté comme il l’a confié le 17 janvier dernier à  la presse.

Traquer même dans leur dernier retranchement, les opérateurs économiques qui foulent aux pieds les dispositions fiscales.

Nul doute, qu’après cette opération de la zone industrielle de Yopougon, les agents enquêteurs de la DERAR déployés sur l’ensemble du territoire national vont mettre le grappin sur d’autres fraudeurs.


La DGI invite la population à  une franche collaboration afin de se donner plus de moyens pour accroître les recettes fiscales et stopper la montée galopante de la fraude.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Fraude fiscale, la DGI saisit des marchandises de plus de trois milliards FCFA à  la zone industrielle de Yopougon
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
bon travaille ....
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
De lama
Très bien !
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
NEPHI
Comment s'est-il pris le pauvre directeur de cette société pour se faire épingler? Sinon elles sont légion les entreprises qui se sucrent sur le dos de l'Etat sans débourser un rond aux impôts. En tout cas bravo à  M.SIE et à  son équipe.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Manuel225
Je suis ému.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement