Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  l'IFCI  répond à  Sidi Touré « la résurgence des mouvements de grève est due au mauvais fonctionnement du dialogue social »
 

Côte d'Ivoire : l'IFCI répond à  Sidi Touré « la résurgence des mouvements de grève est due au mauvais fonctionnement du dialogue social »

 
 
 
 15101 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 11 février 2019 - 11:24

© Koaci.com – Lundi 11 Février 2019 – Dans le compte rendu du dernier conseil de gouvernement, Sidi Touré, porte-parole du gouvernement se prononçant sur les mouvements de grèves qui paralyse le secteur éducation formation ces dernières semaines avait relevé que le gouvernement a signé avec les organisations syndicales une trêve sociale et indiqué que la résurgence des grèves était un abus.

Répondant à  Sidi Touré dans un communiqué transmis ce lundi 11 février 2019 à  KOACI, l'intersyndicale des fonctionnaires de Côte d'Ivoire (IFCI), estime que la résurgence des mouvements de grève est due au mauvais fonctionnement du dialogue social et la non-application des dispositions de la trêve sociale signée avec le Gouvernement en Août 2017.

« L'intersyndicale des fonctionnaires de Côte d'Ivoire (IFCI), le constat est sans équivoque : la résurgence des mouvements de grève est due au mauvais fonctionnement du dialogue social et la non-application des dispositions de la trêve sociale signée avec le Gouvernement en Août 2017. En effet, les revendications sectorielles à  la base de la résurgence des mouvements de grève auraient pu trouver solution si les cadres permanents de dialogue avaient été mis en place et fonctionnaient normalement comme il est indiqué dans le protocole d'accord portant trêve sociale. Ces cadres de dialogue ne sont nullement des cadres de consultation sans réel pouvoir de décision comme c'est le cas au ministère de l'éducation nationale », précise Jean-Yves Abonga Koutouan, premier responsable de l’IFCI.

L'IFCI qui souhaite le dénouement de tous ces mouvements sociaux par le dialogue invite le gouvernement à  s'inscrire dans une perspective de dialogue en y créant les conditions.

« L'IFCI exhorte le gouvernement à  veiller à  ce que des cadres de concertation soient installés dans tous les ministères techniques et dans les régions. L'IFCI rappelle si besoin est encore que la trêve sociale n'est pas synonyme de l'arrêt de l'activité syndicale en Côte d'Ivoire pendant 5 ans mais simplement le choix de la voie concertée pour trouver des solutions aux préoccupations des fonctionnaires de Côte d'Ivoire », conclut le communiqué.

Jean Chrésus
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : l'IFCI répond à  Sidi Touré « la résurgence des mouvements de grève est due au mauvais fonctionnement du dialogue social »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
lagoallahdinmin
Le problème du gouvernement ivoirien c'est le fait de souvent minimiser la douleur des autres . Quand un syndicat pose une préoccupation l Etat a le devoir de l examiner .Hélas c est les muscles on branduit .Quand ça pourri on décaisse les 12millions . Il faut avoir la culture du dialogue. Les travailleurs ne sont pas des êtres inférieurs .le ministre n'est pas forcément mieux éduqué que celui qui revendique
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
chevalblanc
Merci à  l'IFCI pour cette clarification. Leur gouvernement pense que tout ce qu'il dit est l'Évangile. Il signe des accords quand sa l'arrange et ne les respect plus quand sa ne les arrange plus.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
dramani
J'ai même lu à  la une de certains journaux poubelles proches du sanguinaire et génocidaire que ces grèves à  répétition, sont des complots contre sa politique émergente, si ce n'est contre sa personne. Quand on à  la cervelle obscurcie par tant d'idolà¢trie, on ne peut qu'être aveugle face à  la réalité : la souffrance des ivoiriens dans un pays, pourtant, avec une croissance de 9 %; 2% de taux de chômage et un taux de pauvreté qui ne cesse de baisser (47% a 42%). Cherchez l'erreur car vraisemblablement, la richesse de la CI ne fait pas que des heureux.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Création d'une crise dans la filière cacao pour réduire la possibilité d'une chute des cours en raison des effets de la crise du corona ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain...
 
2081
Oui
61%  
 
1212
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement