Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, suite à  l'expropriation de son troupeau de bœufs durant la rébellion,  un chômeur interpelle des ministres et cadres des ex FAFN au pouvoir
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, suite à  l'expropriation de son troupeau de bœufs durant la rébellion, un chômeur interpelle des ministres et cadres des ex FAFN au pouvoir

 
 
 
 14953 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 26 avril 2019 - 10:49

Un troupeau de boeuf  et le document



© koaci.com -Vendredi 26 Avril 2019 - Après avoir patienter plus d'une décennie sans suite à  ses différentes requêtes, C.N, anciennement propriétaire d'un troupeau de bœufs, a souhaité, à  travers un entretien accordé à  KOACI, attirer l'attention des anciens gestionnaires de Bouaké durant la rébellion armée qui a divisé le pays, sur la non satisfaction de la demande d'assistance, déposée depuis lors, chez plusieurs responsables des ex-forces nouvelles.


 Avec son troupeau de bœufs, composé de 45 bœufs et 15 veaux qui était dans un enclos dans le village de Kouamékro sur l'axe Bouaké Katiola, C.N aurait vu tout son bétail emporté le 08 Janvier 2003 par des hommes lourdement armés qui seraient issus de la rébellion des ex Forces Nouvelles.


 « Je travaillais ici à  Bouaké lorsque la rébellion a commencé et j'y suis resté jusqu'à  ce que le Lundi noir arrive. Mes bœufs qui étaient en train de brouter dans l'enclos, ont tous été emportés par des éléments rebelles, après que ceux-ci aient kidnappé le bouvier. Et jusqu'à  ce jour, je n'ai eu aucune nouvelle de lui. Je suis allé au corridor Nord qui était tenu par Koné Sibri, un chef dozo. À mon arrivée sur le lieu, ils avaient commencé à  égorger les animaux et partageaient la viande à  d'autres camps tenus par les rebelles. Vue cette situation, j'ai pris mon courage à  deux mains pour réclamer le fruit de mon investissement mais malheureusement pour moi, j'ai pas été écouté par ces derniers (...) Je suis allé voir Tuo Fozié qui était au Collège Saint Jacques et m'a conseillé de rencontrer un certain Soumahoro qui lui était huissier de justice. Par la suite, ce dernier m'envoie chez le ministre Amadou Koné qui était en ce moment directeur de cabinet du secrétaire général du MPCI (Mouvement Patriotique de Côte d'Ivoire), qui m'a remis différents courriers, étant donné que le chef dozo du corridor Nord, ne voulait aucunement me remettre le reste des bœufs qui n'était pas mis à  mort. C'est ainsi qu'un courrier m'a été remis pour Chérif Ousmane, Tuo Fozié et chef Konaté qui était sur le corridor de l'axe Bouaké M'Bahiakro. J'ai lutter tout ce temps sans résultat. Seulement, le chef du corridor Nord m'a donné une reconnaissance que j'ai prise pour remettre à  l'autorité d'alors (...) Plusieurs mois après, j'ai envoyé des courriers à  Dosso Moussa qui était ministre des finances du MPCI. La société civile même l'a croisé mais ça n'a jamais abouti. J'ai écrit personnellement au premier ministre d'alors sous le président Gbagbo, Guillaume Soro, à  Amadou Koné lorsqu'il était à  la BAD mais je n'ai pas reçu de suite. Le seul investissement sur l'avenir de ma famille, c'était le bétail. Je demande à  ces autorités qui ont, à  certains moments administré cette ville, de trouver une sortie honorable pour que je puisse repartir à  zéro pour pouvoir prendre en charge ma famille. Ces autorités de la ville d'alors, m'ont promis que je serai dédommagé mais jusqu'à  ce jour, rien. Chaque fois que le ministre Amadou Koné arrive à  Bouaké, je tente de le rencontrer mais en vain. Pareil pour Guillaume Soro, Tuo Fozié, Dosso Moussa et bien d'autres qui sont actuellement au pouvoir et sont des témoins de cette affaire.» confie à  KOACI, C.N, propriétaire du troupeau de bœufs. 


Estimant la valeur de son troupeau emporté à  15 millions de francs cfa, C.N appelle aujourd'hui au nom de la réconciliation nationale, les autorités à  jeter un regard sur sa situation car selon lui, après lui avoir arraché de force son investissement de plus de 12 années, ne vit que grà¢ce à  la solidarités de parents et amis.

 



T.K.Emile


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Insultes des autorités maliennes, dans une autre époque le pouvoir aurait il motivé à se soulever contre la communauté malienne au Pays?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Résolution de la crise des soldats au Mali, la stratégie d'Alassane O...
 
3287
Oui
63%  
 
1787
Non
34%  
 
132
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bouaké, suite à  l'expropriation de son troupeau de bœufs durant la rébellion, un chômeur interpelle des ministres et cadres des ex FAFN au pouvoir
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKA BLAH
Il faut accepter ton mal. La mort de tes boeufs ont pu mettre DRAMANE Ouattara au pouvoir. De Biaka Boda á Guéi Robert, en passant par les massacres de la colonisation et de l'esclavage,...si tout le monde voulait se plaindre dans ce pays , je crois que la Côte d'Ivoire sera ingouvernable et la France aussi sera dans la tourmente.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
Maintenant que Koaci vient de publier ton cas, tu auras surement gain de cause avec un Guillaume Kigbafori Guillaume qui voudra surement faire dans la grande communication (il a besoin d'un audimat ) et t'aider à  refaire ton cheptel (pour être vu en sauveur, alors qu il ne fait que payer pour ce qui l aura enrichi) mais combien sont ils qui ont tout perdu de par la faute de la rébellion ? Certains ont perdu la vie, d'autres leurs petits businesses qui leur permettaient de subsister , leurs maisons et pourtant GSK roule carrosse s'achète des maisons a la Riviera et Marcory Residentiel, a Paris , Ouaga, Dakar , etc.... a coups de milliards,. Cette rebellion n aura aide personne , pas même ses commanditaires ou exécutants .
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Freeandpeace225
@SRIKA BLAH tu as tout dis alors il n’a qu’à  avoir le moral très haut...en février 2011 a cause de la G.R qui avait assiégé le remblai avec des tires de AK47 et des bombes lacrymogènes j’ai dormi dans ma cuisine assis sur un pouf la tête contre le frigo et j’ai eu les pieds enflés le matin,j’ai une ordonnance clinique et il faut que ADO et Gbagbo me rembourse les frais aussi... n’importe quoi !!!
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
16323
En tant qu'observateur, je compatis mais ne serait-il pas plus avisé de s'adresser au ministère de la solidarité ? Le boss bosseur Ouattara a créé pleinement ce ministère dans ce sens. D'autre part, on pourrait s'adresser au jeune homme gringalet qui était president des zones CNO pendant que son parrain épileptique bété l'était au sud. C'est un milliardaire aussi aujourd'hui depuis l'ère devterreur du minable gbagba...
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
2Voix
REBELLION=REBELLION=RIEN DE POSITIF
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter