Libéria Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Liberia : Weah retourne au bureau après l'apparition des serpents
 

Liberia : Weah retourne au bureau après l'apparition des serpents

 
 
 
 14934 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 26 avril 2019 - 11:35

George Weah (ph)

© koaci.com– Vendredi 26 Avril 2019 – Le Président libérien George Manneh Weah est retourné dans son bureau une semaine après que deux serpents se soient introduits dans les locaux.

Selon la présidence libérienne, le Président Weah devrait retourner dans son bureau temporaire hier jeudi 25 avril, une semaine après la découverte de deux serpents dans les locaux du ministère des Affaires étrangères. Cette situation a contraint Weah à  travailler depuis sa résidence privée.

En annonçant le retour du président libérien dans son bureau, Smith Toby, l’attaché de presse à  la présidence a précisé que les serpents n’avaient pas été découverts dans le bureau du Président, mais au rez-de-chaussée du ministère qui accueille la présidence.

Après la découverte des deux serpents et dans le but d’assainir les locaux contre ces reptiles, un communiqué du ministère libérien des Affaires étrangères avait programmé que les activités normales qui ont été suspendues pour cause de fumigation devront reprendre le mercredi 24 avril 2019.

A propos de ces deux visiteurs indésirables, des responsables des Services de Protection de l'Exécutif (EPS) n'ont pas réussi à  tuer les deux serpents retrouvés errant dans le plafond du rez-de-chaussée du ministère des Affaires étrangères, siège provisoire de la présidence depuis l'incendie de 2007 qui avait brûlé le quatrième étage du bà¢timent. Les deux serpents ont réussi à  s'échapper par le même passage par lequel ils ont tenté de sortir.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Liberia : Weah retourne au bureau après l'apparition des serpents
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
16323
Faites attention Mr President. Chez nous en Afrique les serpents n'apparaissent pas comme ça dans votre bureau dêh... En vérité en vérité, on se connait... Courage... Prenez un break et allez vous reposer un peu dans le beau pays du boss bosseur Ouattara à  la baie des milliardaires... Y'a la joie maintenant dans mon pays depuis que lucifer koudou gbagba et ses démons ont été jetés aux oubliettes de l'enfer par le peuple sous la houlette de la lumière puissante du RHDP... RHDP forever... On avance tellement...
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Energence2020
Il fait tellement bon vivre que l'ivoirien nouveau j'ai nommé le beau Blaise est entrain de négocier un retour au Bercail: En bon stratège militaire il sait que la chaleur étouffante de Ouaga sera mieux en 2020 que la fournaise qui attend Ouattara et ses alliés à  Babi.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
16323
Toujours les mêmes énergumènes en train de stupidement mélanger torchons et serviettes. Oui, il fait si bon vivre qu'un batard bété gbagba veut revenir en CIV, n'est-ce-pas ? Pareillement pour un tocard goudé qui ne fait plus de vent... Oui, il fait si bon vivre en CIV sous le boss bosseur Ouattara... On observe so-le-ment...
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
16323
Et puis que celui qui n'est pas content vienne me voir. Je paierai ton billet d'avion gratis pour foutre le camp ... Dindon... On avance...
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
ABEFOH
Tchiaa! deux serpents dans bureau même provisoire d'un président, je crois que cela n'est possible qu'en Afrique! ça n'engage que moi.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter