Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Boni Claverie juge «inenvisageable des élections en 2020» vue la situation qui prévaut en ce moment
 

Côte d'Ivoire: Boni Claverie juge «inenvisageable des élections en 2020» vue la situation qui prévaut en ce moment

 
 
 
 9320 Vues
 
  8 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 03 juillet 2019 - 20:36

Danielle-Boni Claverie


© koaci.com– Jeudi 4 Juillet 2019 – Les conditions pour aller aux élections présidentielles de 2020 en Côte d’ivoire ne sont-elles réunies ? En tout cas pour Danielle Boni-Claverie, Présidente de l’Union républicaine pour la démocratie (URD) la tenue d’un scrutin l’année prochaine n’est «inenvisageable».


Au cours d’une conférence de presse qu’elle a animé mercredi à  Cocody, la Présidente s’est dite inquiète de la situation sociopolitique qui prévaut dans le pays.


Danielle Boni-Claverie a affirmé que «la situation est préoccupante, au triple plan politique, économique et social» et a tiré la sonnette d’alarme.


Au plan politique, elle estime que la perspective des échéances électorales de 2020 accroit la psychose déjà  perceptible au sein des populations et juge «inenvisageable la tenue d’élections en 2020 », malgré les « assurances données par le Président Ouattara ».


La Présidente de l’URD souhaite qu’il faille «d’abord penser à  réconcilier, à  renforcer la paix, la cohésion et la stabilité du pays, à  reformer ce qui doit l’être avant d’organiser la présidentielle de 2020 ».


«Je le dis d’autant plus fort que nous refusons tous l’idée d’une autre crise postélectorale qui ne pourrait être que plus fratricide que celle de 2010-2011 », a-t-elle souligné.


«Je ne réclame pas le report des élections, je tire la sonnette d’alarme », précise-t-elle.


Abordant le sujet sur la réforme de la CEI, Danielle-Boni Claverie a affirme qu’il y a eu un manque de consensus entre l’opposition (PDCI, EDS) et le pouvoir.


 

«L’opposition n’a jamais boycotté les discussions. Mais elle s’est retirée car les règles du jeu ont été modifiées, » a ajouté la Présidente de l’URD.


«La position de l’opposition est simple. Nous aurions souhaité une grande concertation tripartite pour aboutir à  une reforme profonde de la CEI. Il est grave pour la stabilité de notre pays que le gouvernement comme à  son habitude effectue un passage en force et nous impose une CEI qui ne réponde pas aux critères internationaux de neutralité, d’indépendance et de transparence exigés par la cour africaine des droits de l’homme et des peuples réclamés également par l’opposition et la société civile, » a-t-elle poursuivi.


La Présidente a rassuré toutefois que l’opposition est prête à  retourner à  la table de discussions si le gouvernement se ravise.


«Nous ne sommes pas figés sur une position intransigeante, nous sommes tout à  fait prêts à  reprendre les discussions si le gouvernement se ravisait, nous estimons que le travail qui a été fait est un travail inachevé», a souligné l’opposante.


S’agissant de la réconciliation, Boni Claverie pense que « la réconciliation nationale est inachevée et cet état de fait banalise la souffrance des ivoiriens et des victimes. »


Pour elle, la réconciliation nationale ne peut être achevée « sans la présence de l’acteur majeur qu’est le président Laurent Gbagbo ».


La Présidente de l’URD s’est aussi posée la question de savoir pourquoi les résultats des travaux de la CDVR n’ont jamais été rendus publics ?


« Le contribuable ivoirien a décaissé plus de 14 milliards FCFA pour un travail dont on lui cache les résultats pourquoi ? Quelles sont les recommandations si gênantes pour le pouvoir qu’il a préféré faire un black-out total ? » a déploré l’ex-ministre.

 


L’URD considère également comme facteurs aggravants du contexte actuel, l’inexistence de débats contradictoires au parlement et au Sénat puisqu’ils sont monocolores.


Selon sa Présidente, il y a aussi une restriction des libertés syndicales ainsi que les tracasseries que l’on fait subir aux opposants se multiplient. Sans oublier, la récurrence et la multiplication des conflits intercommunautaires.

Elle soutient en outre qu’il n’est pas tabou de parler de l’immigration en Côte d’ivoire.


«Alors que dans le monde entier deux sujets dominent toutes les problématiques, l’écologie et l’immigration, pourquoi est ce chez nous un sujet tabou ? » s’est-elle interrogée.


Danielle-Boni Claverie a enfin appelé « solennellement à  la responsabilité des ivoiriens et à  leur conscience patriotique afin d’inverser le cycle de violence qui se met pernicieusement en place ».


Wassimagnon
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Ghana: Akufo-Addo face aux journalistes, questions brulantes et répons...
 
 
Ghana: Akufo-Addo face aux journalistes, questions brulantes et réponses
Politique
 
RDC: Au Parlement, Felix Tshisekedi défend son budget de 10 milliards...
 
 
RDC: Au Parlement, Felix Tshisekedi défend  son budget de 10 milliards de dollars pour 2020
Burkina Faso:  21e anniversaire de l'assassinat de Norbert Zongo, des organisations réclament l'extradition de François Compaoré
Politique
Burkina Faso: 21e anniversaire de l'assassinat de Norbert Zongo,...
Burkina Faso il y a 14 heures
 
Côte d'Ivoire: Avant leur meeting, EDS et la CDRP «nous mènerons toutes les luttes démocratiques et légales, mais nous obtiendrons cette CEI consensuelle »
Politique
Côte d'Ivoire: Avant leur meeting, EDS et la CDRP «nous mènerons...
Côte d'Ivoire il y a 15 heures
 
Côte d'Ivoire: Jean louis Billon lâché par un mouvement de soutien qui rallie le RHDP
Politique
Côte d'Ivoire: Jean louis Billon lâché par un mouvement de soutie...
Côte d'Ivoire il y a 17 heures
 
 
 
 
  8 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Boni Claverie juge «inenvisageable des élections en 2020» vue la situation qui prévaut en ce moment
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
lagoallahdinmin
Au plan social il faut ajouter la misère ,la famine ,les conflits ,le chômage,les rafles d intimidation dont Dramane seul connait le secret que vit en ce moment le peuple ivoirien
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
ben c'est ton avis on est en democratie ce qui est certain on a fait depuis deux election des deputé des maires y'a des elus de l'opposition dedans depuis 2010 qui ont été elu. on connaît ce system ne rien faire et se partager le gateau , djo nous on avance quand le paradis de koudou qui te manque reviendra tu pourras aussi avancer lol
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
syllaamara157
vous vous rendez compte petit à  petit que c'est vraiment bouclé et géré. Nous on a déjà  décollé. RDV en 2020. WAIT AND SEE.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
Ce machin de vraioufaux, vous allez comprendre votre douleur "kô" c'est bouclé, regardez seulement, un idiot qui ne voit pas le déclin et l'agonie de ce manchin de RHDP unifié, peut-on le faire attendre raison? Votre chute sera tellement brutale que nombreux seront de l'autre côté de ce monde car il ne supporteront pas cette atroce douleur.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
tomas
Mme c'est bien que maintenant vous vous êtes aperçu du danger.posez vous la question de savoir depuis quand la tension a commencée à  être perceptible dans le pays? quand vous aurez la réponse vous comprendrez que le pays n’était en tension haute avant la rupture ADO - BEDIE. BEDIE EST LE CATALYSEUR DE LA TENSION.LE POUVOIR A TOUS PRIX. quand Bedié était rhdp , coauteur des actions du gouvernement pendant 08 ans qui a soulevé le problème des orpailleurs, des étrangers , des fraudes sur la nationalité.personne n'en parlait si effectivement cela était une réalité parce que cela en réalité profiterait au candidat du RHDP. donc Bedié parti du rhdp 03 mois seulement c'est en ce moment qu'il réalise la perte du pouvoir si les données restent en état car cela profiterait au candidat RHDP. on vous a dit à  plusieurs reprise que la politique de la chaise vide ne profite pas à  celui qui l'utilise et bien vous aviez suivi le pdci et vous voila impuissante . ceux qui voulaient dialoguer avec le pouvoir l'ont fait .mais quand pour des problèmes d'ordre du jour on boycott un dialogue , quand on veut imposer tous ses points de vue alors que l'autre aussi peut en imposer alors on fuit le débat juste pour pourrir l’atmosphère.finalement qu'avez vous obtenu puisque d'autres partis de l'opposition et la société civile ont participé à  ce dialogue qui a donné une CEI consensuelle. une fois de plus vous voila dans vos petits souliers.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
syllaamara157
@ SRANBLE, qui vivra verra. point de report, les élections de 2020 se tiendront vaille que vaille. vous pouvez si vous voulez ne pas vous présentez puis que les conditions sont pas réunies selon vous et attendre 2025.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zometmil
C'est à  la cei que les voleurs,meurtriers du rdr-rhdp"calent,bouclent et gèrent"tout? Ah oh,ils pensent que le gars de Tefour tué à  pk 18 par Hamed Bakayoko lors des locales et les fraudes massives de la cei pour le rhdp leur permettront de boucler 2020.Même avec les fraudes massives au nord et en cno en 2010 le rdr n'a pas eu 50,1% et même en volant plus de 600 000 voix par Bakayoko Youssouf.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zometmil
Béoumi est un bel exemple,en multipliant par 100,après la victoire de l'opposition,dans toutes leurs localités et à  Abidjan,notre pays sera ainsi liberé des cafards et tous les autres parasites appelés étrangers constitués par les guinnéens,maliens,buki,nigeriens qu'il faut absolument dégager de notre beau pays, nous les vrais ivoiriens,les ivoiriens de souche
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Révélation du président du GIPAME, l'Etat doit il rapidement investir pour que la SIR propose du carburant propre?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Premier procès en corruption pour une affaire de 95 millions, écran de...
 
2367
Oui
55%  
 
1814
Non
42%  
 
122
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement