Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Yaoundé dans le noir, le gouvernement impose un programme de rationnement de l'énergie comme solution transitoire
 

Cameroun: Yaoundé dans le noir, le gouvernement impose un programme de rationnement de l'énergie comme solution transitoire

 
 
 
 2925 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 15 août 2019 - 07:28

Yaoundé dans le noir (archive)


Les habitants de Yaoundé, la capitale camerounaise sont soumis depuis quelques jours à un programme de rationnement de l'électricité.


La raison, un incendie s’est produit dans la nuit du 07 août 2019, sur les installations techniques du poste électrique de l’ancienne Brigade de Renseignements Géologiques et Miniers, en abrégé, BRGM, à Melen (un quartier populaire de Yaoundé).


Cet incendie du poste servant de matrice essentielle et source du réseau électrique de la ville de Yaoundé, perturbe la distribution de l'électricité dans quasiment tout le département du Mfoundi, qui abrite la capitale.


Selon Eneo, il faudra environ 6 mois pour que la distribution de l'électricité revienne à la normale.


Le gouvernement dit avoir mobilisé « des équipes d’ingénieurs et autres opérateurs spécialisés », des sociétés en charge du transport et de la distribution de l’électricité, dont la Sonatrel et Eneo.


« Ce qu’il convient de relever de prime abord, c’est que, malgré la prompte réaction et la grande mobilisation pour une reprise en main rapide de la situation, l’ampleur des dégâts aura requis l’acquisition de nouveaux équipements, et par voie de conséquence, un délai supplémentaire de temps nécessaire à la réalisation des travaux appropriés par les ingénieurs sur le terrain », a déclaré mercredi soir René Emmanuel Sadi le ministre de la Communication.


 

« À l’heure actuelle, toutes les parties prenantes sont à pied d’œuvre, de nuit comme de jour, pour remédier à une situation dont chacun mesure la gravité et que l’on veut voir se normaliser au plus vite », va-t-il ajouter.


Au rang des dispositions transitoires, le gouvernement a imposé aux habitants des quartiers concernés, un rationnement de l'énergie électrique dans l’optique d’assurer un service de soutien.


« Des mesures particulières ont été prises pour alimenter en énergie électrique, prioritairement, des lieux très sensibles, notamment, les hôpitaux, ainsi que diverses infrastructures identifiées non loin du site endommagé et dédiées à la distribution de l’eau », a révélé monsieur Sadi.


Malgré la construction de nombreux barrages électriques, les Camerounais continuent de subir de plein fouet, les coupures intempestives de l’électricité aux conséquences désastreuses autant pour les ménages que pour les opérateurs économiques.


Ceux qui le peuvent achètent des générateurs. Toutefois, de nombreux opérateurs jettent l’éponge.


Alain, patron d’un salon de coiffure au quartier Melen a fermé depuis dimanche soir.


Annette, gérante de poissonnerie dit avoir jeté lundi à la poubelle tout son stock de poissons, faute de générateurs.


 

La quasi-totalité des ménages sont en mode jonglage certains font de longues distances pour charger leurs batteries de téléphones.


« Même dans mon bureau au centre-ville il n’y a pas d’électricité, c’est une première ce que nous vivons », indique un agent administratif.


Selon un internaute, il s’agirait d’un coup d’Etat scientifique, « après l’incendie de la Sonara qui n’a pas poussé les camerounais dans la rue, ils se sont attaqués au secteur de l’électricité en plein cœur de Yaoundé pour pousser les camerounais dans la rue afin de chasser Biya », écrit cet internaute.


Armand Ougock, correspondant permanent de KOACI au Cameroun


(+237) 691 15 42 77 ou cameroun@koaci.com-


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 

ARTICLES ASSOCIÉS

 
 
  Cameroun: Incendie à  la Sonara, fleuron de l'industrie camerounaise
Sonara, après les flammes © koaci.com – Samedi 1er juin 2019 – Plus de peur que de mal après l'explosion qui a débouché sur un incendie à...
Cameroun | Société      il y a 1 an
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Cameroun: Yaoundé dans le noir, le gouvernement impose un programme de rationnement de l'énergie comme solution transitoire
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
sandrinekouame
pour gents!!
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Pauvre Cameroun...Riche Biya... Depuis 40 ans au pouvoir et incapable dd prévenir des délestages dans son pays... Qu'il vienne s'inspirer de l'exemple du boss bosseur Ouattara. En juste 7 petites années, il a quasiment doublé notre capacité. Même le chenapan minable bété koudou et ses hémorroïdes le savent. Et ce cancre fainéant au bilan ZÉRO sera époustoufflé par la CIV quand il aura la chance de regagner la CIV avec la magnanimité de l'homme Ouattara... On avance...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
et des blakoros viennent avec des camerounais dire que la RCI est tombé alors que dire du Cameroun!!!ce qui est certain en RCI les delestage de la refondation c'est une histoire ancienne, j'invite Soro petit soucisson et HKB a aller passer leurs vacances a Yaoundé lol pitié quand on dit y'a rien dans bavardage un pays riche comme ça!!!biya depuis 40 ans !!guerre civile avec leurs propre frere anglophone et on nous dit la réconciliation est pas la en RCI hum nous on regarde y'a rien dans blakoroya lol
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement