Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: À un an de 2020, un acteur des droits de l'homme affirme que les ingrédients sont en place pour aboutir à des violences
 

Côte d'Ivoire: À un an de 2020, un acteur des droits de l'homme affirme que les ingrédients sont en place pour aboutir à des violences

 
 
 
 4974 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 04 novembre 2019 - 20:53

Me Drissa Traoré et des participants à la formation ce lundi à Cocody (Ph KOACI)


À moins de 12 mois du prochain scrutin présidentiel en Côte d’Ivoire, plusieurs observateurs de la vie politique ivoirienne marquent leur pessimisme quant au bon déroulement des échéances.


Face aux différents discours peu rassurants des acteurs politiques ivoiriens, l’Ong observatoire ivoirien des droits de l’homme (OIDH) a organisé une formation des jeunes leaders à Cocody sur la thématique de la « radicalisation des jeunes et extrémisme violent en Côte d’Ivoire ».


Ils sont venus de plusieurs villes de l’intérieur du pays pour participer à cette formation qui s’est déroulée au siège de la Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté à Cocody Danga ce lundi 4 novembre 2019, comme constaté sur place par KOACI.


Me Drissa Traoré, avocat et secrétaire général de la fédération international des droits humains, l’un des intervenants a pointé du doigt l’instrumentalisation des jeunes par le politique à l’approche des élections en Côte d’Ivoire.


 

Après avoir fait savoir que les ingrédients sont en place pour aboutir à des violences en 2020, Me Drissa Traoré a affirmé qu’il est déplorable de voir des morts lors des différents scrutins électoraux en Côte d’Ivoire parce que les jeunes se sont radicalisés.


« Il y a des morts parce que les jeunes sont radicalisés. Pendant que les jeunes se préparent pour dire ça passe ou ça casse, vous n’entendrez pas les enfants des leaders politiques dire cela », a-t-il lâché.


Ainsi, pour faire face au radicalisme et à l’extrémisme, des jeunes, Drissa Traoré a préconisé la prévention.


 

À cette cérémonie, ces jeunes ont été instruits sur l’extrémisme violent, les droits humains, la culture démocratique et la citoyenneté en vue de leur participation citoyenne au débat public dans le contexte électoral ivoirien de 2020. 


Ces participants de cette séance de formation de ce jour qui se poursuit jusqu’au 8 novembre devront au sortir de ces séances avoir de bonnes dispositions pour une participation citoyenne au débat public à l’occasion des échéances électorales de 2020.


Enfin, notons que ce projet de formation est destiné aux jeunes leaders des organisations de la Société Civile ou d’autres associations qui occupent des responsabilités de premier plan au sein de leurs structures.

 

Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Burkina Faso : Deux gendarmes tués par des terroristes à Faramana
 
 
Burkina Faso : Deux gendarmes tués par des terroristes à Faramana
Société
 
Afrique du Sud : Covid19 , Cyril Ramaphosa annonce la levée du couvre...
 
 
Afrique du Sud : Covid19 , Cyril Ramaphosa annonce la levée du  couvre- feu et la vente d'alcool à compter du 1er Juin
Côte d'Ivoire : San Pedro, une élève décède des suites d'une séance de prière dite de  délivrance
Société
Côte d'Ivoire : San Pedro, une élève décède des suites d'une séan...
Côte d'Ivoire il y a 1 heure
 
RDC : Démenti autour de l'existence de faux malades du Covid-19
Société
RDC : Démenti autour de l'existence de faux malades du Covid-19
Congo (RDC) il y a 2 heures
 
Côte d'Ivoire : Yamoussoukro, l'épouse d'un cadre de la santé portée disparue depuis vendredi
Société
Côte d'Ivoire : Yamoussoukro, l'épouse d'un cadre de la santé por...
Côte d'Ivoire il y a 2 heures
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: À un an de 2020, un acteur des droits de l'homme affirme que les ingrédients sont en place pour aboutir à des violences
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
YAIRAILON
C'EST DOMMAGE QUE LE PEUPLE SOIT VICTIME DE CES POLITICIENS SANS COEUR QUI METTENT LEURS ENFANTS ET PROCHES EN SÉCURITÉ ET METTENT LE FEU AU PAYS POUR ENSUITE FUIR LES CONSÉQUENCES DE LEURS ACTES. SOYONS VIGILANTS FACE À UNE CLASSE POLITIQUE.LA STIGMATISATION DES HOMMES D'UNE RÉGION,D'UNE RELIGION,DES RESORTISSANTS DES PAYS DE LA RÉGION AMÈNE À DES DÉRAPAGES AUX CONSÉQUENCES DÉSASTREUSES POUR TOUT LE PAYS.ATTENTION.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera, et certainement ce qu'une société aura semé, elle le moissonnera aussi. Qu'avons nous semé ? Au soir de 2020...l'on verra, Arachide ? Igname ? Roseaux ?...Le thé au roseau est à expérimenter...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
Seul ces êtres sataniques appelés unifiés, font fi de cet atmosphère tendu qu'ils ont largement contribué a y mettre en place. Comme ils aiment ce nourrir du sang des innocents pour leur pouvoir, ils s'en battent les couillent. Mais qu'ils sachent ces gens du RHDP unifié que 2020, nous là, on ne va pas les louper, ils payeront le prix de cet ènième massacre qu'ils sont entrain de programmer, qu'ils nous fassent confiance. Trop c'est trop.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
tomas
A t on vraiment besoin de se faire tuer pour des politiciens ( alors que tout le monde peut le devenir)? quand je vois que les enfants , les parents , les femmes , des hommes ont tous des passeport européen afin de mieux leur avenir , nous enfants de pauvre qui acceptons cette situation nous nous faisons massacrés pour des jetons.dommage.pensez vous qu'un politicien peut se rappeler qu'il y'avait un enfant dans un bas fond de Bokabo (Abobo) qui s'est fait tué pour la défense d'un homme politique? et le comble de tout cela leur enfant vont venir nous commander et vouloir nous éduquer .comble de malheur.jeunesse ressaisissons nous , et le seul combat qui vaille d’être mené c'est de voter et attendre les résultats car ta vie ne doit pas s’arrêter pour un individu fut il le plus fortuné.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
Dit à ton Dramane le mal incarné, d'écouter la voix des ivoiriens et tous se passera bien. Eh oui, on ne peut laisser le mal prospérer tout le temps, arriver un moment, il faut y mettre un terme.
 
 il y a 6 mois
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Un chauffard tue une famille, entretien, vitesse, alcoolémie, soucis de mentalité ivoirienne sur la route ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
UMOA : Monnaie stable et garante de pas mal d'avantages, certains ont-ils interêt à f...
 
3982
Oui
76%  
 
1031
Non
20%  
 
242
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement