Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Depuis Dabou, Lida charge à nouveau Affi «J'ai affaire à Affi lui-même, dans la nuit du 18 au 19 septembre 2002, Affi était caché à Yamoussoukro»
 

Côte d'Ivoire : Depuis Dabou, Lida charge à nouveau Affi «J'ai affaire à Affi lui-même, dans la nuit du 18 au 19 septembre 2002, Affi était caché à Yamoussoukro»

 
 
 
 3544 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 24 février 2020 - 10:22

Moïse Lida Kouassi à Dabou (Ph KOACI)


La guerre de tranchées continue dans la maison du front populaire ivoirien (FPI). Après sa sortie de Divo, il y a quelques jours, Moïse Lida Kouassi est encore revenu à la charge à Armebé, une localité de Dabou (Sud), comme constaté sur place par Koaci.


"Moi, je n'ai pas affaire aux orpailleurs d'Affi. J'ai affaire à Affi lui-même", a précisé l'ancien ministre de la défense de Gbagbo avant de continuer dans la série de révélations entamée depuis quelques jours.


Le processus de l'unité au sein du FPI entamé depuis les rencontres Gbagbo-Affi à Bruxelles, plusieurs cadres du Parti bleu et rose ne semblent visiblement pas s'inscrire au constat dans cette logique.


Moïse Lida Kouassi cadre du FPI fidèle à Gbagbo fait savoir que dire qu'Affi a été nommé dans une salle des toilettes n'est pas une honte. 


 

"Est-ce que les gens qui parlent se remémorent les circonstances dans lesquels Gbagbo a pris le pouvoir ? Nous étions dans un climat de guerre, ou Boka Yapi actionné par Gueï Robert tirait sur nos militants, les blessés affluaient de partout. Si on a été obligé de monter dans son bureau pour aller traiter les questions privées dans les toilettes, c'est à cause du climat de guerre qui prévalait. Ce n'est pas une abomination", a déclaré Moïse Lida Kouassi.


L'ex-ministre accuse Affi d'avoir fait croire au monde entier qu'il avait trahi.


Moïse Lida Kouassi qui affirme que pendant les heures chaudes de la rébellion, dans les nuits du 18 au 19 septembre 2002, alors que lui Lida assurait la sécurité d'Abidjan, Affi N'guessan, alors Premier ministre s'était caché à Yamoussoukro.


 

"Demandez à Affi il était où en 2002 quand le pays était attaqué? Je n'ai aucune haine contre Affi N'guéssan. Ils oublient que si Lida n'avait pas été là dans la nuit du 18 ai 19 septembre 2002 notre régime serait tombé, il n'aurait pas eu 8 ans de sursis. Affi était caché à Yamoussoukro. C'est moi qui est défendu Abidjan, c'est moi qui ai mis la rébellion en déroute à Abidjan. Il faut qu'il ait l'honnêteté de le reconnaître", a révélé Lida.


"Gbagbo va revenir. Si Affi est sincère, qu'il veut revenir dans le parti et dans la ligne du parti, qu'il accepte qu'on lui dise ce qu'il a fait de mal. Comme ça on pourra lui pardonner. Ce n'est pas de la haine que de dire la vérité." a poursuivi l'ancien ministre de la défense de Gbagbo.


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Depuis Dabou, Lida charge à nouveau Affi «J'ai affaire à Affi lui-même, dans la nuit du 18 au 19 septembre 2002, Affi était caché à Yamoussoukro»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Levrai
Comme des gamins....
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Je vois que c'est pas demain la veille de votre reconciliation. Et puis c'est vous qui discourez partout reconciliation. Entendez vous d'abord.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter