Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Le braquage d'un opérateur annoncé par Ahousou confirmé, une plainte déposée à Bouaké
 

Côte d'Ivoire : Le braquage d'un opérateur annoncé par Ahousou confirmé, une plainte déposée à Bouaké

 
 
 
 6865 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 22 mai 2020 - 14:55

Récépissé d'une plainte pour braquage déposée le 16 Mai dernier à Bouaké (ph KOACI)


Au moment où il l'annonçait le 14 Mai dernier depuis Yamoussoukro sans plus de détails les forces de Gendarmerie de la zone, alors pas informées, étaient étonnées et évoquaient la possibilité d'une erreur, comme nous le constations.


Jeannot Ahoussou, Président du Sénat révélait le braquage d'un opérateur économique sur l'axe Bouaké-Brobo, comme relayé par le média d'État RTI 1 le Jeudi 14 mai 2020, au cours des journaux télévisés de 20 heures et 23 heures.


Ce jour là devant les sénateurs, en présence des Ministres de la sécurité et de l'administration du territoire et de la décentralisation, le Président du Sénat avait insisté sur la nécessité de renforcer la sécurisation des campagnes agricoles de l’anacarde et de la mangue en cours.


 

Ahoussou le 14 Mai dernier à Yamoussoukro

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Alors que toutes les attentions sont portées sur la lutte contre le Covid-19, Ahoussou avait mis l'accent sur des campagnes marquées par de nombreux braquages au cours desquels les producteurs étaient spoliés de leurs revenus voire tués parfois.


Selon des autorités policières du Commissariat du 1er arrondissement de Bouaké rencontrées cette semaine, un opérateur économique a porté plainte le 16 Mai dernier suite à un braquage, tout indiquerait, selon nos informations recueillies dans son entourage, qu'il s'agirait du braquage révélé par le Président du Sénat.


Elles nous confieront qu'un manque de synchronisation d'informations entre force de défense et de sécurité aurait pu être à l'origine de la méconnaissance des faits au moment de l'annonce.


TK Emile, Bouaké


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-France : BNP qui se retire de la Bicici en la faveur d'entreprises d'Etat, vers une fuite des clients ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Mali : Faure Gnassingbé de mèche avec la junte militaire ?
 
1232
Oui
37%  
 
1938
Non
59%  
 
129
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le braquage d'un opérateur annoncé par Ahousou confirmé, une plainte déposée à Bouaké
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
LICOUL2000
Ca arrive souvent que les politiques annoncent des choses qui prennent de court les forces de l'ordre. Ahoussou ferait mieux de se synchroniser la prochaine fois quand il reçoit une info. On peut pas lui en vouloir il n'est pas gendarme ou policier.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Ahoussou c est un barasseur j ai jamais douté de lui...bref bravo pour le suivi koaci
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
couly
un braquage annoncé le 14 dont les forces de l'ordre sur place n'avait pas connaissance et une plainte déposée deux jours plus tard, le 16 à 13H10, hmm hmm pas très clair tout ça. Est-ce que ce Ahoussou n'aurait pas demandé à un type d'aller porter plainte pour se couvrir?
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
k
Oui, pas très clair, un dépôt de plainte le 16 pour un fait surement antérieur au 14, jour de son annonce. Le Président du Sénat aurait-il menti pour assoir son argumentaire car il est assez étonnant que la Gendarmerie n'était pas au courant.
 
 il y a 2 ans
SRANBLE DEH
La Côte d'Ivoire est devenue un pays vraiment bizarre. Tout est en l'envers.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter