Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Abobo, les agents de l'OCPV créent leur syndicat et dénoncent, la prime annuelle de 40 mille FCFA qui leur ait octroyé
 

Côte d'Ivoire : Abobo, les agents de l'OCPV créent leur syndicat et dénoncent, la prime annuelle de 40 mille FCFA qui leur ait octroyé

 
 
 
 1944 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 04 juin 2020 - 20:44



Les agents de l'Office d'aide à la commercialisation des produits vivriers (OCPV) ont leur syndicat. Il a été porté sur les fonds baptismaux ce jeudi au cours d'une Assemblée générale constitutive qui a vu l'élection de Amani Konan César à la tête du secrétariat général pour un mandat de quatre ans renouvelables.


Les deux commissaires aux comptes ont été également élues. Il s'agit de Yamani épouse Coulibaly pour le compte du Commissariat au compte principal et elle est secondée par Kouadio Eulalie.


Au terme de cette Assemblée générale constitutive qui s'est tenue dans un maquis dans la commune d'Abobo, non loin du siège de l'OCPV parce que, le Directeur général de l'Office aurait refusé d'octroyer la salle de conférence aux agents, le SG a situé les raisons de la création de ce nouveau syndicat.


Selon Amani Konan César a déclaré que la raison principale de la création du Syndicat national des agents de l'Office d'aide à la commercialisation des produits vivriers (OCPV) est liée aux conditions de travail et de vie des agents.


 

«Nous avons créé ce syndicat, pour réclamer de meilleures conditions de vie et de travail. Il y a un problème de mobiliers de bureaux pour les travailleurs. Des travailleurs ont été affectés depuis près d'un an, ils n'ont pas de chaises pour s'assoir ainsi que de tables pour travailler. A l'intérieur du pays on a des responsables qui sont affectés sans cadres de services. Ils sont obligés de squatter d’autres services pour exister. Des bureaux manquent d'électricité et des services sont envahis par les eaux pendant la saison des pluies, » a expliqué, le SG.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


En plus de ces problèmes, il a confié que les 134 agents de l'OCPV bénéficient d'une prime annuelle insignifiante qui est d'un montant de 40 mille FCFA et le combat du syndicat est d'emmener la tutelle à la revaloriser.


«Nous voulons nous faire entendre auprès de notre ministère de tutelle, ministère du Commerce. C'est pourquoi nous avons créé le syndicat. Nous ne savions pas si la Direction Générale était vraiment notre porte-parole, »a-t-il insisté.


Dans le cadre de la pandémie de la COVID-19, des agents enquêteurs de l'OCPV sont déployés dans les marchés pour vérifier le respect des prix des produits vivriers.


Selon le Secrétaire général, les agents qui sont sur le terrain avaient demandé une prime, malheureusement elle leur a été refusée alors qu'ils côtoient beaucoup de personnes dans les marchés.


 

«Il y a au sein du ministère du Commerce des primes qui sont instaurées qui sont perçues par nos camarades qui sont dans les directions régionales, mais nous n'en bénéficions pas, alors que nous produisons de l'argent avec le certificat de provenance sur les routes, ainsi que les loyers des bureaux de l'immeuble de l'OCPV qui devaient permettre d'améliorer les conditions de vie des agents, » a-t-il mentionné.


Sur les 134 agents, une soixantaine exerce au siège et le reste est disséminé à l'intérieur du pays et travaillent dans les antennes régionales.


Gnépké Raymond, Secrétaire général du Syndicat national des agents du Tourisme et des loisirs a pris part à cette AG constitutive et a prodigué des conseils aux responsables du nouveau syndicat afin qu'ils le rejoignent dans la COSIFOCI et l'UNATERCI qui aide son syndicat dans la lutte.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Décès d'Amadou Gon, vers un cas de force majeur qui obligerait Alassane Ouattara à se représenter?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Présidentielle, annonce de candidature de KKB, coup dur pour le PDCI...
 
1902
Oui
49%  
 
1864
Non
48%  
 
110
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement