Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Délai d'inscription sur la liste électorale, Pulchérie Gbalet interpelle l'opposition sur l'attitude de la CEI
 

Côte d'Ivoire : Délai d'inscription sur la liste électorale, Pulchérie Gbalet interpelle l'opposition sur l'attitude de la CEI

 
 
 
 5981 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 01 juillet 2020 - 16:11

Pulchérie Gbalet, présidente ACI ce mercredi à Cocody (Ph KOACI)


La Commission Electorale Indépendante (CEI), a pris la décision de proposer la prorogation du délai de l'enrôlement sur la liste électorale.


Des propositions qui ont été validées en conseil des ministre dont le dernier s'est de façon extraordinaire réuni hier mardi à Abidjan.


Le processus de l'enrôlement qui devait prendre fin hier mardi été donc prorogé au 5 juillet prochain.


Pulchérie Gbalet, présidente du mouvement de la société civile Alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI), proche de l'opposition, a, lors d'un point presse animé ce mercredi au siège de son association à Cocody interpellé l'opposition sur l'attitude de la CEI, comme constaté sur place par KOACI.


 

Elle a laissé entendre que le comportement de l'institution électorale conduit le Pays sur une pente glissante à trois (3) mois de la prochaine élection présidentielle prévue pour se tenir le 31 octobre 2020.


La présidente d'alternative Citoyenne Ivoirienne qui soutien que la CEI devrait proroger le délai d'enrôlement jusqu'au 15 juillet, comme demandé par l'opposition ivoirienne, estime qu'à l'approche du prochain scrutin électoral le comportement de l'institution est loin de rassurer. 


Dans le but de rassurer tous les acteurs sur la transparence du scrutin présidentiel à venir, Pulchérie Gbalet, soutient que la CEI devait réunir toutes les composantes de la nation pour convenir ensemble du meilleur délai de la fin de l'enrôlement.


Elle a soutenu que plusieurs difficultés persistent jusqu'à ce jour concernant l'enrôlement sur la liste électorale et en veut pour preuve le cas des nouveaux majeurs qui peinent à réunir tous les documents administratives nécessaires avant de se faire enrôler sur le listing électoral.


"La CEI devrait tenir compte des contraintes liées à l'établissement des pièces administratives nécessaires pour l'enrôlement avant de décider de la nouvelle date buttoir.", a indiqué Pulchérie Gbalet.


 

ACI demande à la CEI de reconsidérer cette décision qui ne permet pas à la majorité des Ivoiriens de se faire enrôler sur la liste électorale.


Enfin, Pulchérie Gbalet a proposé que la CEI proroge jusqu'au 15 juillet la date de la fin du recensement électoral.


Jean Chresus


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Délai d'inscription sur la liste électorale, Pulchérie Gbalet interpelle l'opposition sur l'attitude de la CEI
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Joperfal
Il faut purement et simplement degager cette CEI en boubou trop long pour son corps et aux ordres du RDR .
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
C'est ça, la CEI va vous attendre indéfiniment parce que c'est vous le titre foncier de la RCI. Chère Madame, la CEI est tenue par un chronogramme qu'elle doit respecter. Si on continue dans les "petits arrangements de sorciers", à un moment donné, c'est encore vous qui allez crier que la constitution dit ceci ou cela. Ensuite comme la CEI n'a pas respecté les délais, alors vous parlerez de gouvernement d'union ou patati patata. Croyez-vous que nous ne voyons pas le dos des nageurs?
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Vous allez bientot passer dans l'opposition et tu vas raconter les memes betises. Sarkozy n'est plus la pour vous aider avec les kalach. wait and see. Tampiri.
 
 il y a 10 mois
Lom
Ce sont dans les zones centre,est,ouest non rhdp et dans certaines communes d'Abidjan que les consignes ont été données par les tenants du rhdp afin que pièces soient rétardées.Elles ne sont pas signées pour empêcher l'enrôlement de la jeunesse de l'opposition, la plus nombreuse et la plus significative. Les preuves sont à foison.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Affaire de l'Hopital général d'Adzopé, des sanctions pour la forme ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : FIF, la FIFA va-t-elle tenter d'imposer Didier Drogba ?
 
2122
Oui
50%  
 
2019
Non
47%  
 
123
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement