Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Blé Goudé retiré de la liste électorale, son parti, le Cojep dénonce l'instrumentalisation de la justice à des fins politiciennes
 

Côte d'Ivoire : Blé Goudé retiré de la liste électorale, son parti, le Cojep dénonce l'instrumentalisation de la justice à des fins politiciennes

 
 
 
 5293 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 04 août 2020 - 16:50

Patrice Saraka, secrétaire général du Cojep ce mardi à Cocody (Ph KOACI)



Le tribunal criminel d'Abidjan a condamné par contumace en décembre 2019, l'ancien bras droit de Laurent Gbagbo, acquitté en janvier 2019, mais en liberté sous conditions aux Pays-Bas, à 20 ans de prison, 10 ans de privation de ses droits civiques et 200.000.000 FCFA (300 000 euros) de dommages et intérêts.


Le nom de Charles Blé Goudé, président du congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (Cojep), ne figure pas sur la liste électorale provisoire publiée par la commission électorale indépendante (CEI) il y a quelques jours.


Son Parti a animé ce mardi 4 août 2020 un point presse à leur siège à Cocody pour situer l'opinion sur la question, comme constaté sur place par KOACI.


Le secrétaire général du Cojep, Patrice Saraka face à la presse a fait remarquer que considérant que la condamnation par contumace ne peut être considérée comme définitive, l'on ne saurait expliquer pourquoi le nom de l'ancien ministre de la jeunesse de Gbagbo ne figure pas sur la liste électorale provisoire remise aux partis politiques.


 

Il a fait remarquer qu'au regard des dispositions de la loi ivoirienne, notamment l'article 754 du Code de procédure pénale, Charles Blé Goudé, en liberté sous conditions en Hollande, après son acquittement par la cour pénale internationale (CPI) peut se présenter dans son pays à tout moment pour répondre des accusations qui sont portées contre lui.


Patrice Saraka, a, au nom du Cojep fait savoir que c'est donc à tort que Charles Blé Goudé a été privé de ses droits civiques et politiques pour une décision qui n'est pas définitive.


"Le Cojep perçoit la radiation de son leader Charles Blé Goudé de la liste électorale comme l'aboutissement de l'instrumentalisation de notre justice et la considère non légale et conteste la radiation de son leader de la liste électorale", a lâché le médecin de Blé Goudé.


Le Parti de Charles Blé Goudé a, de ce fait dénoncé l'instrumentalisation de la justice ivoirienne à des fins politiciennes et compte user de toutes les voix démocratiques pour se faire entendre.


Enfin, Patrice Saraka a appelé les militants du Cojep à la discipline et au calme malgré cette situation injuste.


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire : Zuenoula, Ouattara salue le dynamisme économique incar...
 
 
Côte d'Ivoire : Zuenoula, Ouattara salue le dynamisme économique incarné par les femmes Gouro et donne des instructions pour qu'elles soient décorées dans l'ordre national
Politique
 
Côte d'Ivoire : Soutien des Femmes Atchans à la candidature de Ouat...
 
 
Côte d'Ivoire :    Soutien des Femmes Atchans à la candidature de Ouattara, un collectif se désolidarise et crie à l'instrumentalisation de leurs sœurs
Côte d'Ivoire :   Marahoué, Ouattara annonce un plan Marshall à Zuenoula, promet offrir des emplois à la jeunesse et lui demande de ne pas écouter les « chants de sirènes »
Politique
Côte d'Ivoire : Marahoué, Ouattara annonce un plan Marshall à Z...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
Côte d'Ivoire : Pourquoi le CNDHCI n'a pas rencontré le Gouvernement avant de faire ses recommandations ?
Politique
Côte d'Ivoire : Pourquoi le CNDHCI n'a pas rencontré le Gouvernem...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
Cedeao : Ultime pression sur la junte au Mali, rejet d'une plainte conte la Commission et la Côte d'Ivoire
Politique
Cedeao : Ultime pression sur la junte au Mali, rejet d'une plaint...
Cedeao il y a 6 heures
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Blé Goudé retiré de la liste électorale, son parti, le Cojep dénonce l'instrumentalisation de la justice à des fins politiciennes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
A VRAI DIRE
Que dis tu de l'instrumentalisation de la politique à des fin de justice.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Chères Ivoiriennes, chers ivoiriens, il ne faut pas avoir peur de Dramane pour plusieurs raisons: 1) Si nous le laissons nous piétiner, il n'arrêtera jamais. Sa vraie nature l'empêche de fonctionner autrement. 2) Nous ne sommes pas en 2010 où certains ivoiriens pensaient que ce Mr valait quelque chose avec la propagande des médias françafricains. Ces médias mensonges n'ont plus le monopole de l'infox et de la désinformation de nos jours. 3) L'image du "Phd périmé" a pris un sacré coup à travers toute l'Afrique et le monde entier, pas besoin de donner trop d'exemples. 4) Ceux qu'on a tjrs présenté comme les "criminels" en côte d'ivoire viennent d'être blanchis par la CPI, même s'ils font semblant de faire trainer les choses. conclusion, les vrais criminels sont donc restés impunis en CIV. 5) la justice partiale organisée par la CPI (en jugeant qu'un seul camp), fait que tous les regards sont dorénavant tournés vers notre pays en cas d'un nouveau conflit lié aux élections. Il faut le rappeler, le Pr Gbagbo a été jugé pour de prétendus crimes concernant : "7 femmes", une dizaine de victimes lors de la marche sur la RTI, le marché "bombardé" d'Abobo, etc. On ne laissera pas Dramane massacrer des dizaines voire des centaines d'Ivoiriens comme en 2010 de façon impunie et dans l'indifférence du reste du monde. 6) ses soutiens de 2010 ne sont plus unis (USA, France, CEDEAO, etc), même s'ils font semblant de ne rien dire, c'est à nous de les pousser à réagir en opposant une farouche résistance à Dramane. Si on le laisse faire par peur, ces soutiens occidentaux ne diront rien non plus, puisque ça les arrange. La seule façon de les pousser à prendre position, c'est de résister avec détermination. 7) Il ne faut pas non plus oublier les divisions profondes dans le camp Dramane (SORO, nordistes déçus, occidentaux déçus, etc). 8) Ceux qui ont soutenu Dramane savent qu'il est rejeté. Ce n'est pas dans leur intérêts de voir la CIV en ébullition comme au Mali. 9) Le 3ème mandat illégal de Dramane montre qu'il n'est pas le "démocrate" tel que décrit en 2010 par les médias mensonge...Bref !! Trop de facteurs négatifs sont à mettre au passif de ce pouvoir totalitaire en 2020, et cela est connu maintenait de tous. Dramane ne pourra donc se permettre durablement de massacrer des ivoiriens en toute tranquillité, et ses conseillers mafieux le savent. Si nous cédons à ses intimidations, ils se frotteront les mains...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Toi tu travailles pas?
 
 il y a 1 mois
LeMagotOuRien
À toutes fins utiles, être privé de ses droits civiques signifie être aussi privé de son droit à avoir un passeport de l'état qui condamne ! Capuche?..rappelez ça aux gor en ce qui concerne le cas gbagbo !
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Bon admettons que ton nom soit sur la liste. Toi tu peux être président dans ce pays?
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la victoire du RHDP dès le premier tour ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Annonce qu'il parlera "sous peu" la semaine dernière et silence, cert...
 
3199
Oui
73%  
 
1028
Non
24%  
 
129
Sans avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement