Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : « Blé Goudé est avec nous, tous les jours, au propre comme au  figuré », le président du COJEP réagit à la déclaration de Bacongo
 

Côte d'Ivoire : « Blé Goudé est avec nous, tous les jours, au propre comme au figuré », le président du COJEP réagit à la déclaration de Bacongo

 
 
 
 6938 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 26 avril 2024 - 12:45

Blé Goudé ce vendredi (Ph KOACI) 


Lors de sa conférence de presse tenue le jeudi 25 Avril 2024 et selon certains confrères, le Secrétaire Exécutif du RHDP, a affirmé que, Charles Blé Goudé était avec le pourvoir actuel.


« Blé Goudé est avec nous, tous les jours, au propre comme au figuré », tels seraient les propos tenus par le ministre-Gouverneur, Ibrahim Cissé Bacongo.


Bien évidemment, le président du COJEP a réagi à chaud ce vendredi affirme ne pas se reconnaitre dans cette déclaration de Bacongo.


 

« Non je ne suis pas avec vous d'autant plus que nous ne sommes pas du même bord politique. On peut faire la politique sans le mensonge. Car si vous dites que je suis avec vous alors que ce n'est pas vrai », a rétorqué l’ex-co-détenu de Laurent Gbagbo à la prison de Scheveningen à la Haye au Pays-Bas.

Charles Blé Goudé a dans son propos invité le Secrétaire Exécutif à le confondre face aux Ivoiriens. 

« Je ne suis pas avec vous, je vous donne la latitude de me confronter, de m'humilier, de montrer aux Ivoiriens que je suis un menteur », a-t-il demandé. 


Selon l’ex-chef de la Galaxie Patriotique, son parti n'a pas les mêmes idéologies que le parti d'Alassane Ouattara. Alors d'où vient qu'il doit dîner à la table du Rhdp au nom d'un accord qui n'existe pas. 

« Vous avez vos militants, nous avons les nôtres. Tout le monde ne peut pas être au Rhdp. Je vous respecte donc retournez moi l’ascenseur, a soutenu Blé Goudé.


Donatien Kautcha, Abidjan 





 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Modification du Code pénal, une avancée ?
 
3132
Oui
48%  
 
3166
Non
49%  
 
227
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : « Blé Goudé est avec nous, tous les jours, au propre comme au figuré », le président du COJEP réagit à la déclaration de Bacongo
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
@Marius
Toi, tu ne saisis toujours pas pourquoi tu as une épée de Damoclès de 20 ans de condamnation a la prison sur ta tête malgré ta liberté de circulation. Tes nouveaux amis avec qui tu es tous les jours n'ont pas confiance en toi et se méfient de ta capacité de nuisances. Ces haineux du rdr n'ont toujours pas digéré comment tu as fait avorter leur coup d'état, mué en rébellion sanglante en 2002, et la crise post électorale de 2010.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
-ça m'a tjrs fait sourire lorsque je regarde ou écoute les débats politiques en Afrique en général, et en Afrique francophone en particulier. Faire des débats politiques dans nos pays en occultant le problème numéro 1 de nos pays, relève d'une simple mise en scène, de la couardise ou de la simple plaisanterie. -Ce problème numéro 1, c'est d'abord notre statut par rapport aux autres terriens (sommes-nous des êtres humains à part entières ou pas pour les autres ? avons-nous tjrs le statut de biens meubles ou pas pour les autres ? Etc.). -Parler d'idéologies, de gauche/droite, d'être avec ou pas du côté pouvoir,...est secondaire de mon point de vue. Il faut avoir une mentalité d'un gamin de 10 ans pour croire à ces oppositions traditionnelles qui sont mises en avant pour tromper le "grand peuple" souvent naïf. De nos jours, les VRAIES OPPOSITIONS doivent être analysées de façon indirecte. Malgré sa médiocrité, la classe politique chez nous fait quand même attention pour éviter certains thèmes qui constituent les vraies lignes de démarcation entre nos politicards. Par exemple, allons-nous continuer à donner le résultat de notre travail au maître (à travers le fcfa) ?? Allons-nous continuer à confier notre sécurité à ceux qui nous agressent depuis des siècles et qui ne sont pas prêts de s'arrêter (à travers les bases militaires) ?? Etc. Etc. -En disant que Blé G. avec eux, il faut comprendre indirectement qu'il est peut-être pour le STATUQUO comme Dramane et ses suiveurs...c'est tout !! -Si vous prenez le cas du Sénégal, vous remarquerez que depuis les indépendances, les alternances étaient de façade (gauche/droite, opposition/pouvoir). Le Duo Sonko/Diomaye annonce une vraie démarcation et attendons de voir… -Dites donc à Blé Goudé ou même à Thiam, de nous parler de ces vrais problèmes et on verra s'il est avec eux ou pas...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
-Remarquez que dans nos pays surtout francophones, lorsque les débats politiques sont seulement de type : ivoiro/ivoiriens, gabo/gabonais, sénégalo/sénégalais, …les "géniteurs du monde globalisé et unipolaire", sont indifférents à ces débats internes, à ces confrontations sans enjeux, …qu’ils considèrent comme une "tempête dans un verre d’eau" ou comme des "combats de coqs" entre nègres. Mais dès que les débats politiques font émerger certaines questions "tabou" alors là, vous allez voir les "maîtres du monde" sortir du bois afin de maintenir le statuquo. -Les oppositions et alternances de façade existent en Afrique depuis des décennies comme je l’ai dit pour le Sénégal. Les réactions brutales et irréfléchies de Macky Sall s’expliquent en réalité par sa volonté de vouloir maintenir le statuquo en réintégrant le fils Wade dans la compétition. Observons maintenant s’ils vont laisser travailler le duo de jeunes sénégalais dans la quiétude. -Pour ce qui est de notre chère Côte d’Ivoire, l’arrivée en 2000 du président Gbagbo à la tête du pays, les a poussé à jeter le masque, au point de se transformer en belligérants dans la crise ivoirienne. Souvenez vous, officiellement les bases militaires sont là pour "assurer la sécurité de la côte d'Ivoire". Le Woody n’a eu qu’un an et demi de répit. De la rébellion de 2002, du bombardement de sa résidence, en passant par la CPI, … jusqu’à sa radiation illégale de la liste électorale, ce sont les mêmes acteurs qui agissent. -Vous remarquerez tjrs que ce sont les 2 éléments évoqués dans mon 1er post (les bases militaires et la monnaie) qui sont activés. Les militaires pour donner la victoire aux rebelles, la monnaies pour étouffer l’économie ivoirienne ou accuser le président Gbagbo de la "casse de la BCEAO" -Au Burkina par exemple, les coups d’état de façade les laissent indifférents. Le coup d’état de Damiba étant de façade, on ne dit rien. Mais celui d’I. Traoré les pousse à sortir l’artillerie lourde multidimensionnelle (harcèlements, manipulation de l’info, sanctions en tous genres, etc.). -Alors cher Blé G., de quel côté de la VRAIE LIGNE de démarcation êtes-vous ?? Sinon, le "combat de coqs" entre nègres est sans intérêt pour le peuple…
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter