Mali Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Mali :  Retour de la CEDEAO pour temporiser les parties
 

Mali : Retour de la CEDEAO pour temporiser les parties

 
 
 
 3752 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 11 août 2020 - 10:06


Goodluck Jonathan à Bamako (ph)


Le médiateur de la CEDEAO dans le règlement de la crise socio-politique au Mali, l’ancien Présidant nigérian, Goodluck Jonathan, est retourné hier lundi à Bamako pour suivre l’application des recommandations de ses mandataires.


Après son arrivée à Bamako et sur l’objectif de sa mission, Goodluck a publié sur sa page Twitter que « ma visite de suivi consiste à impliquer les parties prenantes dans la mise en œuvre des décisions et de la feuille de route approuvées par l'Autorité des chefs d'État et de gouvernement de la CEDEAO après leur sommet virtuel extraordinaire tenu le 27 juillet 2020 ».


 

Dans l’espoir que la solution proposée par la CEDEAO aux protagonistes de la crise malienne aboutisse, Goodluck a ajouté que « En tant qu’ouest africains, nous avons un destin commun et ne devrions jamais nous lasser de nous rassembler pour résoudre les problèmes de notre espace géographique ».


Cette troisième mission de l’envoyé spécial de la CEDEAO est ntervienue à la veille de la manifestation du Mouvement du 5 juin prévue ce mardi 11 août à Bamako et dans les capitales régionales. L’opposition entend accentuer la pression pour la démission du Premier ministre Boubou Cissé et une transition politique.


Cette exigence est rejetée par le Président IBK qui se dit être favorable à la formation d’un gouvernement d’union nationale. Avec le retour de la CEDEAO dans le pays pour calmer les ardeurs des uns et des autres, le M5 qui s’en remet à la rue va-t-il fléchir ? On attend de savoir.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Mali : Retour de la CEDEAO pour temporiser les parties
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Je crois qu'il serait souhaitable que "IBK" "donne le volant á une autre personne ". Les extrémistes barbares musulmans risquent de profiter de ce chaos qui règne au Mali .
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement