Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Martin Bléou catégorique : « Ouattara n'est pas éligible à l'élection présidentielle d'octobre 2020 »
 

Côte d'Ivoire : Martin Bléou catégorique : « Ouattara n'est pas éligible à l'élection présidentielle d'octobre 2020 »

 
 
 
 7494 Vues
 
  9 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 15 août 2020 - 15:29

Martin Bléou 


L’agrégé de droit public et science politique, le professeur Martin Bléou, est catégorique dans le débat sur la candidature d’Alassane Ouattara.


Pour l’éminent juriste, l’actuel président n’est pas éligible à l’élection présidentielle d’octobre 2020.

Dans une déclaration livrée ce samedi 15 août 2020, le proche de Francis Wodié tente d’expliquer les raisons de l’inéligibilité du candidat proposé par le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP).


Selon lui, le principe de la limitation du nombre de mandats présidentiels n’est pas une règle nouvelle : pour lutter contre le pouvoir à vie ou la patrimonialisation du pouvoir, la Constitution du 1er août 2000 a posé des limites en consacrant le principe de la limitation du nombre de mandats présidentiels à deux. 


« Ce principe n’a pas été abrogé par la Constitution du 08 novembre 2016, au contraire, par exemple, de l’âge limite de 75 ans ou de la jouissance d’un bon état de santé physique et mentale, deux des conditions prescrites par la Constitution du 1er août 2000 pour être candidat à l’élection présidentielle. La Constitution de 2016 a, par


 

l’effet de son article 55, alinéa 1er, reconduit le principe de la limitation des mandats présidentiels à deux », fait savoir le Professeur titulaire des Universités.


Les proches de Ouattara soutiennent que l’élection présidentielle du 31 octobre prochain est la première de la troisième République. Le président d’honneur de la Ligue ivoirienne des droits de l’homme rétorque faux !


« En vérité, ce deuxième argument ne peut, non plus, prospérer en tant qu’il relève du sophisme : le décompte du nombre de mandats ne peut se faire à partir de la date de l’avènement de la Constitution de 2016, mais, bien plutôt pour compter de 2000, c’est-à-dire de la consécration du principe de la limitation du nombre de mandats présidentiels dont on a vu qu’il n’a pas cessé d’exister depuis 2000. Le principe de la limitation existant depuis 2000, les deux mandats, obtenus respectivement en 2010 et 2015, sont régis par ledit principe. Il en va, évidement, ainsi, car 2010 et 2015 sont postérieurs à 2000.

On le voit bien, il ne s’agit pas de l’ordre de l’élection d’octobre 2020. Il n’est pas question de savoir quel est l’adjectif numéral ordinal qui s’applique à l’élection présidentielle d’octobre 2020. Il ne s’agit donc pas de savoir si elle est la première ou la dixième élection organisée sous la Constitution de 2016. Il s’agit plutôt de savoir si Monsieur Alassane Ouattara, qui a bénéficié, déjà, de deux mandats présidentiels, peut être candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020 sans que le principe de la limitation, qui existe depuis 2000, le rattrape ou lui soit opposable », justifie-t-il.



Pour Martin Bléou, la question devant être appréciée par rapport au nombre de mandats présidentiels reçus par Monsieur Alassane Ouattara depuis la consécration du principe de la limitation du nombre de mandats présidentiels à deux et non depuis la naissance de la Troisième République, l’on aboutirait au constat qu’au regard du droit, Monsieur Alassane Ouattara n’est pas éligible à l’élection présidentielle d’octobre 2020.


 

« C’est dire que c’est en vain que l’on tente d’anesthésier les consciences en leur inoculant du faux … », conclu l’ancien Ministre de la sécurité intérieure.


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  9 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Martin Bléou catégorique : « Ouattara n'est pas éligible à l'élection présidentielle d'octobre 2020 »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Tout humain INTELLIGENT sait que le PR DRAMANE n'est pas éligible.... SEULS les extrémistes du rhdp(RDR) soutiennent que leur "Pissanci" a droit á un 3eme mandat. Tout extrémiste barbare dans le milieu politique et religieux ne sait JAMAIS qu'une équation peut avoir plus d'une solution.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Kiokiokiokio! Les moutons, le volume est bon?
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LeMagotOuRien
Ôôrrhh toi tu veux attirer l'attention sur toi !.. En 2016 toi bléou martin tu avais ouvertement dit de faire attention parce que si cette nouvelle constitution de 2016 passait au référendum et était adoptée, elle permettra, parce que instituant une nouvelle république, à Alassane Ouattara de briguer un nouveau mandat..les archives son là !.. Et en plus tu n'es pas juge constitutionnel !
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Ah! en parlant d'archives n'oublie pas ce que vos soi-disant juristes disaient de l'inélligibilité de votre mokochi en 2016. lo archives! Evidemment Bléou a eu raison/ Il disait que le mokochi essaierait un forcing! Bandécon!
 
 il y a 5 mois
Rolandk
Misère morale! Kiokiokiokio
 
 il y a 5 mois
Gougnon
Il faudrait montrer ces archives car il me semble que tu fais dire à celles-ci ta pensée!!!.
 
 il y a 5 mois
Joperfal
Ouattara sait qu'il n'est pas éligible mais il croit en son fétiche la France pour tuer les Ivoiriens et s'imposer. Depuis son débarquement en RCI en 1989 monsieur combat la constitution du pays . Les Ivoiriens n'accepteront pas une rébellion de plus. Ce n'est pas un péché de recevoir l'étranger mais l'étranger doit connaître ses limites.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Rira bien qui rira le dernier.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Symbioz
merci professeur... sinon nous on sait, les moutons d'en face aussi savent... mais ils font exprès... pour eux là c'est malédiction... sinon on ne peut pas être aussi sauvage et écervelés... mais ca ne peut prospérer... il y va de la survie des ivoiriens
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Doit on restreindre les libertés individuelles pour une maladie au taux de létalité de 0,55% ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pour ou contre la vaccination COVID-19 ?
 
2084
Pour
38%  
 
3240
Contre
60%  
 
102
Sans avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement