Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Des enseignants veulent appeler au boycott de l'année scolaire 2020-2021, voici leurs revendications
 

Côte d'Ivoire : Des enseignants veulent appeler au boycott de l'année scolaire 2020-2021, voici leurs revendications

 
 
 
 8906 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 31 août 2020 - 12:17

L'ESEF réuni en assemblée générale (Ph KOACI)


Des enseignants de Côte d'Ivoire, réunis au sein de l’Entente Syndicale du Secteur de l'Éducation Formation (ESEF) ont tenu une assemblée générale à Adjamé pour statuer sur leurs différentes revendications, comme constaté sur place par KOACI.


Arnaud Boka, porte-parole de l'ESEF a demandé au nom de ses amis la reprise du dialogue sociale autour des revendications qui ont fait l’objet de discussions en 2019 à Grand Bassam afin de donner la réponse promise par le gouvernement sur lesdites revendications.


Au nombre de leurs revendications, ils ont exigé le paiement diligent des ponctions illégales effectuées sur les salaires des enseignants en février et mars 2019, le reversement des salaires suspendus des mois de mai 2019, de janvier et février 2020, la signature du décret portant attribution d’une indemnité de logement aux Educateurs préscolaires adjoints, aux maîtres d’éducation spécialisée, aux maitresses adjointes d’éducation permanente et aux instructeurs de formation professionnelle de base adjoints.


 

L'ESEF demande également le paiement diligent du premier mandatement (rappels de salaires Ndlr) en souffrance pour la promotion des instituteurs de 2018 ainsi que la prise de mesures pour juguler cette question pour les années à venir et la mise à disposition de masques et gel hydro alcoolique à tous.


Arnaud Boka et ses amis tout en restant disponible pour le dialogue social préviennent que si aucun signal n’est donné de la part du gouvernement avant la rentrée des classes 2020-2021, se réservent le droit d’appeler à un boycott général de l’année scolaire 2020-2021 jusqu’à satisfaction de nos revendications.


Jean Chresus


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A ne pas lever les mots d'ordre et ne pas accepter le dialogue, l'opposition risque-t-elle de se marginaliser?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Les habitants de Dabou ont ils profité d'un contexte de tension pour...
 
1942
Oui
74%  
 
566
Non
22%  
 
120
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement