Mali Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Mali :  Ultimatum de la CEDEAO pour une transition civile
 

Mali : Ultimatum de la CEDEAO pour une transition civile

 
 
 
 3225 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 08 septembre 2020 - 08:51


Mahamadou Issoufou, le Président sortant de la CEDEAO (ph)


La Communauté Economique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) demande aux militaires qui ont pris le pouvoir au Mail à désigner un Président et un Premier ministre civils d'ici le 15 septembre, soit un intervalle de temps de huit jours.


La demande qui s’apparente à un ultimatum a été lancée hier lundi à Niamey au Niger par des dirigeants de la CEDEAO qui se sont retrouvés pour le 57e sommet de la Communauté.


Selon la CEDEAO les dirigeants civils à designer par les militaires auront la charge de conduite la transition pour une durée d’un an. De ce fait le Président nigérien Mahamadou Issoufou, président sortant de la CEDEAO, qui a appuyé la transition d’une durée de douze mois maximum a déclaré qu’« il est du devoir de notre communauté d’assister les maliens en vue d’un rétablissement rapide de toutes les institutions démocratiques. La junte militaire doit nous aider à aider le Mali


 

Menace de sanctions


A en croire le ministre nigérien des Affaires étrangères, Kalla Ankourao, au-delà de cette date de l’ultimatum, plusieurs institutions internationales risquent de quitter le Mali.


Face à cette prise de position de la CEDEAO avec menace de sanction, il convient de dire que depuis le Coup d’Etat qui a conduit à l’auto démission du Président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) le 18 août dernier, la forme et la durée de la transition sont deux malentendus entre la junte militaire et la Communauté sous régionale. La junte avait indiqué dans un premier temps une transition de trois ans sous la conduite du Colonel Assimi Goïta, le chef du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP), mais a, par la suite, revu à la baisse ses intentions pour une transition de deux ans.


 

L’ultimatum de la CEDEAO aura-t-il un écho favorable à Bamako chez la junte et la société civile qui ont mis IBK à la touche ? Les jours à venir nous situeront.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Mali : Ultimatum de la CEDEAO pour une transition civile
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
vous lancez un ultimatum au Malin, alors cet ultimatum devrait plutôt être adressé aux présidents ivoirien et Guineen.......la CEDEAO et l'UA ...sont des organisations INUTILES composées de Rois indigènes d'une autre époque lointaine
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
vous commencez enfin à comprendre que le système positionne ADO pour un nouveau mandat. C'est pourtant simple à comprendre.
 
 il y a 5 mois
Khanel
j'adore Mali.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Saisie record de cocaine à Cocody, vous attendez-vous à ce que des noms de personnalités impliquées sortent ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Assoa Adou annonce un retour de Laurent Gbgabo à la mi-mars, vous y c...
 
1375
Oui
29%  
 
3179
Non
67%  
 
216
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement