Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Après la décision du Conseil constitutionnel, manifestation à Bonoua, alerte à Bangolo
 

Côte d'Ivoire : Après la décision du Conseil constitutionnel, manifestation à Bonoua, alerte à Bangolo

 
 
 
 27653 Vues
 
  14 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 15 septembre 2020 - 11:09

Manifestation de rues à Bonoua ce mardi (Ph KOACI)


Le Conseil constitutionnel, par la voix de son Président Koné Mamadou, a hier soir livré le verdict des dossiers de candidature déposés à la CEI, pour la course au fauteuil présidentiel le 31 octobre prochain.


Quatre (4) candidatures retenues sur les quarante-cinq (45) déposées, comme hier annoncé (voir article associé, ndlr).


Au lendemain de l'annonce de l'institution, dans la ville de Bonoua, des manifestations de rues ont éclaté, comme constaté par KOACI.


 

Plusieurs jeunes étaient aux prises avec les forces de l'ordre et de sécurité dans cette localité où des affrontements violents ont eu lieu il y a quelques jours entre communauté Abouré et Malinké.


A Bangolo, des témoins sur place nous rapportent des manifestations de rues après celles d'hier où plusieurs véhicules ont été incendiés par des individus.


Dans cette ville du Guemon, les manifestations du jour ont été très violentes. Plusieurs jeunes ont quitté les villages pour rallier la ville pour manifester.


Au moment où nous mettions en ligne cet article (11H, ndlr), la situation était très tendue dans cette partie du Grand Ouest ivoirien, où domine le sentiment d'être délaissé des autorités.


Pour rappel, au delà du débat politique qui passionne peu sur place la jeunesse, comme nous vous le rapportions en marge d'une mission d'apaisement réussie par le député Méambly, le Guemon est la seule région du Pays qui ne compte aucun Ministre ou DG et c'est l'une des principales revendications de la contestation.


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 

ARTICLES ASSOCIÉS

 
 
  Côte d'Ivoire : Verdict du Conseil constitutionnel, Affi, Ouattara, Bedié et KKB...
Mamadou Koné ce lundi soir à Abidjan (ph KOACI)Comme annoncé plus tôt en exclusivité par KOACI, l'annonce des résultats d'étude par le Conse...
Côte d'Ivoire | Politique      il y a 4 mois
 
 
 
 
 
 
 
  14 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Après la décision du Conseil constitutionnel, manifestation à Bonoua, alerte à Bangolo
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
KôrôBob
Ces gens de bangolo ont besoin d'une bonne leçon pour définitivement tourner le dos à la violence. Allez brûler des camions de plus de 100 millions de personnes privées parce qu'ils ne sont pas d'accord avec la candidature de Ouattara. Je n'arrive pas à digérer. C'est animaux me dégoûtent pfff.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Symbioz
Va leur donner la leçon... ils t'attendent de pieds fermes... sale mouton du rdr... vous avez fini de détruire les biens des autres c'est pour vous qui vous fait mal..??? T'as encore rien vu... ouvre bien et grand les yeux...
 
 il y a 4 mois
BenMar87
la situation est hors de contrôle
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
ROKY
Mais ils attendent quoi pour renvoyer Meambly avec des solutions concrètes? Y'a que lui qui avait réussi a les calmer !!! Les autres sont des plaisantins !!
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
La mission d'Evariste Méambly avait apaisé les choses là bas. Pourquoi le PM n'a pas donné de suite à cette mission ? On s'interroge. Et voilà le résultat maintenant, ça pète de partout alors que c'était simple de faire perdurer le calme.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
k
Alors qu'il faut agir à Bangolo et Yopougon, pendant ce temps la Bakayoko fait le guignol devant les siens à Abobo ou au palais de la culture. La maison brule et ils la regardent bruler. Ca décourage un tel aveuglement politique mais à force d'être dans les salons on oublie tout.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
IvoirienPursang
WataRat continue de mélanger le pays pour se maintenir au pouvoir. Cet homme doit être arrête et envoyé à la CPI, répondre de tous ses crimes : de la rébellion armée à la crise poste électorale, puisque LG a été blanchit.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Viens l'arrêter toi même et tu l'embarque dans l'avion de Soro pour la cpi.
 
 il y a 4 mois
jordanchoco2020
la partie de l'article qui dit pas un ministre je suis moyennement ok Oulotto est de la region faut quand meme pas abuser il faut aussi dans ce cas que les population locale aille demander des compte a ceux qui etaient à la tete de la region et qui ont rien fait depuis , c'est trop facile de juste dire delaissé , si a chaque fois qu'on fait qlq chose a bangolo des gens casse c'est certain la zone va pas se developper anyway
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
k
Ouloto c'est le Cavaly... Là on parle du Guemon.
 
 il y a 4 mois
Symbioz
les gens connaissent pas la CI et ils veulent parler dans les débats ivoiriens.... pffffffff
 
 il y a 4 mois
Zezeto
C'est bon les gars. Allez y casser. Détruisez tout...meme le matériel de CEI. Et après, vous qui n'allez de toute façon pas voter El prado là, vous ne pourrez pas voter. Bien vu les gars. Allez y....pfffff!!!!
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
KoffiPierre
Allez à Bangolo pour comprendre les gens. Ils disent qu'on les a oubliés. Il n’y a même pas une route en bon état pour arriver chez eux, aucune infrastructure, aucune pluie de milliards revendiqués par le pouvoir et ayant soit disant été déversés sur le pays. Ce ne sont pas les cadres de la région qui doivent impulser les actions de développement, ils peuvent insister mais un état qui se respecte travaille pour TOUT le pays. Et pas seulement pour la région du Poro !
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Covid-19, pas de couvre-feu décreté par le CNS, décision qui va dans le bon sens?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Doit on restreindre les libertés individuelles pour une maladie au ta...
 
5623
Oui
65%  
 
2882
Non
33%  
 
122
Sans
1%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement